Université d'Orléans

Master Risques et Environnement (RE)

Objectifs | Pédagogie | Compétences | Métiers | Organisation | Adossement Recherche

 

L’homme est en interaction permanente avec sa planète – la Terre, dont ses disponibilités en ressources et la qualité de son milieu environnemental sont de plus en plus dégradées.  A cejour et à l’avenir de nombreux métiers se développent, que ce soit en milieu industriel ou de recherche, public ou privé, faisant appel à des compétences dans deux domaines très interdépendants : l’Energie et l’Environnement.

 

 

Objectifs de la formation

Le master « Risques et Environnement » a pour objectif de permettre aux jeunes diplômés de maîtriser les fondamentaux des sciences appliquées à l'environnement, à l'énergie et à  la gestion de risques industriels. Pour cela, la formation se décompose en 2 parcours : (1) Chimie, Pollutions, Risques, Environnement (CPRE), et (2) Véhicules et Systèmes Energétiques Durables (VSED), qui abordent ces thématiques respectivement par le biais de la chimie et de l’ingénierie des systèmes. Ils auront acquis les outils nécessaires pour aborder les problématiques liées à la pollution (origine, diagnostic, analyse, remédiation) sur l'ensemble des compartiments de l'environnement (atmosphère, eaux et sols), en s'appuyant sur les plateformes analytiques de l’OSUC, du CoST, et plus globalement du Grand campus Orléanais (Université d'Orléans-CNRS-BRGM-INRA).

Pédagogie

Visant un développement progressif de l’autonomie des étudiants, outre les enseignements théoriques comprenant des cours-TD et travaux pratiques de base, la pédagogie s’appuie notamment sur des approches projets, sollicitant fortement les sites instrumentés s'appuyant sur les plateformes analytiques comme par exemple:

  • La plateforme du projet CPER PIVOTS :   PRAT - pour la pollution de l'air,  PESA - pour les émissions de polluants gazeux par les sols (naturels : tourbières, anthropisés : cultivés et pollués),  PRIME - pour la remédiation des sols, sous-sols et sédiments contaminés et DECAP - pour le développement de nouveaux capteurs) [parcours CPRE principalement] 
  • La plateforme du LABEX CAPRYSSES (pôle chimie haute température –Energie), pour acquérir les outils nécessaires pour aborder les problématiques liés à l’énergie (chimie haute température, optimisation des processus énergétiques et conception moteurs)  [parcours VSED principalement]

Les diplômés seront ainsi à même de juger de la pertinence de leurs résultats (expérimentaux, numériques et théoriques) et de l'influence des conditions opératoires. Ils disposeront des capacités techniques, scientifiques et de dialogue nécessaires pour échanger avec les différents acteurs du monde industriel et de la recherche.

Le détail de l’offre modulaire est donné dans le Livret de l'étudiant.

Compétences ou capacités évaluées communes aux deux parcours

  1. Aptitude à mobiliser les ressources d'un large champ de sciences fondamentales.
  2. Connaissance et compréhension d'un champ scientifique et technique de spécialité.
  3. Identification et résolution de problèmes, même non familiers et non complètement définis, collecte et interprétation de données, utilisation des outils informatiques, analyse et conception de systèmes complexes, expérimentation.
  4. Capacité à s'intégrer dans une organisation, à l'animer et à la faire évoluer : engagement et leadership, management de projets, maîtrise d'ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non-spécialistes.
  5. Prise en compte des enjeux industriels, économiques et professionnels : compétitivité et productivité, innovation, propriété intellectuelle et industrielle, respect des procédures qualité, sécurité.
  6. Aptitude à travailler en contexte international : maîtrise de l'anglais, sûreté, intelligence économique, ouverture culturelle, expérience internationale.
  7. Respect des valeurs sociétales : connaissance des relations sociales, de l’environnement et du développement durable, éthique.

Métiers

Les diplômés seront amenés à occuper des postes en lien avec l’innovation, la recherche et le développement dans des secteurs d’activités liés à l’énergie (utilisation, maîtrise, production…), à l’environnement (dépollution, traitement, prévention des pollutions, analyse des risques…), ou aux transports (automobile, aéronautique, nouveaux carburants).

Le master RE conduit, soit directement à un emploi de niveau cadre ou cadre supérieur, soit à une poursuite en doctorat pour accéder aux métiers de la recherche fondamentale ou appliquée, dans le privé ou dans le public (Cf détails par parcours). Une place importante est accordée à la professionnalisation, au travers de modules spécifiques pilotés par des experts dans les domaines, de l’énergie, de l’environnement ou des transports, de modules projets sur sites instrumentés (laboratoires pilotes, sites d’observation), des stages de longue durée en milieu professionnel (4 à 5 mois en M1, 5 à 6 mois en M2) en France ou à l’international.

Organisation de la formation

La mention est organisée en deux parcours, avec un tronc commun aux deux parcours à chaque semestre :

  • Chimie Pollutions, Risques, Environnements (CPRE)

Ce parcours forme des spécialistes dans les domaines de l’énergie et de l’environnement. Les diplômés possèdent une approche globale des risques environnementaux avec des connaissances approfondies dans les domaines suivants : combustion et énergies fossiles et propres ; maîtrise des risques (industriels, chimiques, nucléaires, déchets), pollutions et dépollutions (air, eaux, sols).

  • Véhicules et Systèmes Energétiques Durables»  (VSED)

XXX

Adossement Recherche

Le master « Risques et Environnement » repose sur une interaction forte avec la recherche menée dans les laboratoires du Grand Campus Orléanais (CNRS & Université d’Orléans  : ICARE, LPC2E, ISTO, PRISMEBRGMINRA-UR sols) dont les thématiques de recherche sont reconnus d’excellence, avec le pôle de compétitivité régional Eco-technologies DREAM Eaux et milieux et avec les Labex VOLTAIRE (étude des géofluides volatils, de la Terre profonde à la haute atmosphère) et CAPRYSSES (pôle chimie haute température –Energie) et le récent projet PIVOTS (Région Centre Val de Loire : ARD2020, CPER, FEDER) portés par l'Université d'Orléans.