Université d'Orléans

Licence Professionnelle MEER

OBJECTIFS

Former des étudiants apprentis aux futurs métiers de la maîtrise de l’énergie et des énergies renouvelables. L’objectif est de permettent à l’étudiant apprenti d’acquérir une connaissance approfondie du monde professionnel et d’affiner son projet personnel. Des modules relatifs à un parcours d’harmonisation sont également intégrés dans la formation au début du premier semestre.

meer-1

LE DIPLÔME

La Licence professionnelle Maîtrise de l’Energie et Energies Renouvelables est un cycle professionnalisant de niveau II. Cette formation permet l’obtention de la Licence Professionnelle Maîtrise de l’Energie et Energies Renouvelables délivré par l'Université d'Orléans.

PUBLIC VISE

Etre âgé de moins de 26 ans et titulaire d’un :

  • BTS Electrotechnique, BTS Systèmes électroniques, BTS Bâtiment, BTS Domotique, BTS Contrôle industriel et régulation automatique, BTS Maintenance industrielle ou BTS Assistant technique d’ingénieur.
  • DUT Génie Electrique et Informatique Industrielle, DUT Génie Thermique et Energies, DUT Génie Industriel et Maintenance, DUT Génie Civil avec les options bâtiment ou génie climatique et équipement, ou DUT Mesures Physiques...
  • L2 en Sciences et Technologie.

Validation des Acquis possible pour les candidats justifiant d’une expérience professionnelle.

DEBOUCHES

Les débouchés concernent les métiers des domaines énergétiques et génie climatique de niveau II.
Secteurs d’activités et exemples d’emplois :

  • pour la construction : chefs de chantier, conducteurs de travaux, métreurs, chargés d’affaires ou d’études techniques
  • pour l’industrie électrique ou la production et le transport de l’énergie : assistants ingénieurs MDE et environnement, conducteurs d’opération en MDE, gestionnaires de projets, techniciens d’installation et de maintenance
  • pour les sociétés de conseil ou d’audit : techniciens consultants en maîtrise de l’énergie et de l’environnement auprès des entreprises et des collectivités, conseillers énergie
  • pour les collectivités territoriales : assistants techniques de gestion de l’énergie, techniciens territoriaux de l’environnement
  • pour les organismes de certification : responsables de certification et de normalisation.