Bienvenue > Programme

Programme

Mercredi 14 mars 2012

9h - 9h20 : Accueil

9h30 : Francine KRIEF (IPB/ENSEIRB-MATMECA/LaBRI Bordeaux)
  Qualité de service et sécurité dans les réseaux de nouvelle génération
10h30 : pause café
10h45 : Antoine CORNUEJOLS (AGROPARISTECH Paris, Université Paris XI)
  Mise en perspective de 50 ans de recherche en Apprentissage Artificiel

12h00 : Déjeuner - restaurant l'Agora

14h00 : Eric GOLES CHACC (ADOLFO IBANEZ University, Santiago, Chili)
  Dynamics and complexity of automata networks
15h00 : Francois FAGES (INRIA Rocquencourt)
  Aspects sémantiques et algorithmiques du vivant

16h00 : pause café
16h30 : Luc BOUGE (ENS Cachan, IRISA Rennes)
  Clouds : des avancées technologiques aux défis scientifiques

17h30 : clôture de la journée


Jeudi 15 mars 2012

10h45 : Moshe VARDI (Rice University, USA)
  P vs NP

14h00-17h00 - Cérémonie Honoris Causa à l'Université d'Orléans


Résumé des exposés

Luc BOUGE : Clouds : des avancées technologiques aux défis scientifiques
Cloud computing has arisen in the last years as a pervasive paradigm in computer industry. This development was made possible thanks to a number of technological advances in the years before, both on hardware and software level. A fascinating aspect of cloud technology is its capacity to provide the user with an "elastic" computing framework, scalable to a previously unheard number of processing elements. The goal of this lecture is to show how this new technology raises a number of real scientific challenges. We will focus on the following three aspects: data management at a very large scale; new programming models for very large scale programming; new complexity evaluation for very large scale computing.

Francois FAGES : Aspects sémantiques et algorithmiques du vivant
La transposition des concepts informatiques de programmation et de vérification, à la modélisation et l'analyse des processus biochimiques au sein de la cellule, ouvre un nouveau champ de recherche pour la maîtrise de la complexité et la compréhension des phénomènes en biologie cellulaire. Tandis que la théorie de l'interprétation abstraite permet de relier par des relations d'abstraction les différents formalismes utilisés (Booléens, stochastiques, ODE), la théorie des graphes fournit une notion très générale de réduction de modèles qui permet de relier les modèles développés à différents niveaux de détails. Suivant ces principes, la machine abstraite biochimique (Biocham) est un environnement logiciel qui offre un langage de règles pour modéliser les grands systèmes d'interactions biomoléculaires, et un langage puissant fondé sur la logique temporelle pour formaliser les propriétés dynamiques du système. En s'appuyant sur ces deux langages, il devient possible d'utiliser des techniques de vérification formelle et d'optimisation pour corriger ou compléter les modèles vis à vis de leur spécification. Au travers d'exemples de voies de signalisation dans la cellule, et de contrôle du cycle cellulaire, nous illustrerons cette approche ainsi que sa complémentarité avec des techniques plus classiques de modélisation mathématique.

Eric GOLES CHACC : Dynamics and complexity of automata networks
We will present some specific models of automata,  such as Regulatory networks and Majority automata. We will characterize the dynamics and complexity for each. 

Francine KRIEF : Qualité de service et sécurité dans les réseaux de nouvelle génération
Après une introduction générale, nous aborderons les problèmes de convergence et architectures, et les problématiques de mobilité, de QoS, sécurité, et énérgie, pour les  réseaux de nouvelle génération.
L'importance de l'autonomic networking sera ensuite soulignée, avec des exemples d'architectures self, et de fonctions self : self-configuring, self-protecting, self-optimizing, self-healing.
Nous parlerons  aussi du Green networking pour les réseaux filaires, sans fil et mobiles, et pointerons l'importance des communications Green et cognitives.  Divers autres axes de recherche seront également évoqués avant la conclusion générale.

Moshe VARDI : P vs NP
The question of P vs NP is one of the central questions in computer science and mathematics. (It is one of the Clay Institute Millenial Problems whose solution would yield an award of $1,000,000.) In August  2010, an HP researcher claimed to have solved the problem, using tools from mathematical logic and statistical physics, including  a theorem proved by the speaker in 1982.
The claim generated a huge buzz in computer science, with coverage also in the New York Times.
This talk will explain what the P-vs-NP problem is, what tools were employed in the claimed proof, and what the current status of the claim is.



Powered by CMSimple