Université d'Orléans

Les projets réalisés du Pôle Capteurs

Cette liste de projets n'est pas exhaustive. Elle est présentée de façon anti-chronologique et couvre uniquement les projets terminés depuis moins de cinq ans.

Nom Descriptif

DANIEAL

- Détection et Analyse des Nerfs dans les Images Echographiques pour l'Anesthésie Locorégionale -
(2013/2016)

Logo du projet DANIEAL

L'anesthésie locorégionale (ALR) permet d'éliminer la sensation de douleur sur des parties spécifiques du corps humain pour effectuer des actes chirurgicaux mineurs ou intermédiaires. C'est une technique efficace et mini-invasive qui offre aux patients un prompt rétablissement post-opératoire et réduit la durée d'hospitalisation.
Cependant, l’ALR demeure une technique complexe qui nécessite un long processus d'apprentissage et des années de pratique dans la salle d'opération ; d'où le besoin de fournir aux anesthésistes un outil basé sur l’analyse en temps réel des images échographiques permettant d’améliorer la pratique et la sûreté du geste.
Les partenaires du projet DANIEAL souhaitent élaborer une technique permettant de faciliter de manière significative le travail des anesthésistes en minimisant les risques des traumatismes nerveux.

SMILE

- Sterile Manipuling Interface for Lighting Equipment -
(2013/2015)

Logo SMILE

L'évolution de la chirurgie implique le recours à une multitude d'équipements qui doivent être pilotés par le personnel compétent lors des interventions chirurgicales.
Or, les règles d'hygiène et d'asepsie interdisent l'accès direct aux équipements pour les personnels en zone stérile (chirurgien, instrumentistes). Afin de faciliter le pilotage des équipements et l'accès aux informations (images médicales), les sociétés équipant les salles d'opération proposent des systèmes de plus en plus complets centralisant les interfaces utilisateurs. Ces interfaces restent le plus souvent réservées à l'usage du personnel intervenant en dehors de la zone stérile.
Les récents progrès en matière d'interface utilisateur développé pour le grand public (pilotage vocal, gestuel, par le regard,...), offrent la perspective d'une évolution  technologique à fort potentiel pour un coût attractif.
Le but du projet est d'analyser plus avant le réel potentiel de telles technologies, adaptées aux besoins des chirurgiens opérant.

LILOVEM

(2013/2016)

L’amélioration des conditions de sécurité lors du transport et du stockage de produits intégrant des matériaux énergétiques est une préoccupation croissante depuis ces dernières années. L’objectif est de réduire au minimum la probabilité d'une initiation intempestive, la violence de la réaction et les dommages collatéraux qui en résulteraient lors d’une sollicitation accidentelle. Cette préoccupation a favorisé l’émergence d’une nouvelle génération de matériaux énergétiques composites à sensibilité réduite et à faible impact environnemental.
L’allumage par laser des matériaux énergétiques à sensibilité réduite apporte une solution alternative aux dispositifs d’allumage pyrotechniques classiques. L’allumage par laser permettrait à la fois d’apporter une énergie d’initiation capable de compenser la perte de sensibilité de ces nouveaux matériaux, et de contribuer à l’amélioration de la sécurité, car les initiateurs laser ne contiennent pas de composant énergétiques et présentent des taux de fiabilité largement supérieurs à ceux des dispositifs d’initiation pyrotechniques conventionnels.
Le projet Lilovem permettra d’étudier l’allumage par laser selon deux procédés différents, l‘allumage par le dépôt (à l’aide d’un faisceau laser) d’une énergie thermique à la surface du matériau énergétique, et l’allumage par la génération d’un gaz plasma (par une décharge optique) à proximité du matériau.  A terme, ce projet a pour objet la mise au point de méthodes permettant d'améliorer la sécurité dans les phases logistiques et transport des matériaux énergétiques.

E-monitor'âge
(2010/2016)

Logo du projet E-MONITOR'AGE

Le projet e-monitor’âge vise à améliorer la prise en charge individualisée, le bien être et la sécurité du résident dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Ce projet doit amener une plus grande disponibilité du personnel au service effectif du résident.
E-monitor’âge repose sur le développement d’un système de Gestion de l’Etablissement Assisté par Ordinateur, basé sur un logiciel intelligent de supervision.
Ce logiciel utilise des données provenant  de détecteurs (intégrés à l’installation électrique) innovants et  hétérogènes (vision, odeurs, sons) qui vont en continu rendre compte de l’environnement, du comportement et de certains paramètres physiologiques des résidents.
Ce système évolutif génère des modèles d’activité adaptatifs en fonction des situations détectées. Grâce à des techniques de traitement d’information, le logiciel fournit des analyses fiables et pertinentes (sous forme de tableaux de bord et de rapports intégrant : synthèse, planning, alarmes, historiques…), adaptées aux personnels concernés.
Le projet intègre des tests en situation réelle permettant de qualifier les services rendus aux résidents et aux personnels (réduction du stress) et de quantifier la valeur ajoutée de l’e-monitor’âge par rapport à une efficience globale (sécurité, prévention, traçabilité, optimisation des délais d’intervention et des moyens …).

