Université d'Orléans

Denis CHARTIER

https://univ-orleans.academia.edu/DenisCHARTIER

Géographe, Maître de conférences HDR  à l’université d’Orléans.

Chercheur à titre principal dans l’équipe d’accueil du CEDETE. Chercheur associé depuis 2012 à l’UMR Éco-anthropologie et Ethnobiologie (UMR 7206).

PRINCIPAUX THÈMES DE RECHERCHE - MAIN RESEARCH THEMES

Après des premières recherches consacrées aux rôles des ONG internationales environnementales dans la résolution des problèmes environnementaux, du local au global, j’ai développé une analyse critique des politiques de développements durables et de conservation de la nature dans les pays du Sud (avec un focus particulier sur mes terrains Amazoniens, au Brésil). Dans ce cadre, je me suis plus spécifiquement intéressé aux pratiques de développement dites « alternatives », telles que les modes de production agroécologiques ou les réserves extractivistes brésiliennes. J’ai aussi participé à des travaux de recherche visant à saisir la place et l’influence des mouvements issus de la société civile dans les grandes conférences internationales (Rio+20, COP21…). Plus récemment – à la suite d’un travail épistémologique sur l’écologie politique, en particulier dans le champ de la géographie française et d’un retour sur des terrains amazoniens bouleversés écologiquement et socialement par des politiques de développements mortifères – j’ai commencé à élaborer des propositions d’écologie politique orphique et de Gaïagraphie. Conçues comme des modalités de réponses à ce que la philosophe Isabelle Stengers nomme l’intrusion de Gaïa, ces propositions visent entre autres choses (en laissant entrer dans la pratique scientifique d’autres ontologies, en développant des pratiques extradisciplinaires ouvrant à des frottements entre pratiques artistiques et scientifiques…) à se donner les moyens, en tant que chercheur, artiste et terrien, de se réapproprier une capacité de penser, de sentir et d’agir à l’ère Anthropocène.

Mots-clés: écologie politique, political ecology, cosmopolitique, ONG, développement durable, Amazonie, biodiversité, conservation de la nature, agroécologie, anthropocène, Gaïa, Orphisme, Art/science, paysages sonores, écoacoutisque...

 

 

