" Licence Droit 2018-2019 : promotion Hubertine Auclert ! | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Licence Droit 2018-2019 : promotion Hubertine Auclert !


Lors du concours d'éloquence "Nomme ta promo" organisé par la Corpo Droit qui s'est déroulé le mercredi 17 octobre en Amphithéâtre Revigny de 18h à 20h, les lauréates Émilie Fantinet et Pascaline Pellet ont exposées sur Hubertine Auclert.

Les membres du Jury :
Pierre Allorant, Professeur des Universités - Doyen de la Faculté Droit Économie Gestion
Corinne Leveleux, Professeure des Universités - Faculté Droit Économie Gestion
Daniel Velly, Ancien magistrat réserviste - Tribunal de Grande Instance d'Orléans
Jasmine Achour, Lauréate 2017-2018 du concours d'éloquence Nomme ta promo - Étudiante à la Faculté Droit Économie Gestion
Maxime Carignon, Ex Président de la Corpo Droit - Étudiant à la Faculté Droit Économie Gestion
ont unanimement reconnu la qualité de la présentation de Mesdemoiselles Fantinet et Pellet.

Hubertine Auclert, grande militante féministe est surtout connue pour sa lutte pour le droit de vote des femmes, au point qu’on l’a souvent surnommée la « suffragette française », son héritage va bien au-delà. Son premier combat lui vaudra des dissensions avec d’autres féministes, concerne les droits politiques des femmes : droit de voter, mais aussi (et surtout) d’être élues.

On lui doit d’avoir donné au terme « féminisme » son acception actuelle.

Contrairement à d’autres féministes, elle s’adresse simultanément aux femmes et aux hommes. « Elle incite les premières à se révolter "pour ne pas se faire inconsciemment complices de leur oppression" et elle appelle les seconds à la solidarité avec les femmes, dans leur propre intérêt. » Elle mènera son combat jusqu’à sa mort en 1914… soit trente ans avant que le droit de vote soit accordé aux femmes en France.

Malgré cela, il a fallu plusieurs années pour que les féministes de la deuxième vague reconnaissent son avant-gardisme. Les féministes qui descendaient dans les rues dans les années 1970 pour dire leur révolte, leur volonté d’égalité et de liberté, un siècle plus tard, ne se doutaient pas qu’elles avaient été devancées par Hubertine sur beaucoup de points. » La double journée, le poids des mots qui ne se déclinent pas au féminin, la possibilité pour chacune et chacun de faire sa révolution individuelle, les réflexions et méthodes d’Hubertine Auclert résonnent encore aujourd’hui.

Le Vote des femmes. C’est l’un des ouvrages d’Hubertine Auclert (1848-1914).

Retrouvez les photos de l'évènement