" 21/05 - Isadora Duncan, quand la musique se fait danse | Université d'Orléans

Université d'Orléans

21/05 - Isadora Duncan, quand la musique se fait danse

21/05/2019 - 20:30 - 21/05/2019 - 22:00

Organisateurs: Le Bouillon

URL: http://www.lebouillon.fr

Nom du contact: Le Bouillon

Courriel du contact: centre.culturel@univ-orleans.fr

Téléphone du contact: 02 38 49 24 24

Lieu: Le Bouillon

ISADORA DUNCAN, QUAND LA MUSIQUE SE FAIT DANSE
SPECTACLE MUSICAL
MARDI 21 MAI ET JEUDI 23 MAI À 20H30

DURÉE 1h30

Spectacle musical donné dans le cadre de la résidence de l’Ensemble Calliopée et Graciane Finzi
avec la collaboration du conservatoire d'Orléans

CONCEPTION
Karine Lethiec, directrice artistique et altiste de l’Ensemble Calliopée
Elisabeth Schwartz, chorégraphe spécialiste d’Isadora Duncan
Christian Boustani, réalisation vidéo

Avec la création mondiale – intégrée au spectacle – de Mémoire oubliée, ou l’art du mouvement d’Isadora Duncan, de Graciane Finzi pour 2 violons, alto, violoncelle, clarinette, piano et danseurs.

Entrez dans l’intimité créatrice d’Isadora Duncan grâce à la musique, aux images et aux mots de la danseuse elle-même… Isadora Duncan (1877- 1927), pionnière de la danse moderne et grande mélomane. Dans ce spectacle musical, sa vie, son art et son rapport à la musique sont évoqués à la manière d’un journal intime au son des œuvres de Chopin, Wagner, Beethoven, Scriabine et bien sûr Graciane Finzi !

Dans le Paris de la Belle Époque, Isadora Duncan révolutionne la danse, déchire corsets, tutus et chaussons pour danser presque nue ! Pionnière de la danse moderne, fascinée par la Grèce antique, elle cherche en elle sa propre musicalité, son rythme intérieur, en brisant tous les carcans.

Grande mélomane, Isadora Duncan cassait notamment les codes de la danse classique par le choix des oeuvres qui inspiraient ses chorégraphies. Elle fut la première à oser sortir de la musique de ballet et danser sur des oeuvres du « grand répertoire » telles que les Préludes pour piano de Chopin, les opéras de Wagner et les symphonies de Beethoven. Pour elle, « la musique est son, le son est vibration, la vibration est mouvement, et le mouvement est le médium et la racine de la danse ».

Avec l’Ensemble Calliopée : Maud Lovett et Christophe Giovaninetti, violons / Karine Lethiec, alto et direction artistique / Diana Ligeti, violoncelle / Frédéric Lagarde, piano
Céline Amartin, clarinette, étudiante du conservatoire d’Orléans
et Christian Boustani, création vidéo / Mina Perrichon, animation rotoscopie /Geneviève Boustani, graphisme

Avec la participation de l’atelier chorégraphique de l’université d’Orléans, sous la direction de Valérie Bruez et de la chorégraphe Elisabeth Schwarz : Amélie Bailly, Doriane Liger, Manon Saint-Dizier, Adèle Champigny, Jossy Kamokotilo, Léa Lagonotte, Nahéma Pham Van Hue, Tiffany Valauney, Catherine Meunier, Cédric Jouin, Claire Le Gouic, Guillaume Tournois et Marie-Laurence Degouy
et l'ensemble vocal féminin des jeunes (sous la direction d’Elizabeth Renault)

Et de Clotilde Courau, récitante (voix-off).

........................................................................................

★ GRATUIT pour tous dans la limite des places disponibles ★
Formulaire de réservation pour tous les publics : http://bit.ly/2Y7zuYZ

Plan d'accès

Javascript est nécessaire à la visualisation de cette carte.

Accéder à cet événement :

Le Bouillon
Rue de Tours
45100 Orléans