PUBLICATIONS

Chapitres publiés

  • CHARTIER D. et RODARY E. (2016), « Géographie, écologie, politique. Un climat de changement », in CHARTIER D. et RODARY E. (dir.),  Manifeste pour une géographie environnementale, Presses de Sciences Po., Paris, p. 13-56.
  • CHARTIER D. (2015), « Greenpeace », in BOURG D. et PAPAUX A. (dir.), Dictionnaire de la pensée écologique, PUF, Paris, p. 501-504.
  • CHARTIER D. (2015), « WWF (World Wide Fund for Nature) », in BOURG D. et PAPAUX A. (dir.), Dictionnaire de la pensée écologique, PUF, Paris, p. 1055-1057.
  • CHARTIER D. (2015), « Les Amis de la Terre – Friends of the Earth (FoE) », in BOURG D. et PAPAUX A. (dir.), Dictionnaire de la pensée écologique, PUF, Paris, p. 17-20.
  • CHARTIER D. (2015), « ONG (Organisation non gouvernementale) », in BOURG D. et PAPAUX A. (dir.), Dictionnaire de la pensée écologique, PUF, Paris, p. 721-724.
  • CHARTIER D. et RODARY E. (2015), « Globalising French écologie politique: a Political Necessity » in BRYANT R.L. (ed.), The International Handbook of Political Ecology, Edward Elgar, Cheltenham, UK & Northampton MA, USA, p. 547-560.
  • CHARTIER D. et LE CROSNIER H. (2015), « Acter la fin d’un monde pour activer l’alternative. ONG et acteurs de l’altermondialisme à Rio+20 » in FOYER J. (dir.), La modernisation écologique à l'épreuve: regards croisés sur Rio+20, Éditions du CNRS, Paris, p. 281-304.
  • CHARTIER D., FOYER J. (2014), « Sommet de la Terre», in CASILLO I. avec BARBIER R., BLONDIAUX L., CHATEAURAYNAUD F., FOURNIAU J-M., LEFEBVRE R., NEVEU C. et SALLES D. (dir.), Dictionnaire critique et interdisciplinaire de la participation, Paris, GIS Démocratie et Participation, 2014, ISSN : 2268-5863. URL : http://www.dicopart.fr/en/dico/sommetdelaterre.
  • CHARTIER D., AUBERTIN C. et VEIGA I. (2014), « Une interprétation brésilienne des Paiements pour services environnementaux. Souveraineté et développement inclusif » in ARNAULD DE SARTRE X, CASTRO M., DUFOUR S. et OSZWALD J. (dir.), Political ecology des services écosystémiques, Peter Lang, Bruxelles, 163-185.
  • ARNAULD DE SARTRE X., CASTRO M., CHARTIER D. (2014), « Contextualisation multiscalaire des services écosystémiques » in ARNAULD DE SARTRE X, CASTRO M., DUFOUR S. et OSZWALD J. (dir.), Political ecology des services écosystémiques, Peter Lang, Bruxelles,, p. 85-111.
  • CHARTIER D. & VANTILBEURGH V. (2011), « Réseaux d’acteurs et développements durables », in DROULERS M. & LE TOURNEAU F.-M., L’Amazonie brésilienne et le développement durable, Belin, Paris, pp. 379-399.
  • CHARTIER D. & BLANC N. (2008), « Les développements durables de l’Amazonie », in BLANC N & BONIN S. (dir.), Grands barrages et habitants. Les risques sociaux du développement, Éditions QAUE, Paris, pp. 169-189.
  • CHARTIER D. & ARNAULD DE SARTRE X. (2008) « Les politiques des jeunes agriculteurs en Amazonie, ou l’ambiguïté de la référence au modèle français », in TOLLIS, M. (dir.), Regards croisés France-Brésil, L’Harmattan, Paris, p. 65-83.
  • CHARTIER D. (2010), « Développement soutenable et ONG. De la difficulté d’incarner l’alternative », in AUBERTIN C. et VIVIEN F.-D. (dir.), Le développement durable : décrypter les enjeux politique (deuxième édition), La Documentation française, Paris, pp. 103-125.
  • CHARTIER D. (2008), « Le Brésil, du symbole de la surexploitation au laboratoire de solutions », in ARNOULD P. & VEYRET Y. (dir.), Atlas du développement durable, Autrement, Paris, pp. 70-71.
  •  CHARTIER D. (2005), « Quelles natures pour les ONG, quelles natures pour les sociétés ? De la wilderness à la dissolution du dualisme nature/culture », in ARNOULD P. & GLON É. (dir.), La nature a-t-elle encore une place dans les milieux géographiques ?, Publications de la Sorbonne, Paris, pp. 95-107.
  • CHARTIER D. et SELLATO B. (2003), « Les savoir-faire traditionnels sont-ils au service de la conservation de la nature ou au service des ONG internationales d’environnement ? » in RODARY E., CASTELLANET C. et ROSSI G. (dir.), Conservation de la nature et développement. L’intégration impossible, Karthala, Paris, p. 89-104.
  • CHARTIER D. et OLLITRAULT S. (2006), « ONG et développement durable : les liaisons dangereuses » in AUBERTIN C. et VIVIEN F.-D. (dir.), Le développement durable : décrypter les enjeux politiques, La Documentation française, Paris, pp. 93-114.
  • CHARTIER D. et OLLITRAULT S. (2005), « Les ONG d’environnement dans un système international en mutation : des objets non identifiés ? » in AUBERTIN C. (dir.), Les ONG dans le champ de la biodiversité, IRD Éditions, Paris, pp. 21-58.
  • CHARTIER D. et DELEAGE J.-P. (2005), « Préface : sauver la terre, notre partenaire », in PINEAU G. & al. (dir.), Habiter la Terre. Écoformation terrestre pour une conscience terrienne, L’Harmattan, Paris, pp. 21-25.
  • CHARTIER D. (2005), « Penser le Monde sans négliger la singularité des lieux : un défi cosmopolitique pour les ONG internationales environnementales » in PINEAU G. & al. (dir.), Habiter la Terre. Écoformation terrestre pour une conscience terrienne, L’Harmattan, Paris, pp. 241-254.

