" Soutenance de thèse de Mohammed Rashid Dhahir AL-JUHAISHI. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de thèse de Mohammed Rashid Dhahir AL-JUHAISHI.

25/06/2018 - 14:30 - 25/06/2018 - 18:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Etudes Doctorales

Courriel du contact: etudes.doctorales@univ-orleans.fr

Lieu: Amphithéâtre Blaise - Polytech’Orléans - rue Léonard de Vinci - campus UNIVERSITÉ

Titre : Caractérisation et impact de la pollution dans les rejets urbains par temps de pluie (RUTP) sur des bassins versants de l’agglomération Orléanaise.

Discipline : Hydrologie - Sciences de l'eau et aménagement 

ECOLE DOCTORALE EMSTU

Résumé :

L’objectif de cette thèse est de caractériser les Rejets Urbains par Temps de Pluie (RUTP) et leur flux. Pour cela des prélèvements ponctuels d’eau ont été effectués au niveau des exutoires d’eaux pluviales de trois sous-bassins majeurs de l'agglomération orléanaise : la Corne (463 ha), l'Egoutier (2080 ha) et Ormes (2256 ha) ont des occupations du sol différentes. D’une manière générale, la conductivité, la demande chimique en oxygène (DCO), la demande biochimique en oxygène (DBO5 et la DBO28), le carbone organique dissout (COD), l'azote total (NT), et les concentrations en cations et anions majeurs étaient plus élevés par temps sec que par temps de pluie indiquant un effet de dilution par les précipitations. Il a été mis en évidence un mélange des eaux pluviales avec des eaux usées dans le sous-bassin d’Ormes. L’occupation des sols et les activités anthropiques influencent de manière significative la qualité du ruissellement. Par exemple, dans le sous-bassin de l’Egoutier, la présence d’une zone imperméable (industries et habitations) importante (40% de la surface) est responsable d’une augmentation des paramètres DBO5, DBO28, COD et NT. Les flux aux exutoires des différents paramètres de qualité de l’eau ont été évalués et comparés à ceux issus des quatre principales stations d’épuration (STEP) et à ceux de la Loire. La charge des trois sous-bassins urbains représente environ 166,61% de la charge des quatre STEP. Les trois sous-bassins ont un faible impact sur la Loire en termes de flux annuels (environ 1,62% pour les MES par temps de pluie).  Deux versions d’un modèle conceptuel dit d'accumulation/lavage-transport ont été évaluées pour estimer les flux de ruissellement des polluants. Les performances des modèles étaient acceptables pour les MES et la DCO. Les coefficients de corrélation étaient supérieurs à 90% pour le sous bassin de l’Egoutier, par exemple.  Des premiers essais de simulation de la qualité et la quantité de RUTP ont également été effectués à partir de MIKE URBAN (MOUSE et SWMM). Les hydrogrammes ont indiqué que le débit maximum obtenu avec SWMM était toujours inférieur à celui obtenu avec MOUSE. La qualité de l’eau (MES) était toujours plus fortement impactée dans le modèle MOUSE que dans SWMM.