Université d'Orléans

Domaine en sciences de la Terre et de l'environnement

Master STUE - compilations photos

Livret de l'étudiant du Master 2017-2018

Cliquer ici.

Objectif de la formation

Les étudiants attirés par les sciences de la Terre et de l’environnement peuvent, au sein de l’université d’Orléans, du CNRS et du BRGM, suivre une formation de master de haut niveau, en immersion complète dans le monde de la recherche, au coeur des laboratoires, leur permettant de s’approcher au plus près des derniers progrès scientifiques du domaine et de se former au jour le jour au contact des chercheurs.

Le  master Sciences de la Terre, de l’Univers et de l’Environnement de l’université d’Orléans est une formation pluridisciplinaire dans le domaine des géosciences qui permet une insertion directe dans le monde professionnel ou via une poursuite en thèse.

Les métiers visés sont :  ingénieur de recherche, ingénieur développement dans le monde industriel, chef de projet, géologue d’exploration ou de mine.

Le master permet également d'intégrer des bureaux d'études ou collectivités locales en tant qu'ingénieur d'étude ou de recherche.

Au-delà du secteur économique, la thèse peut également conduire aux métiers de chercheur ou d’enseignant-chercheur dans le domaine académique.

Organisation de la formation

Cette formation s'enrichit en permanence des avancées scientifiques du domaine, notamment dans les champs de compétences de l’Institut des Sciences de la Terre d’Orléans (ISTO) : fluides géologiques et ressources minérales et énergétiques, tectonique et géodynamique, magmas et dynamique éruptive, biogéochimie des environnements de la surface (eau, environnement, matière organique, cycle du carbone, stockages), expérimentation.

Les sciences de la Terre appellent la plupart du temps des représentations en carte ou en trois dimensions et des méthodes d’évaluation du risque environnemental ou de la favorabilité minière. Les Systèmes d’Information Géographiques (SIG) ont donc pris une très grande importance dans ce domaine.

La spécialité STE est fondée sur une large offre modulaire, destinée à permettre aux étudiants de choisir leur cursus en fonction de leur projet personnel. Elle se caractérise donc par une majorité d’UE optionnelles. Néanmoins, les démarches thématiques restent fondamentales pour structurer la connaissance et garantir sa cohérence, base de définition des compétences professionnelles.

La formation, organisée en quatre semestres, débute par une école de terrain de 2 semaines.

Afin d’harmoniser l’acquisition des connaissances et des compétences thématiques, les enseignements du premier semestre (M1S1) s’inscrivent dans un tronc commun. Les enseignements du second semestre (M1S2) sont constitués d’écoles de terrain (2 à choisir sur 5 proposées), d’un premier stage de recherche de 6 semaines en laboratoire de recherche (Travaux Encadrés de Recherche – TER) ainsi que de cours magistraux, TD, TP et projets (16 modules au choix).

Master 1
Semestre 1 : tronc commun
Semestre 2 : écoles de terrain (2 à choisir sur 5 proposées) ; premier stage de recherche de 6 semaines en laboratoire de recherche (Travaux Encadrés de Recherche – TER) ; cours magistraux, TD, TP et projets (16 modules au choix).

Master 2

Les semestres 3 et 4 (M2S3 et M2S4) sont consacrés aux enseignements plus spécifiques et/ou professionnalisants.

Le choix de la voie (recherche ou professionnelle) est modifiable jusqu’au 15 novembre.

Pour accompagner les étudiants dans leurs choix et leur offrir une bonne lisibilité de l’offre de formation en termes de débouchés et de métiers clairement définis, celle-ci est bâtie autour de 4 parcours thématiques :

  1. Exploration et Géomatique des Ressources Minérales (EGERM)
  2. Géologie et Gestion durable des Ressources minérales (ENAG-2GR)
  3. Dynamique de la Terre (DT)
  4. Hydrosystèmes et Environnement (HydroEnv)

Des modules transversaux permettent aux étudiants d’acquérir l’ensemble des outils de la géomatique appliquée aux géosciences, une double compétence très appréciée.

Partenariats

Cette formation se fait en partenariat direct avec :

  • des laboratoires de l'université et du CNRS : Institut des Sciences de la Terre d’Orléans (ISTO), Laboratoire de Physique et Chimie de l’Environnement et de l’Espace (LPC2E), Centre de Biophysique Moléculaire (CBM), Laboratoire de Mathématiques Applications et Physique Mathématique d'Orléans (MAPMO) ;
  • l’université du Québec à Montréal (UQAM, Canada), l’université Moulay Ismaël de Meknès (Maroc)
  • des organismes de recherche : BRGM, Inra, IRD ;
  • des industriels français ou étrangers : AREVA, ALEXIS, AURIZON, BEICIP,CASPEO, CEMEX, DASSAULT systemes, ERAMET, GENIVAR, GEOHYD, GSM, IAMGOLD, IMERYS, ING Bank, Lyonnaise des eaux, MANAGEM, SHERPA, VARISCAN mines…, ainsi que les entreprises du pôle de compétitivité DREAM. 

International

Cette spécialité est aussi caractérisée par une forte ouverture internationale : échange semestriel avec l’université du Québec à Montréal (UQAM, Canada)  et co-diplomation avec l’université de Meknès (Maroc), ainsi que des stages géologiques sur le terrain en Grèce, Italie, Espagne ou Maroc, et au Canada lors du séjour à l’UQAM.