Articles parus dans des revues à comité de lecture

  • CHARTIER D. (2016), « Gaïa : hypothèse scientifique, vénération néopaïenne et intrusion », Géoconfluences, mis en ligne le 9 octobre 2016, http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-thematiques/fait-religieux-et-construction-de-l-espace/corpus-documentaire/gaia-hypothese-scientifique-veneration-neopaienne-et-intrusion
  • CHARTIER D. et LÖWY M. (2013), « Amérique latine, terre de luttes socioécologiques », Écologie & politique, n°46, pp. 15-20.
  • CHARTIER D., FOYER J. et le collectif Ecoverio (2012), « RIO+20 : la victoire du scenario de l’effondrement ? », Écologie & politique, n°45, pp. 117-130.
  • DELEAGE E. & CHARTIER D. (2012), « Écologie et politique : vingt ans d’engagement, et après ? », Écologie & politique, n°45, pp. 13-20.
  • CHARTIER D. & DELEAGE J.-P. (2010), « Mises à jour des écologies politiques pour une politique de l’anthropocène », Écologie & politique, n°40, pp. 15-20, http://www.ecologie-et-politique.info/?Introduction,577.
  • CHARTIER D. & NASUTI S. (2009), « Le délicat apprentissage d’une préservation conjointe des écosystèmes et des sociétés (Maranhão, Brésil) », Géographie et Cultures, n° 69, pp. 97-113.
  • BLANC N., CHARTIER D & PUGHE T. (2008), « Littérature & Écologie. Vers une écopoétique », Écologie & politique, n° 36, pp.17-28.
  • CHARTIER D. (2008), « Fin de cycle ou fin de système ? », Écologie & politique, n° 37, pp. 5-13, http://www.ecologie-et-politique.info/?Fin-de-cycle-ou-fin-de-systeme.
  • CHARTIER D. & RODARY E. (2007), « Géographie de l’environnement, écologie politique et cosmopolitiques », L’espace politique, n°1, pp. 37-46. http://www.espacepolitique.org/revue.php?id_revue=1.
  • CHARTIER D. (2006), « Can we understand the role of NGOs in environmental politics without questioning the nature of the changes they propose and the scales they work at? », Graduate Journal of Social Sciences, vol. 3, n°1, pp. 49-60. http://www.gjss.nl/vol03/nr01/a03
  • CHARTIER D. (2005), La biodiversité est-elle encore naturelle ? (Introduction au numéro spécial biodiversité), Écologie et politique, n° 30, Syllepse, Paris. http://www.ecologie-et-politique.info/spip.php?rubrique19
  • CHARTIER D. (2005), « ONG internationales environnementales et politiques forestières tropicales. L’exemple de Greenpeace en Amazonie », Anthropologie et société, n°29 (1), pp. 103-120, http://minilien.com/?W0HQeRIM0P
  • CHARTIER D. (2004), « Aux origines des flous sémantiques du développement durable : une lecture critique de la Stratégie mondiale de la conservation de la nature », Écologie & politique, Automne 2004, n° 29, pp. http://www.ecologie-et-politique.info/spip.php?article108
  • CHARTIER D. (2002), « ONG et société civile : un inventaire à la Prévert », Écologie & politique, n° 25, pp. 101-106.
  • CHARTIER D. and DELÉAGE J.-P. (1998), « The International Environmental NGOs : From the Revolutionary Alternative to the Pragmatism of Reform », Environmental Politics, vol. 7, no. 3, autumn 1998, pp. 26-41.
  • CHARTIER D. (1997), « Les ONG d’environnement oublient l’écologie politique », Écologie & politique, printemps 1997, n° 20, pp. 15-29.

Coordination de dossiers de revues et d'ouvrage

  • CHARTIER D. et RODARY E., (dir.) (2016), Manifeste pour une géographie environnementale. Géographie, écologie politique, Presses de Sce Po. Paris. (http://www.pressesdesciencespo.fr/fr/livre/?GCOI=27246100706410)
  • CHARTIER D. et LÖWY M. (dir.) (2013), Dossier « Les écologies politiques aujourd’hui (4) : Amérique latine », Écologie & politique, n°46, pp. 15-119.DELEAGE E. et CHARTIER D. (2012), Dossier « Écologie et politique : vingt ans après », Écologie & politique, n°45, pp. 13-130.
  • CHARTIER D. et DELEAGE J.-P. (2010), Dossier « Les écologies politiques aujourd’hui (1) : France », Écologie & politique, n°40, pp. 15-113.
  • BLANC N., CHARTIER D & PUGHE T. (dir .) (2008), Dossier « Littérature & Écologie. Vers une écopoétique », Écologie & politique, n° 36, pp.17-153.
  • CHARTIER D. (2005), Dossier « La biodiversité est-elle encore naturelle ? », Écologie & politique, n°30, pp. 13-109.

