Université d'Orléans

Formation continue

Objectifs généraux

A l’origine mise en œuvre afin d’éprouver la relation entre points d’injection et points surveillés, la technique du traçage artificiel des écoulements souterrains est de plus en plus utilisée pour préciser les caractéristiques hydrauliques des liaisons mises en évidence et simuler le transit de substances polluantes. Dans la perspective du suivi de la qualité et de la gestion durable de la ressource en eau et de l’environnement, ses principales applications incluent la caractérisation des systèmes hydrogéologiques naturels, l’estimation de leurs ressources en eau, la délimitation des périmètres de protection des ouvrages d’alimentation en eau potable, les études d’impact des rejets de stations d’épuration dans le milieu naturel, les études de propagation des pollutions souterraines existantes ou potentielles, etc.

Malgré ces atouts, elle reste encore trop peu connue, insuffisamment utilisée, et, quand elle l’est, elle est souvent mise en œuvre de manière inadéquate, y compris au niveau des concepteurs ou gestionnaires confrontés à des problèmes de ressource ou de protection de la qualité des eaux. Dans certains cas, les résultats de traçages peuvent conduire à des interprétations hâtives, voire à des incohérences hydrogéologiques.

Cette formation propose de dresser un panorama complet de la méthode traçage, de manière à améliorer sa prise en considération et la conception des opérations. Son programme vise à donner de meilleures connaissances de cette méthode : à l’étape de la mise en œuvre ; dans la prise en considération de la composante analytique (souvent négligée) ; dans l’estimation de la fiabilité d’une expérience avant de la réaliser, en connaissant les risques d’erreurs d’interprétation des résultats positifs ou négatifs ; des différents outils interprétatifs ; etc. Une attention particulière sera portée aux aspects portant sur la non-dangerosité, pour l’Homme et le milieu, de l’utilisation des traceurs fluorescents.

La formation cherche également à sensibiliser avec les problèmes et les difficultés auxquels l’entreprise d’une opération de traçage se heurte encore aujourd’hui, et montrer quels sont les verrous techniques et scientifiques à lever pour perfectionner la méthode. Les attentes nécessitent une évolution et une amélioration de ces techniques passant par une meilleure compréhension du comportement des traceurs dans le milieu naturel, des interférences gênant la précision des analyses, et un travail de traitement du signal et de bancarisation des données de traçages.

Deux niveaux de formation sont proposés, pour deux catégories de public possédant des objectifs différents :

-          Niveau 1. Initiation au traçage hydrogéologique : principes, applications, méthodes, interprétations, s’adresse aux différents donneurs d’ordres, administrateurs et gestionnaires des établissements publics… qui œuvrent dans le domaine de protection de la ressource en eau et veulent comprendre les fondements de cette méthode, ses apports et ses limites ;

-          Niveau 2 : Spécialisation et perfectionnement dans la pratique du traçage hydrogéologique, s’adresse aux praticiens, industriels, professionnels de l’eau et des bureaux d’étude et d’ingénierie, doctorants et autres étudiants… qui veulent se perfectionner dans l’utilisation de cette méthode, de l’établissement du cahier des charges aux traitements des résultats et à leur interprétation.

Cette session de perfectionnement inclut en particulier la démonstration d’une opération de traçage dans le Val d’Orléans, complétée par des analyses au laboratoire et leur interprétation hydrogéologique. Cette partie permettra aux praticiens et praticiens potentiels du traçage d’avoir une vision globale de la réalisation concrète d’une expérience de traçage réussie, prenant en compte les bonnes pratiques et sources d’erreur, de l’injection aux interprétations, en passant par l’étape analytique.

Responsables pédagogiques, renseignements

Christian DEFARGE, Université d'Orléans, Maître de conférences hors classe à Polytech’Orléans

Directeur de CETRAHE

Nevila JOZJA, Université d’Orléans, Ingénieure de recherche

Directrice-adjointe de CETRAHE

nevila.jozja@univ-orleans.fr

33/0-238-49-24-40

Inscriptions

Service de Formation Continue et d’apprentissage de l’Université d’Orléans : claire.fleury@univ-orleans.fr