Université d'Orléans

Chanel NZANGO

Chanel NZANGO

Laboratoire CEDETE, EA 1210 ; Université d’Orléans

jerry.nzango@univ-orleans.fr

chanelnzango@yahoo.fr

Tel : (+33) 0659649870

 

Domaine de recherche
Hydrosystème fluvial et lacustre
  • Etudes d’impact environnemental des ouvrages hydrauliques sur la continuité hydro-sédimentaire et écologique d’un corridor fluvial
  • Caractérisation physique d’un hydrosystème par la Géomatique (SIG & Télédétection)           
Sujet de thèse : « Les barrages de l’Oubangui : de l’impact hydraulique actuel à la prospective environnementale »

Directions de Thèse: Laurent Touchart & Pascal Bartout

Le bassin de l’Oubangui est l’un des bassins fluviaux les moins aménagés du globe malgré ses potentialités hydrauliques remarquables. Seulement deux aménagements hydrauliques majeurs sont répertoriés sur cet immense bassin, il s’agit du barrage de Mobaye sur la rivière Oubangui et du complexe hydraulique de Boali sur la rivière Mbali. Ce n’est que très récemment qu’un mégaprojet d’aménagement hydraulique a été proposé en vue de mettre en valeur les ressources en eau de l’Oubangui, il s’agit du projet PTEIB (Projet de Transfert d’Eau Interbassin) qui consiste à ériger deux gigantesques barrages-réservoirs sur le bassin de l’Oubangui afin de transférer de l’eau vers le lac Tchad qui serait en phase de « récession » hydrologique. Nombreux sont les travaux scientifiques qui démontrent que l’établissement des barrages sur un cours d’eau ne s’effectue rarement sans dommages environnementaux. À ce titre, les dommages principaux sont d’ordres écologiques et sociétaux. Cependant, on ignore encore les impacts potentiels de cette mégastructure hydraulique sur notre bassin d’étude, car la dimension environnementale n’a pas vraiment été prise en compte dans les « études de faisabilités techniques » dudit projet. De même, on ignore encore les impacts potentiels des barrages fonctionnels (barrages de Mobaye et de Boali) sur le bassin de l’Oubangui. Ainsi, cette thèse aborde de manière inédite les barrages de l’Oubangui à travers leurs impacts négatifs sur la continuité hydrosédimentaire et écologique. La thèse aborde aussi bien les barrages fonctionnels que les barrages planifiés.

Des analyses hydrostatistiques, sédimentologiques et géomatiques, couplées aux  investigations de terrains, ont permis d’évaluer les effets hydro-écologiques des barrages fonctionnels sur l’Oubangui. Par ailleurs, une « extrapolation hydrologique » a été conduite en vue de prospecter les effets potentiels prévisibles des barrages projetés sur l’hydrosystème de l’Oubangui. Excepté le barrage « au fil de l’eau » à Mobaye, nos résultats soulignent l’influence significative de l’ensemble de ces ouvrages hydrauliques sur le « régime hydro-sédimentaire » de l’Oubangui.

Mots-clés : Oubangui, demi-barrage, barrage-réservoir, continuum hydrosédimentaire, régime hydrologique, ajustement fluviaux.

Communications à des colloques internationaux :

-       Etude morphodynamique de l’Oubangui dans un contexte de variabilité hydrologique et implication du barrage de Mobaye. Communication pour la 2ème conférence internationale de l’UNESCO sur l’hydrologie des grands bassins africains. Novembre 2016, Dakar au Sénégal.

-       Techniques et outils de gestion sédimentaire d'un hydrosysteme ensablé : l'exemple du bassin du Congo-Oubangui. Poster pour le colloque international sur la Gestion des sites soumis à forte sédimentation. 6-7 Décembre 2016, ESNM, Le havre.

Autres formations :

- Master EAU-GEOMATIQUE, Université d’Orléans, 2012-2014 ;

- Certificat de formation sur le modèle hydrologique SWAT, IRD,  Décembre 2016.

Stage à DinardStage à Dinard (2014)

Excursion sur les anciennes terrasses de l'Oubangui

Excursion sur les anciennes terrasses de l’Oubangui avec les étudiants de l’Université de Bangui