Compte-rendu de lecture et de colloque, entretiens publiés

  • CHARTIER D. (2012), « La transition écologique », CR de l’ouvrage de Salvador Juan, Écologie & politique, n°44, pp. 185-189.
  • Entretien avec Bruno Latour : LATOUR B. (2010), « L’alternative compositionniste. Pour en finir avec l’indiscutable. Interview réalisé par Denis Chartier », Écologie & politique, n° 40, pp. 81-93.
  • CHARTIER D. (2008), « Environnement, engagement esthétique et espace public », NSS, n° 16, pp. 276-281.

Rapport de mission

Chapitres acceptés, à paraître en 2015

  • CHARTIER D. (2017), « Le sacré, enjeu politique », in SAJALOLI B. et GRESILLON E., Le sacre de la nature, PUF, Paris, à paraître.

PRODUCTIONS GAÏAGRAPHIQUEs (ARTs & SCIENCEs)

  • Gaïagraphie, parcours brésiliens (installation photos, vidéo et textuelles), Galerie le Garage, Orléans, 20 au 21 juin 2016.
  • Gaïagraphie, parcours amazonien (Installation sonore, photo, vidéo et textuelles), Espace Krajcberg, Paris (en collaboration avec le Musée de l’Homme), 20 janvier au 23 mars 2017.
 
COMMUNICATIONS

Colloques Internationaux

  • CHARTIER D. (2017), « Entering into resonance: Gaïagraphy or an “orphic” political ecology”, communication à la conférence internationale  Knowledge, Culture, Ecologies, Santiago, Chili, 15-18 novembre.
  • SAJALOLI B., BARITAUX E., CHARTIER D., MEUNIER J., MOTELICA M. (2013) “ Acteurs et réseaux d’agroécologie au Burkina Faso. De l’expérience locale à la structuration d’une alternative collective : un agroécologisme des pauvres ? “, communication au colloque international « Nouvelles formes d’agriculture », Dijon, 20-21 novembre.
  • CHARTIER D., SAJALOLI B. (2012), “ Le rônier, arbre sémé. Concurrences biogéographiques et culturelles à Bandougou (Orodara, Kénédougou, Burkina Faso) “, communication au colloque international « Langue, environnement et culture », Ouagadougou, 8-10 mars.
  • CHARTIER D. (2009), “ Utilização dos Projetos de Mecanismos de Desenvolvimento Limpo Pelas Empresas Brasileiras “, debatador da Oficina, XI Colóquio sobre Poder Local. Desenvolvimento et gestao social de territorrios, 14 décembre.
  • CHARTIER D. (2006), “ Les développements durables de l’Amazonie. Impasses et contradictions autour du projet de barrage de Belo Monte (Brésil-Pará) ”, communication au colloque Interactions nature-sociétés. Analyses et modèles, La Baule, 3 au 6 mai.
  • CHARTIER D. (2006), “ Organisations Non Gouvernementales en Amazonie, un défi cosmopolitique”, communication au colloque France-Brésil : influences croisées,  conception de l'espace et gestion de l'environnement, Pau, 10 au 13 janvier.
  • DE SARTRE X.-V., BLANC N., BONIN S. et CHARTIER D. (2005), “Barragens e rios: uma reapropriação local ? Exemplos franceses e brasileiros “, I Encontro “Ciências Sociais e Barragens, Rio de Janeiro,  8-9-10 juin.
  • CHARTIER D. (2004), “ Quelles natures pour les ONG, quelles natures pour les sociétés ? ”, Colloque : la nature a t-elle encore une place dans les milieux géographiques ?, Université de Lille, 21-22 octobre.
  • CHARTIER D. (2003), “ ONG environnementales internationales et politiques forestières tropicales. L’exemple de Greenpeace en Amazonie ”, Colloque international - la Forêt : enjeux comparés des formes d’appropriation et de gestion et d’exploitation dans les politiques environnementales et le contexte d’urbanisation généralisée, Poitiers, 16 et 17 octobre.
  • CHARTIER D.et SELLATO B. (1998), “ La prise en compte des pratiques et des usages autochtones : réalité efficiente ou construction occidentale à visée néolibérale - Interférence entre chercheurs et opérateurs/bailleurs de fonds ”, IIèmes Rencontres Dynamiques sociales et environnement, Bordeaux, 9-11 Septembre.

