" LE COSTUME [LGB - 03/04 # théâtre] | Université d'Orléans

Université d'Orléans

LE COSTUME [LGB - 03/04 # théâtre]

LE COSTUME - Le Grand Bain 2017 - Le Bouillon

Organisateurs: Service culturel

URL: www.lebouillon.fr

Nom du contact: Claire Vallet

Courriel du contact: jean-sebastien.bardalou@univ-orleans.fr

Téléphone du contact: 02 38 49 24 24

Lieu: Le Bouillon

LE COSTUME - Le Grand Bain 2017 - Le Bouillon

de MOTHOBI MUTLOATSE

..........................................................................................................................................................
PAR les étudiants de l’atelier de pratique théâtrale de l’UEL* dirigé par Andres Merchan 
Artiste associée : Mireille Roussel, membre de l’équipe de la Compagnie Extime (directeur artistique Jean-Pierre Baro – création Disgrâce au CDN en octobre 2016).
..........................................................................................................................................................

• LE SUJET
Dans ce texte, ce qui frappe, c’est l’humour. Cette pièce, adaptée d’une nouvelle de Can Themba -, un auteur maudit qui a fini en exil terrassé par l’alcool - témoigne paradoxalement d’un humour très puissant. 
Face à l’adversité et dans les pires situations, il existe toujours une raison fondamentale pour survivre, qui est tout simplement la joie de vivre.
Il s’agit d’un travail de recherche qui part de l’acteur, du corps. Le but n’est pas la recherche artistique mais la libération d’une certaine qualité humaine qui est toujours là et qu’il s’agit seulement de faire apparaître. C’est le processus collectif qui consiste à créer un filet pour attraper quelque chose qui va être là pour un moment et puis qui va disparaître. Parfois, aussi, ça laisse des traces

• L'HISTOIRE
Un vieil homme de Johannesburg, Maphikela, raconte que dans le quartier de Sophiatown, Mathilda et Philemon sont mariés. Pour tous deux le grand amour. Philemon materne presque sa Mathilda. Un matin, revenu tôt, il est cloué : “Des flashes électriques en lui, dans chaque recoin...le métal des conduits se met à rougir à blanc” : Mathilda est dans leur lit, avec un homme. Elle est amoureuse, à jamais, de Philemon, Mathilda, mais un jour, seule dans la maison, elle s’est sentie ailleurs, elle rêvait éveillée de quelqu’un d’autre, elle ne savait pas qui, une imagination.
L’homme, surpris par Philemon, s’échappe par la fenêtre, laissant là son costume, un complet gris. Philemon demande à Mathilda de placer le costume sur un cintre, de l’accrocher face au lit. La main sur l’épaule du costume, il dit : “Nous avons un visiteur. Il mangera avec nous, partagera tout ce que ce que nous avons. Comme nous n’avons pas de chambre d’amis, il devra dormir avec nous. Il faudra que tu fasses bien attention à lui : s’il s’en allait, s’il disparaissait, si quelque chose lui arrivait, Mathilda, je te tuerais.”

..........................................................................................................................................................