" Soutenance de thèse de Marouen SLAIMIA. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de thèse de Marouen SLAIMIA.

18/07/2018 - 14:00 - 18/07/2018 - 18:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Etudes Doctorales

Courriel du contact: etudes.doctorales@univ-orleans.fr

Lieu: Amphithéâtre Cabannes - Polytech’Orléans - rue Léonard de Vinci - campus UNIVERSITÉ

Titre : Caractérisation thermo-hydrique et évaluation in-situ des matériaux de construction hétérogènes à base de fibres végétales.

Discipline : Génie Civil

ECOLE DOCTORALE EMSTU

Résumé :

Les bio-composites à base de fibres végétales destinés à réduire la consommation d’énergie des bâtiments ont un caractère fortement hétérogène et poreux avec une taille de fibres centimétrique, ce qui rend difficile leur caractérisation thermique et hydrique avec des techniques classiques et/ou normalisées.  Dans le cadre de cette thèse des méthodes alternatives de caractérisation thermiques et hydriques ont été développées pour ce type de matériaux à la fois au laboratoire et in situ. L’identification des propriétés thermiques des matériaux hétérogènes proposée dans le cadre de ce travail est basée sur les mesures thermiques des champs de températures lointains. Développée comme une extension de la méthode flash et de la méthode de disque chaud cette méthode se base sur l’inversion des mesures thermiques en champs lointains englobant un volume représentatif du matériau à caractériser. La validation de la méthode proposée est assurée d’abord sur des données de matériaux homogènes avant son utilisation pour les mesures des propriétés thermiques de plusieurs formules de béton paille. La caractérisation hydrique au laboratoire comprend l’identification des courbes de sorption/ désorption et la perméabilité à la vapeur d’eau de béton paille en utilisant des tailles d’échantillons adaptées à ce type de matériaux. Une évaluation de l’effet de développement des micro-organismes sur le comportement mécanique et thermique du béton paille a été menée à différentes conditions réputées favorables à la prolifération des moisissures. Enfin, une méthodologie d’évaluation de la performance hygrothermique à l’échelle réelle des parois multicouches à base des matériaux bio-sourcés a été réalisée en utilisant les mesures in-situ thermiques et hydriques du bâtiment démonstrateur du projet PROMETHE.