Séminaires - Workshops

  • BLANC E., CHARTIER D., COHEN A. G. (2017), “Vin/Vivant. La relation au vivant dans les pratiques de viticulture naturelle en vallée du Cher », Workshop Explorations interdisciplinaires autour du vivant. Sciences et Arts à PSL, ESPCI, Paris, 21 juin 2017.
  • CHARTIER D. (2017), “Neutraliser les verrouillages socio-techniques pour un agir écologique, politique & orphique”, Séminaires De la nature à l’environnement durable, IMéRA (Institut d’études avancées), Marseille,14 juin.
  • CHARTIER D. (2016), “Faire de la Gaïagraphie : une géographie creative pour répondre à l’intrusion de Gaïa”, Séminaires de l’UMR PACTE, Institut de géographie Alpine, 13 décembre, 10h45-12h00.
  • CHARTIER D. (2016), “Répondre à l’intrusion de Gaïa : Amazonie, écologie politique orphique et Gaïagraphie à l’ère Antrhopocène”, Séminaires de l’UMR PACTE, Institut de géographie Alpine, 13 décembre, 9h00-10h30.
  • CHARTIER D. (2016), “ Terre 2.0 : comment ne pas manger la Terre ? ”, Intervention dans table ronde autour de l’ouvrage de Frédéric Neyrat La part inconstructible de la Terre, Journée d’études EHESS, 9 juin.
  • CHARTIER (2013), “ Géographie de l’environnement, écologie politique et Political ecology et écologie politique”, Séminaire du Museum national d’histoire naturelle (MNHN) : environnement et sciences sociales, 11 décembre.
  • CHARTIER D. (2012), “Political ecology et écologie politique. De l’altérité des écologies politiques Made in France”, Séminaire de l’école doctorale du Museum national d’histoire naturelle (MNHN) : Polical ecology et services écosystémiques en milieu forestier tropical, 16 avril.
  • CHARTIER D. & VANTILBEURGH V. (2009), “Réseaux d’acteurs et développements durables sur les terrains DURAMAZ“,  Séminaires Duramaz, Université de Rennes, Rennes, 20 janvier 2009.
  • CHARTIER D. DROULERS M., KELLER T., SANABRIA E. (2009), “la Réserve de développement durable de Tupé (Amazonie,-Brésil), Séminaires Duramaz, Université de Rennes, Rennes, 20 janvier 2009.  
  • CHARTIER D. (2008),  “ ONG & politiques de développement durable en Amazonie”, Séminaire Eco-anthropologie et Ethnobiologie : les défis de la protection de la nature au Brésil, 30 mai, Museum national d’histoire naturelle.
  • CHARTIER D. (2008), “Quelle méthode pour analyser les jeux d’acteurs du développement durable ? “, Séminaire du Programme Duramaz, IHEAL, Paris, 22 janvier 2008.
  • CHARTIER D., NASUTI N., BIAGGI Leca, DROULERS Martine (2008), “La réserve extractiviste de Ciriaco : soutien à l’extractivisme de babaçu  ou accès privilégié à la terre ? Ou « la réforme agraire écologique », Programme Duramaz, IHEAL, Paris, 21 janvier 2008.
  • CHARTIER D. (2006), “ Les luttes menées autour du projet de barrage de Belo Monte (Pará-Brésil) ou le renouveau plein de contradictions des politiques de développement durable territorialisées ”, communication aux Journées d'étude organisées par les laboratoires de recherche Pacte / Territoires et Ladyss/ Université Paris X-Nanterre Argumentations écologiques, sociétés locales et grands barrages, Nanterre, 26 et 27 janvier. 
  • CHARTIER D. (2004), “ International Civil Society in Latin America: a Cosmopolitic Challenge ”, Open Seminar of the Centre of Latin American Studies, University of Cambridge, 10 mai.
  • CHARTIER D. (2004), “ International Environmental NGOs and Tropical Forest Policies ”, Political Ecology of Development Group Seminar, Geography Departement, University of Cambridge, 9 Mars.
  • CHARTIER D. (2003), “ Amazonie et ONG internationales ou la valorisation du concept de biodiversité par et pour les ONG ? ”, communication au séminaire PEVS les ONG dans le champ de la biodiversité, 27 mai.
  • CHARTIER D. (2002), “ As ONGS face à crise socioambiental contemporânea ”, Séminaires du Laboratoire NMD, Université Fédérale de Santa Catarina, Brésil, 11 Décembre.
  • RODARY E. et CHARTIER D. (2002), “ La biodiversité, nouvelle espèce charismatique ? Visées institutionnelles et construction médiatique de la biodiversité dans les politiques des ONG transnationales de conservation ”, communication au séminaire PEVS les ONG dans le champ de la biodiversité, 20 mars.
  • CHARTIER D. (2002), “ Proposition d’une approche transdisciplinaire pour l’étude des ONG ”, communication au séminaire PEVS les ONG dans le champ de la biodiversité, 16 janvier.
  • CHARTIER D. (1999), “ ONG et participation locale ”, séminaire du CREPAO : La participation introuvable, Université de PAU, 17 et 18 juin 1999.

