Fils d'Ariane

University : Main content

Titre de page

Comité à l’Intégrité scientifique et à la Déontologie de la Recherche

Contenu de la page principale

Le comité à l’intégrité scientifique et à la déontologie de la recherche (CIDR)

Depuis fin novembre 2018, l’université d’Orléans dispose d’une instance dédiée à la promotion de l’intégrité scientifique et de la déontologie de la recherche. Elle se met ainsi en conformité avec la politique nationale en la matière et répond à l’un des critères exigés dans le cadre de la labélisation HSR4R.

Ce dispositif est incarné par un référent (terme générique) à l’intégrité scientifique et à la déontologie de la recherche qui est épaulé par une instance collégiale constituée de trois personnes, le Comité à l’intégrité scientifique et à la déontologie de la recherche (CIDR). Ensemble, le référent et le CIDR représentent les quatre grands champs disciplinaires pratiqués au sein de notre établissement (sciences sociales ; sciences humaines, lettres et langues ; sciences théoriques ; sciences expérimentales).

Le document constitutif voté par les instances de l’université (cf. Conseil d’Administration du 23/11/2018) met en avant l’esprit dans lequel ce dispositif a été conçu :

L’université d’Orléans est pleinement consciente que les personnels affectés à la recherche dans notre établissement ont à cœur de mener une recherche scientifique intègre, en respectant scrupuleusement les fondements déontologiques dans la pratique de leur activité. Des zones d’ombre subsistent parfois en la matière (...) et il est nécessaire de prévoir au niveau de l’établissement un dispositif intégrant des procédures de conseil et de prévention mais aussi de traitement des manquements à l’intégrité scientifique.

De cette approche découlent trois missions principales que le CIDR animé par le référent à l’intégrité scientifique et à la déontologie de la recherche doit assumer :

- Une mission de sensibilisation aux questions touchant à l’intégrité scientifique et de soutien aux formations en la matière.
- Une mission de « médiation de situations conflictuelles (détermination des auteurs avant publication, partage ou accès aux données, budgets et équipement …) ou de rappel à la règle, notamment lorsque les faits portés à sa connaissance sont mineurs ». (cf. CA du 23/11/2018)
- Une mission d’analyse et de conseil dans la situation d’éventuels manquements à l’intégrité ou soupçons de fraude scientifique (fabrication de données, falsification de données, plagiat).

Le président de l’université, suite à l’approbation par la Commission recherche, a nommé pour un mandat de trois ans (renouvelable une fois) les personnes suivantes :

Au poste de référent :

  • Thomas Pughe, professeur émérite de littératures anglophones

Comme membres du CIDR :

  • Claire Anantharaman-Delaroche, professeur émérite de mathématiques
  • François Priet, professeur de droit public
  • Caroline West, maître de conférences, HDR, de chimie.

Le référent ou le comité à l’intégrité scientifique et à la déontologie de la recherche peuvent être saisis par toute personne membre de la communauté universitaire ou extérieure à l’UO sur toute question impliquant l’intégrité scientifique. Le traitement confidentiel des dossiers sera bien sûr garanti.

Le comité dispose de l’adresse mail dédiée suivante : CIDR@univ-orleans.fr.

Enfin, le CIDR conseille à toutes et à tous la consultation des documents et sites suivants pour de plus amples informations sur l’importance et la défense de l’intégrité scientifique :