Université d'Orléans

Entomologie et Biologie Intégrée

Equipe entomologie

Enseignants-chercheurs :
Pr Steeve Thany (responsable)
Dr Valérie Altemayer, Dr Daniel Auguin, Dr Stéphanie Bankhead-Dronnet, Dr Mathilde Baude, Pr François Lieutier (émérite), Dr Aurélien Sallé, Pr Jean-Claude Vala (émérite)

Ingénieur et techniciens :
Nicolas Durand, Carine Martin, Xavier Pineau

Doctorante :
Alison Cartereau

 

L’objectif de notre équipe est d’étudier les interactions plantes-insectes, les mécanismes d’adaptation de l’insecte à la plante-hôte, de résistance des insectes vis-à-vis des composés synthétisés par la plante (métabolites secondaires) ou utilisés pour protéger (pesticides et biopesticides) les plantes. Notre approche est transversale et intégrative. Elle fait appel à des méthodologies différentes : écologie, biologie, physiologie et comportement.

Le modèle développé par l’équipe est principalement le puceron lanigère du peuplier Phloeomyzus passerinii. Ce modèle nous permet de faire le lien avec l’équipe ARCHE du laboratoire qui travaille sur le peuplier. Les approches toxicologiques et pharmacologiques sur le potentiel insecticide des composés synthétisés par les plantes permettent d’établir des passerelles avec l’équipe de Chartres.

D’autres modèles sont développés par l’équipe en fonction de l’intérêt des collaborations et des projets financés par les pouvoirs publics ou les partenaires privés.

 

Les différents projets développés dans l’équipe

1. Comportement et mécanismes de résistance des insectes vis-à-vis des composés synthétisés par les plantes (métabolites secondaires) ou utilisés pour les protéger (pesticides et biopesticides).

L’objectif est d’étudier le comportement des insectes et de comprendre le mode d’action de ces composés sur leurs récepteurs cibles. Nous nous focalisons principalement sur les récepteurs à l’acétylcholine de type de nicotinique (nAChRs). Par des approches comportementale, moléculaire et électrophysiologique, nous étudions les propriétés pharmacologiques de ces récepteurs chez les insectes et les conséquences chez les mammifères.

Collaborations :

CNRS CEISAM Nantes (J-Y Le Questel, J. Lebreton, M. Mathé-Allainmath); University College London (N. Millar) ; University of Florida (J.R. Bloomquist, R. Papke) ; INRA Avignon (L. Belzunces) ; CRCA CNRS Toulouse (C. Armengaud) ; ANSES Lyon (C. Brazier) ; UMR 203 BIOEnviS INRA Lyon (Y. Rahbé).

 

2. Interaction arbre-insecte

Etude des mécanismes de résistance et de tolérance des arbres aux insectes phytophages et étude des stratégies de manipulation de l’hôte et de contournement des mécanismes de résistance par les insectes.

Collaborations :

INRA d'Orléans, IRSTEA de Nogent, IRBI de Tours, UMR 203 BIOEnviS INRA de Lyon (Y. Rahbé), Département Santé des Forêts (Ministère de l’Agriculture).

 

3. Etude de la génétique, de la biodiversité et de l’évolution des populations d’insectes

L’objectif est de comprendre et caractériser la diversité et la structure génétique des populations d’insectes. De déterminer les traits des espèces qui déterminent les interactions plantes-insectes. Globalement de déterminer les caractéristiques biologiques qui jouent un rôle dans l’adaptation des insectes à un environnement changeant.

Collaborations :

IRBI de Tours, INRA d’Orléans, IRSTEA de Nogent, UMR 5175 CNRS CEFE de Montpellier (L. Roy).

 

4. Signalisation cellulaire et rôle dans les mécanismes de résistance des insectes.

Mieux comprendre le rôle des voies de signalisation dépendante du calcium dans la sensibilité des insectes vis-à-vis des pesticides et des biopesticides. Nous avons récemment démontré que certaines voies de signalisation dépendante du calcium pouvaient réguler à la fois le comportement de l’insecte et également sa sensibilité vis-à-vis des pesticides. L’objectif de ce projet est de mieux caractériser le rôle des différentes voies dans la modulation de l’activité des récepteurs à l’acétylcholine de type nicotinique.

Collaborations :

University of Oxford (A. Jones), University of Florida (J.R. Bloomquist), Université de Nantes (J-Y. Le Questel, J. Lebreton, M. Mathé-Allainmath), BNMI CNRS Angers (C. Legros).