Posters

  • De BIAGGI, L., M. DROULERS, D. CHARTIER, S. NASUTI (2007), “ Ciriaco, une aire protégée amazonienne sous l’œil du satellite CBERS”, Université de Lyon, 1 poster.
  • CHARTIER D. (1999), “ ONG, politiques environnementales et mondialisation ”, Festival de Géographie de Saint Dié les Vosges, 1 poster, 8 au 10 octobre.
  • CHARTIER D. (1999), “ Les ONG internationales d’environnement ; étude de leur inscription dans les phénomènes de mondialisation ”, Science en Sologne, 1 poster, 27 et 28 mai.
  • CHARTIER D. (1997), “ Les ONG internationales d’environnement : analyse fonctionnelle et structurelle, étude de leur champ d’influence sur les politiques environnementales ”, Journées du laboratoire Ermes-Orstom, 1 poster, 29 et 30 novembre.
 

ACTIVITÉS ÉDITORIALES

Depuis 2017 : membre du comité scientifique de la revue La pensée écologique

2013-2015 : membre du comité scientifique du Dictionnaire de la pensée écologique (relecture et validation d’une petite trentaine d’entrées de dictionnaire).

2007 - 2013 : co-rédacteur en chef de la revue Écologie & politique (http://www.ecologie-et-politique.info/).

2007 - 2013 : Membre du comité de rédaction de la revue L’Espace Politique (http://www.espacepolitique.org/)

2002 - 2006 : Membre du comité de rédaction de la revue Écologie & politique.

Évaluateur d’articles pour la revue VErtigO (deux articles en 2008 et 2009), Développement durable et territoires (1 article en 2011), EspacesTemps (1 article en 2012, 1 article en 2014), Revue d’ethnoécologie (1 article en 2014), Échogéo (1 article en 2014), Anthropology of food (1 article en 2015), Projets de paysage (1 article en 2015), Revista de Gestão Social e Ambiental (1 article en 2009 et 1 article en 2010).  Revue Brésils (1 article en 2017).

Depuis 2009, évaluateur pour la revue brésilienne : Revista de Gestão Social e Ambiental.

PARTICIPATION À DES PROGRAMMES DE RECHERCHE (depuis 2008)

ANR IDAE (institutionnalisation des agroécologies) (2016-2020)

APR BIOSOL (Stimulation biologique des sols et gestion socio-économique des agrosystèmes au Burkina Faso) - (2012-2015)

ANR AGES (Approche géographique des services écosystémiques) - (2011-2013)

Programme ECOVERIO (Controverses autour de l’économie verte à RIO+20) – (2012) -

ANR DURAMAZ (Déterminants du développement durable en Amazonie brésilienne) – (2007-2010)

APR RADICEL-K (Recherche Aide Développement : interactions Culture Environnement Langues – Kénédougou (Burkina Faso) - (2008-2011)

ANIMATION DE LA RECHERCHE, DE SÉMINAIRE ET ORGANISATION DE COLLOQUE
  • Membre de l’équipe organisatrice du séminaire « Invention et réinvention de la pensée et de l’action environnementale » (Maison des Science de l’Homme Val de Loire Orléans-Tours). (Depuis 2016)
  • Organisation avec Etienne Grésillon du séminaire (une journée) dans le cadre du programme Services écosystémiques culturels – Juin 2014 – La relation aux vivants comme condition de l’habitabilité (MNHN – Université Denis-Diderot, Ladyss – CNRS).
  • Membre du comité scientifique du colloque international Penser l’écologie politique 2 (juin 2015)
  • Membre du comité scientifique du colloque international Penser l’écologie politique. Sciences sociales et interdisciplinarité (janvier 2014) http://events.it-sudparis.eu/ecologiepolitique/
  • Membre du comité de suivi et de coordination du portail des humanités environnementales. Coordinateur de l’axe écologie politique (depuis septembre 2013) http://humanitesenvironnementales.fr
  • Membre de l’équipe organisatrice du séminaire « Gouverner le vivant » (MNHN, UMR 7206, UMR PALOC et ISCC). (Depuis 2012)

