Université d'Orléans

Chorale UTL

 

Précédemment logée au Centre Charles Péguy et tenue avec une poigne de fer par Cécile Toison, la chorale de l’UTL est dirigée depuis 1998 par Guy Couralet qui a bien d’autres occupations musicales dans l’agglomération, et notamment au sein de l’association ARTEMPO.

Avec son air de pâtre grec, il a su créer une très bonne ambiance mais reste exigeant dans l’exécution des morceaux qu’il a choisis ou qui lui ont été proposés par les participants. Le répertoire est très varié, allant des airs du XVIème siècle et de « La nuit » de Rameau, jusqu’à des chansons de Charles Aznavour ou de Brassens en passant par les chants de Noël et les berceuses russes. C’est une soixantaine d’exécutants qui remplissent tous les jeudis matins la salle des Chats Ferrés à Orléans. Les dames y sont en majorité ; en revanche les messieurs, qui ne dépassent guère la douzaine, ont un peu de mal à se faire entendre et leur recrutement reste problématique. Depuis les quinquagénaires jusqu’aux octogénaires, tous y sont admis, quelles que soient leurs connaissances en musique ou en solfège. Certains sont très musiciens, d’autres vont de découverte en découverte, et, les uns aidant les autres, l’harmonie se crée peu à peu. En effet, après le stade de l’apprentissage de la partition, pupitre par pupitre, quel bonheur d’entendre la mélodie des soprani soutenue par les ténors, agrémentée par les alti et confortée par les basses !

La chorale n’a ni vocation ni obligation de se produire en public, elle a été créée simplement pour que chacun participe aux chants et y trouve un plaisir simple mais réel. Toutefois, il lui arrive de se produire à l’extérieur, bien que cela présente quelques difficultés, dans la mesure où il est souvent impossible de répéter dans la salle d’accueil avant sa prestation, d’où problèmes de positionnement et d’acoustique. Dans le cadre de l’UTL, elle se fait entendre en janvier lors de la galette réservée aux bénévoles et en mars/avril aux rencontres annuelles de Montission ; parfois elle va égayer pour un temps les pensionnaires de plusieurs maisons de retraite de l’agglomération. Enfin, avec d’autres chorales, elle a participé en octobre à la SEMAINE BLEUE à Châteauneuf, et se produira vraisemblablement avant la fin de l’année scolaire au bénéfice de bonnes œuvres, telle RETINA. La satisfaction que chacun trouve dans ce groupe est un gage de continuité pour de nombreuses années encore. En effet, comment résister au plaisir d’être enchanté… en chantant !
Jean-Paul Lauquin