Université d'Orléans

Doctorat

Un doctorat se déroule sur plusieurs années (3 ans minimum) qui permettent notamment de faire de la recherche bibliographique, de collecter et analyser des données, le tout dans l'objectif de répondre à la problématique de son sujet de thèse. Il est fréquent de voir des thèses soutenues au bout de quatre ans de travaux de recherche.

Vouloir poursuivre en thèse doit être motivé par un objectif professionnel et personnel plutôt bien mûri en amont et qui peut s'affiner au cours du doctorat. Avoir un bac + 8 en Sciences Du Langage reste ambitieux mais apporte la satisfaction puisque les doctorants acquièrent des capacités à mener une recherche scientifique de haut niveau. Le doctorat développe des qualités professionnelles et personnelles poussées : des compétences analytiques, de contribution et de jugement critique, de formalisation, de communication et de synthèse.

Le lieu de travail du doctorant est variable, les doctorants peuvent travailler dans leur laboratoire d'accueil, à leur domicile, mais aussi partout en France et/ou à l’étranger pour des enquêtes de terrain, dans les bibliothèques et les médiathèques, sur différents sites pour assister et/ou participer à des formations, colloques, séminaires, conférences.

Tout au long de ce travail, les doctorants sont encadrés par un ou deux directeurs de thèse. Il est également possible d’être suivi par un responsable professionnel dans le cas d’une thèse CIFRE (Convention Industrielle de Formation par la REcherche). Le principe de cette convention est de favoriser le développement de la recherche partenariale publique-privée et de placer les doctorants dans des conditions d'emploi. D’autres informations disponibles sur ce site : http://www.anrt.asso.fr/.

Il existe plusieurs possibilités pour financer sa thèse. Le contrat doctoral est la principale source de financement du doctorat. Les missions confiées dans le cadre d'un contrat doctoral peuvent être de la recherche, de l'enseignement, de l'information scientifique, de la valorisation de la recherche ou de l'expertise.

Débouchés possibles après un doctorat :

Les principaux métiers visés après un doctorat sont  "Maître de Conférences" puis "Professeur-e des Universités" à l’Université ou "Chargé-e de Recherche" puis "Directeur-e de Recherche" dans un laboratoire de recherche public.

Les doctorants peuvent également s'insérer dans les entreprises privées, notamment dans les services de R&D-I (recherche et développement - innovation), mais aussi dans des start-ups.

Interviews de doctorantes en Sciences du Langage à l’Université d’Orléans :

Sandra, doctorante : « Mes recherches portent sur la perception de l'environnement de travail. Il s'agit d’étudier l'expression linguistique de la perception de facteurs physiques dans les environnements de travail à partir d'un corpus constitué et en utilisant les outils et les méthodes du traitement automatique du langage. Accéder à la perception des personnels sur leur environnement de travail et apporter une expertise linguistique au partenaire industriel  permettra d'aboutir le développement d'une application logicielle dont le but est de comparer des données physiques captées sur le terrain (environnement de travail) et des données langagières recueillies par entretien et anonymisées. Cette application vise la priorisation de l'amélioration des conditions de travail et est destiné aux professionnels de la prévention et de la gestion des conditions de travail. »

Camille, doctorante : « Orientée vers la pragmatique, la sémantique, et l'analyse conversationnelle, je m'intéresse aux particularités langagières encore jamais (ou très peu) étudiées comme la prosodie, les expressions métacontributionnelles, le feedback et la ratification, le tout sous un axe de "stratégies argumentatives". En fait, je décris des faits de langage, présents dans différents types de discours (quotidien entre amis/famille, politique, etc.), qui permettraient d'expliquer le fonctionnement des interactions. »