Université d'Orléans

VOLTAIRE

logo Labex VoltaireLe laboratoire d’excellence VOLTAIRE*  (VOLatils – Terre, Atmosphère et Interactions - Ressources et Environnement) qui, au-delà de sa réalité scientifique et géographique, a pour volonté de contribuer sur le long terme à :

  • L’excellence de sa recherche, dans ses développements les plus fondamentaux à ses applications les plus économiquement identifiées  ;
  • La cohérence et l’ouverture à l’international de ses formations supérieures, portées par plusieurs composantes de l’université et le BRGM, en particulier en ouvrant des cursus avec des universités européennes, ou plus largement à l’international ;
  • La construction d’un outil permanent de « retour sur investissement » qui associera des spécialistes du domaine des sciences de la Terre et de l’environnement, des professionnels d’études prospectives thématiques, des économistes ainsi que les grands groupes et les entreprises des pôles de compétitivité du secteur. L’objectif est d’avoir une capacité continue d’anticipation au niveau mondial, sur les tendances, les ruptures, l’employabilité, les compétences et les métiers au plus haut niveau.

L’ambition du Labex VOLTAIRE est de faire émerger une véritable task force au niveau national, dans le domaine des géosciences et de l’environnement. Notre volonté est d’associer de manière inédite, les diverses compétences et sensibilités, pour construire un continuum scientifique, à travers les géofluides entre Terre « solide » et enveloppes superficielles et un continuum économique et sociétal au travers de leurs applications dans les domaines des ressources (énergétiques et minérales) et de l’environnement (hydrosystèmes, sols, masses d’air).

Eruption du volcan Sarychev

Au plan de la recherche, VOLTAIRE étudie les fluides naturels complexes de notre planète pour des applications aux ressources naturelles, au stockage de CO2 et d’énergie, à la géothermie, à la qualité de l’eau et la préservation des milieux, des sols ; à la qualité de l’air et de la couche d’ozone. Les laboratoires de recherche impliqués se situent aussi bien dans le domaine des sciences expérimentales avec l’Institut des Sciences de la Terre d’Orléans (UO – CNRS – BRGM), le Laboratoire de Physique et Chimie de l’Environnement et de l’Espace (UO - CNRS), le Laboratoire de Combustion Aérothermique Réactivité et Environnement (CNRS) et l’Unité de Recherche Science du Sol d’Orléans (Inra), que dans celui des sciences humaines et sociales avec le Laboratoire d’Economie d’Orléans (UO - CNRS) pour l’économie des ressources.

Concernant la formation, VOLTAIRE contribue à l’offre de formation au sein de l’université d’Orléans (OSUC, Polytech Orléans, IUT d’Orléans, UFR Collegium Sciences et Techniques) et du BRGM (ENAG) en renforçant sa visibilité et son attractivité dans le domaine des sciences de la Terre et de l’environnement, des sciences de l’atmosphère, de la chimie de l’environnement, des sciences de l’espace et leurs applications technologiques dans différents secteurs comme celui de la géothermie ou celui du développement de capteurs pour les géosciences.

Au niveau socio-économique, en plus du lien direct à court et moyen termes avec les pôles de compétitivité et les industriels du domaine, le Centre international de prospective en géosciences et environnement (CIPEGE) propose de réaliser en continu des études sur plusieurs horizons sur les tendances établies au niveau mondial. Cet outil original, auquel participeront les scientifiques du labex VOLTAIRE, l’APEC et les entreprises (notamment leurs cellules de prospective et les directions des ressources humaines) doit permettre d’ajuster de manière très réactive les recherches et les formations aux besoins économiques et sociétaux et éviter ainsi de grandes ruptures néfastes pour le pays, dans l’employabilité, les compétences et les métiers.

* Convention n° ANR-10-LABX-100-01