Université d'Orléans

Alison CARTEREAU

Poste : Ingénieure contractuelle à activités complémentaires d’enseignement Université d’Orléans

2015-2018 : Thèse de doctorat au sein du Laboratoire de Biologie des Ligneux et des Grandes Cultures

Directeur de thèse : Pr Steeve H. Thany

Equipe : Entomologie et biologie intégrée

Sujet : Etude de la modulation de l’activité des récepteurs à l’acétylcholine de type nicotinique par les composés phénoliques chez les insectes

Objectifs : Etudier les propriétés pharmacologiques des récepteurs à l’acétylcholine de type nicotinique par des approches moléculaire et électrophysiologique.

Activités d’enseignement : 64h équivalent TD à l’Université d’Orléans, Licence « Sciences de la Vie » : TP Physiologie animale I : de l'excitabilité aux grandes fonctions (L2), TP Communication cellulaire et pharmacologie (L2), TD Entomologie (L1), TP Phytosanitaire (M1)

Parcours :

2015 : obtention d’un Master en toxicologie de l’environnement, Université d’Angers

2013 : obtention d’une Licence en biologie-biochimie, Université du Maine, Le Mans

 

Expériences professionnelles :

Mars-Aout 2015 : Stage de Master 2 à l’Inra de Nouzilly, Tours

Sujet : Etude de la diversité des récepteurs aux anthelminthiques du nématode parasité Haemonchus contortus

Objectifs : Mettre en place une technique d’extraction de vésicule membranaire chez le nématode adapté de la littérature (Marsal et al., 1995). Le second objectif consistait en la caractérisation pharmacologique et la détection des différents récepteurs présents dans les extractions membranaires. Différentes techniques de marquage et de détection protéique devaient être réalisées afin de valider le protocole préalablement mis au point. Le dernier objectif avait pour but de réaliser une étude électrophysiologique en présence d’anthelminthique.

Résultats : Les résultats obtenus valident cette technique d’électrophysiologie, qui permet pour la première fois d’observer des courants issus d’injection de récepteurs natifs. Deux résultats important sont ressortis de ce travail : d’une part, des courants induits par la nicotine permettent de confirmer la présence de nAChRs, d’autre part un effet antagoniste de l’ivermectine a été observé. Ce travail ouvre des perspectives intéressantes pour la caractérisation pharmacologique des récepteurs, de plus cette méthode pourrait servir de base pour valider les résultats obtenus in vitro par l’équipe MPN.


Avril-Juin 2014 : Stage de Master 1 à l’Université Catholique de l’Ouest, Angers 

Sujet : Mise en place d’une technique transcriptomique pour l’évaluation de l’impact des nanoparticules métalliques chez Scrobicularia plana

Objectif : L’objectif de ce stage a été de mettre en place la technique de cDNA-AFLP afin d’identifier l’impact des nanoparticules d’argent au niveau transcriptomique chez une espèce de mollusque, Scrobicularia plana. Le génome de cette espèce est peu connu et la technique de cDNA-AFLP a donc été choisie pour évaluer cette toxicité.

Résultats : Ce stage a permis la mise en place des conditions d’amplification par PCR ainsi que le protocole à utiliser pour la visualisation des produits obtenus sur gel de polyacrylamide. Compte tenu de la durée du stage il n’a pas été possible de comparer les profils géniques d’animaux contrôles ou exposés aux nanoparticules d’argent. En revanche, quelques fragments amplifiés sont en cours d’identification par séquençage.