Université d'Orléans

Perfectionnement en traçage

Formation professionnelle en traçage Niveau 2 : Spécialisation et perfectionnement dans la pratique du traçage hydrogéologique

Durée : 5 jours – Groupe de 12 personnes maximum par session.

Cours théoriques, injections et suivi sur le terrain, analyses au laboratoire, interprétations.

Public visé

Praticiens de l’hydrogéologie souhaitant améliorer leurs techniques de traçage, industriels, professionnels des bureaux d’études et d’ingénierie, doctorants et autres étudiants.

Objectifs de la formation

  • Acquérir une autonomie totale en matière de traçage.
  • Améliorer et proposer des techniques de mise en œuvre adaptées à différents contextes.
  • Optimaliser les restitutions par un dimensionnement adéquat dans le respect des contraintes environnementales.
  • Tenir compte de la composante analytique.
  • Enrichir l’interprétation et le traitement des données.
  • OEuvrer dans le domaine avec une attention accentuée portée aux problèmes environnementaux, sanitaires, socio-économiques et juridiques.

Compétences acquises au terme de la formation

Le stagiaire deviendra capable de :

  • réaliser de manière autonome une expérience de traçage, du début à la fin ;
  • assister techniquement un maître d’ouvrage dans la réalisation de ses traçages (clauses techniques du cahier des charges, appel d’offre, évaluation des offres).

Programme détaillé

  • Etablissement du cahier des charges d’un traçage.
  • Aspects réglementaires.
  • Planification et déroulement d’un essai de traçage.
  • Conception de l’opération de traçage : critères de choix du traceur, évaluation de la masse de traceur à injecter, type de surveillance, plan d’échantillonnage…
  • Problèmes de toxicité et d’écotoxicité.
  • Description détaillée de toutes les étapes d’une opération de traçage : injection, échantillonnage, approche analytique, approche descriptive, interprétation.
  • Conditionnement des sites d’injection et de surveillance en vue de la réalisation de l’opération : mise en place des préleveurs automatiques, des fluorimètres de terrain et des fluocapteurs.
  • Réalisation de l’opération de traçage : injection des traceurs, maintenance des préleveurs.
  • Utilisation des fluorimètres de terrain ; utilisation de détecteurs au charbon actif (fluocapteurs).
  • Recherche et dosage spectrofluorimétrique des traceurs : caractérisation spectrale des traceurs utilisés : spectres d’excitation et d’émission.
  • Importance de la composante analytique : effet du bruit de fond et de la fluorescence naturelle.
  • Traitement des résultats et calcul des paramètres de transit. Caractéristiques et interprétation de la distribution des temps de séjour (D.T.S).
  • Confrontation aux résultats obtenus à l’aide des traceurs naturels.
  • Difficultés et limites d’interprétation.
  • Contrôle de qualité des traçages.
  • Standardisation des protocoles.
  • Présentation et pratique du logiciel TRAC. Etudes de cas.

Dates prévisionnelles des sessions 2017

- 12-16 juin 2017 (date limite d’inscription le 12 mai 2017).

Tarifs

2150,00 € T.T.C. (conditions particulières possibles pour doctorants et post-doctorants).

Lieu

Université d’Orléans, école d’ingénieurs Polytech’Orléans, site Vinci, laboratoire CETRAHE, et système karstique du Val d’Orléans (terrain)

Intervenants

Nevila Jozja

Université d’Orléans, Ingénieure de recherche

Directrice-adjointe de CETRAHE

Philippe Meus

European Water Tracing Services

Nandrin (Belgique)

Paul-Henri Mondain

Calligée Nantes

Philippe Muet

Ginger CEBTP

Agence de Limoges

Thomas Klinka

Bureau de Recherches Géologiques et Minières, Orléans

Christian Défarge

Université d’Orléans, Directeur de CETRAHE

Soutien technique

Renata Zocatelli

Université d’Orléans, Ingénieure d’études CETRAHE

TELECHARGER LA PLAQUETTE FORMATION CONTINUE NIVEAU 2