Le séminaire interdisciplinaire « Gouverner le vivant » explore la diversité des dispositifs que mettent en place les sociétés humaines pour gouverner le vivant, du gène à la biosphère. La biodiversité, comme façon de définir le bon usage de la nature, est tout à la fois objet de savoirs et de pouvoir, dans des contextes culturels qui déterminent en partie les représentations qui y sont associées. L’intérêt de ce séminaire est d’éclairer l’objet biodiversité depuis les perspectives de disciplines différentes, de l’histoire et l’épistémologie des sciences à l’économie, en passant par l’anthropologie, la sociologie et les sciences politiques. On s’intéressera aux façons de se représenter, de connaître et de manipuler le vivant, aux dynamiques de socialisation et de politisation de la biodiversité, ainsi qu’aux rapports complexes que celle-ci entretient avec l’économie de marché.

http://glv.hypotheses.org/

  • Organisateur (avec Estienne Rodary, IRD) du colloque international « Géographie, écologie et politique : un climat de changement ? », 6-8 septembre 2012, Université d’Orléans/IRD, Orléans.

Présentation sommaire du colloque

La géographie française n’a jamais vraiment réussi à considérer la question environnementale, fondamentalement politique, comme faisant ontologiquement corps avec son champ d’intervention. Et malgré la montée en puissance des enjeux contemporains environnementaux, elle semble continuer de le faire. L’organisation, par la Société de géographie, du colloque Le ciel ne va pas nous tomber sur la tête en septembre 2010 et la remise, quelques semaines plus tard, du grand prix de cette même société à Claude Allègre pour son ouvrage L’imposture climatique confirme que même sous l’ombre du développement durable, la géographie française reste profondément réticente à aborder les problématiques portées par le vaste champ de l’écologie politique.

Le colloque organisé en septembre 2012 a proposé de questionner cette réticence et de poser les jalons heuristiques d’un rapprochement entre l’écologie, la politique et la géographie.

Quatre questions ont structuré le colloque :

- Quelles ont été en France les relations historiques et épistémologiques entre la géographie, l’écologie et la politique ?

- Quelles ont été ces relations dans d’autres pays et d’autres cultures intellectuelles ?

- Quelles sont les conséquences de ces trajectoires historiques et épistémologiques sur la géographie française contemporaine, dans son fonctionnement interne, ses relations aux autres disciplines et au monde politique, et dans ses rapports à la géographie mondiale ?

- Quelles sont aujourd’hui les perspectives de rapprochement entre la géographie, l’écologie et la politique ?

http://www.colloque.ird.fr/geographie-ecologie-politique/Appel.html

http://www.colloque.ird.fr/geographie-ecologie-politique/Programme.html

ACTIVITÉS DE VULGARISATION : tables rondes, Café Géo, télévision, radio, etc.

Tables rondes 

  • Table ronde, Écologie et politique. 20 ans après, Sce Po., 11, rue de l’université, Amphi. Érignac, Paris. Avec la participation de Dominique Boullier, Frédéric, Brun, Jean-Paul DELEAGE,, Jean-Louis Laville, Salvador Juan, Bruno Villalba, Denis CHARTIER, et Estelle Deléage, 13 décembre 2012.
  • Table ronde, Écologie et capitalisme. L’écologie critique aujourd’hui, Au Lieu-dit, 6 rue du Sorbier, 75020 Paris. Avec la participation de Patrick DIEUAIDE, Jean-Paul DELEAGE et Denis CHARTIER, Fabrice FLIPO, Vincent GAY et Michael LÖWY, 18 janvier 2012.
  • Participation à la Table ronde : ONG, géopolitique et développement, Journée du Comité national français de géographie (CNFG), Paris, 15h00-16h30, Vendredi 31 mars 2006.
  • Participation à la Table ronde : L'homme une menace pour l'environnement ? Cité des sciences, Paris, 14h30-15h30, 14 octobre 2005

Conférences/interventions publiques

  • CHARTIER D., « Comment communiquer sur la forêt amazonienne »,  Conversations Naturelles #1 : Amazonie : arts, sciences et médias, La bellevilloise, Paris, samedi 3 juin 2017.
  • NDDL, 2016 http://www.barricades-mots-zad.org/j-comme-jatoba/
  • CHARTIER D. et SAJALOLI B. (2011), Conférence « Ouvrir la route et créer un choc entre tradition et mondialisation. Le cas du Kénédougou (Burkina Faso) », Conférence Festival international de géographie (FIG), Samedi 8 octobre, KAFé/MPES.
  • Conférence/débat écosophique dans le cadre de XUL² vs Ecosophie : “Le grand bond en avant”, Labo média, 28 février 2009, Orléans, 17h00-19h00, http://xul2.net/
  • Conférence/débat dans le cadre du bar des sciences du Salon du livre 2006 : Développement durable, au-delà du consensus...., Salon du livre 2006, Paris,  12h00-13h00. Mercredi 22 mars 2006.
  • Participation à la conférence/débat sur la biodiversité, Journée Biodiversité organisée par la communauté scientifique Agropolis, Montpellier, 14h30-17h00, 15 octobre 2005

Cafés géographiques

  • Café Géo : Quelle écologie politique pour l’Afrique, vendredi 7 octobre 2011, Festival international de géographie, Saint Dié des Vosges
  • Café Géo : Les vins naturels : une boisson écologique et politique. Mardi 17 février 2009, Orléans, 20H30, Les Becs à vin.
  • Café Geo : Greenpeace, WWF et politiques environnementales. Cherchez l’erreur. Mardi 20 février 2007, http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=1044

Télévisions

  • Intervention en direct de 15h00 à 15h35 sur Canal Direct 8. Emission Touche pas à ma planète - Thème de l'émission : Amazonie : que reste-t-il du poumon de la planète ?. 25 novembre 2007.
  • Intervention en direct de 10h00 à 10h30 sur Canal Direct 8. Emission Nord-Sud - Thème de l'émission : l'impact des grands barrages sur les populations locales. En compagnie de Sébastien Godinot, responsable auprès des Amis de la Terre du lobbying vis-à-vis des instances internationales, 21 février 2006.

Radios

RESPONSABILITÉS PÉDAGOGIQUES ET ADMINISTRATIVES

Responsable de la spécialité DDLTE du Master GEOGRAM (depuis septembre 2017)

Membre de la commission HDR du Muséum National d’Histoire Naturelle  (depuis 2017)

Membre du comité d’éthique du Muséum National d’Histoire Naturelle  (depuis 2017)

Référent recherche LLSH (depuis 2017)

Directeur adjoint du département de géographie (2006-2011)

Directeur des études du département de géographie (2008-2011).

Responsable de la spécialité TEDDIE du Master GEOGRAM (2008-2012).

Membre élu du Conseil d’administration de l’Université d’Orléans (2008-2012).

Membre du conseil de documentation de l’Université d’Orléans (depuis 2008).

Membre du bureau du CA de l’Université d’Orléans (2010-2012).

Membre de la commission évaluation de l’offre pédagogique de l’université d’Orléans (2010-2011).

Membre interne du comité de sélection de l’université d’Orléans, section 23 (depuis 2011).

Membre externe du comité de sélection du poste 0287, Université de Pau et des pays de l’Adour (2011)

Membre de la commission PRES de l’université d’Orléans (2008)

Membre des commissions équipe-projet pour la création d’une antenne Sce Po. à Orléans et d’un UFR Arts (2010).

ACTIVITÉS D’ENSEIGNEMENT ET DE CO-ENCRADREMENT DE LA RECHERCHE

Nature et volume (nombre d'heures effectives) :

Mes enseignements portent sur la géographie du développement, la géographie des changements globaux, la géographie régionale de l’Amérique Latine, du Brésil, les politiques de conservation de la nature, les politiques environnementales et les acteurs environnementaux.

Niveau (L, M, D) :

  • Licence et Master

Encadrements de masters et de thèses :

  • 31 encadrements de Master depuis 2006.
  • 4 co-directions de thèses :

- thèse d’Armel Moulougui, Politiques de gestion durable des forêts au Gabon : entre stratégies de pouvoir et dynamiques territoriales, quelle durabilité ?, Soutenue le 30 janvier 2014.

- thèse de Margaux Girard L’agriculture durable, un modèle de développement soutenable pour les paysanneries des pays en développement. Une analyse des actions agroécologiques menées dans les régions andines (Pérou et Bolivie). Soutenue le 5 octobre 2017.

- Thèse de Julien Meunier (université Paris 7), L’adaptation pastorale dans le delta du Sénégal. Une approche Political Ecology dans le delta du fleuve Sénégal, soutenance prévue à l’automne 2018.

- Thèse de Aurélien Gabriel Cohen, Épistémologie comparée des théories et des pratiques de l’agronomie conventionnelle et des agroécologies en France. L’exemple de la place de l’arbre dans les agroécosystèmes, Soutenance prévue en 2020.