Retombées les suites de la conférence de presse de valorisation du projet du 09/12/2014 :
- Retrouver le dossier de presse
- Revoir le JT 19/20 du Limousin du mardi 9 décembre 2014 (voir à partir de 6mn10)
- A lire l'article de presse publié par le mensuel Techni.cités du mois de décembre 2014 : Des capteurs "intelligents" s'intègrent au bâti
- A lire l'article de presse publié le 16 décembre 2014 par le quotidien Le Populaire : Vers des EHPAD nouvelle génération

Cortecs
- Centralising Operating-Room Tower with Energy-Caring System -

(2010/2013)

Logo du projet CORTECS

L’ambition du projet CORTECS est de concevoir, au sein d’une salle d’opération, une alimentation "intelligente" capable de fournir l’énergie nécessaire aux différents appareils en présence et prenant en compte les besoins de l’équipe chirurgicale. Outre le contrôle de certains paramètres mesurés dans la salle d’opération dans le but d’améliorer l’efficacité de l’équipe chirurgicale, ce système a pour objectif de gérer l’efficacité énergétique de la salle d’opération. A terme, le projet se propose de concevoir un démonstrateur sous la forme d’une salle d’opération reconstituée à l’échelle intégrant toutes les fonctionnalités d’efficacité énergétique et de confort pour l’équipe chirurgicale et le patient.

Retrouvez les éléments de la conférence de presse de valorisation du projet du 26/11/2014 :
- dossier de presse

RWU
- Remote Wake UP -

(2009/2013)

 

 

En attente d’un ordre de mise en marche, les appareils en veille consomment relativement peu. Mais cette consommation cumulée sur une année peu néanmoins atteindre plusieurs kWh par équipement.
L’objectif du projet RWU est de diminuer drastiquement (rapport 1000), voire de supprimer cette consommation en veille, tout en permettant un réveil des équipements concernés par une télécommande appropriée.

Afficheco

(2010/2014)

Logo du projet AFFICHECOCliquez sur le logo pour accéder au site internet

Il existe peu de données prouvant des économies d’énergie associées à l’affichage des consommations. Le projet AFFICHECO a pour objectif de déterminer, en résidentiel, si le fait d’afficher la consommation d’énergie entraîne effectivement une baisse de la consommation. Il s’agit donc d’une part de déterminer la pertinence des données à afficher,  et d’autre part de réaliser une campagne de mesures selon différents critères (sociaux, région, dimension des logements, locataire /propriétaire…).
Les résultats permettront de déterminer l’impact de l’affichage sur les consommations et de les intégrer dans des méthodes de calcul des consommations.

Retrouvez les suites de la conférence de presse de valorisation du projet du 13/11/2014 :
- voir le Dossier de presse
- télécharger le press book (tous les articles au sein du même document)
- réécouter sur RTL, la chronique de Virginie Garin  – émission Terre d’innovations du 13/11/14 sur l’écocompteur.
- à lire l'article publié le 13/11/14 sur le site internet du Moniteur
- à lire l'article publié le 18/11/14 par le journal Les Echos : Legrand et Schneider veulent imposer les compteurs d'énergie au salon
- à lire l'article publié le 20/11/14 sur le site internet d'Usine nouvelle : Afficheco met l’affichage des consommations d’énergie par poste au cœur de la transition énergétique
- à lire l'article publié le 24/11/14 par l'hebdomadaire Environnement magazine : L'affichage, un facteur clé !
- à lire l'article publié en décembre 2014 par le magazine d’Electricien 3E : Afficheco pour les économies d'énergie

PARCHOCS

(2009/2012)

A partir des lésions sur l’homme modélisées (Compréhension des phénomènes physiques lors de l’impact sur une structure complexe biomécanique) ou constatées (accidentologie, traumatologie) concevoir la nature des objets susceptibles de l’agresser sans effets irréversibles pour sa santé.

Cette étude trouve ses applications dans le domaine de la santé (accidentologie, traumatologie), du sport et des loisirs et celui de la sécurité civile ou globale (déplacement et gestion des flux de personnes et des biens). Dans un premier temps, l’étude consistera à améliorer la compréhension des chocs mécaniques sur l’organisme humain et à rechercher des corrélations entre les grandeurs physiques (pression, accélération,…) et des critères connus en traumatologie, voire de définir de nouveaux critères plus pertinents. Dans un second temps, les travaux seront axés sur la définition des caractéristiques physiques du vecteur de choc contondant (étude des matériaux, géométrie,  masse, dynamique, …) dans le but de le rendre le moins agressif possible.

Exhynumo
- EXplosion d'Hydrogène en milieu non uniforme et obstrué -

 

 

 

(2007/2010)

 

Cette étude se situe dans le contexte de la sécurité liée à l’utilisation de l’hydrogène dans les transports, les lieux de stockage ou de distribution afin que le grand public puisse accepter l’utilisation de l’hydrogène au quotidien. Lors d’un accident de voitures, deux scénarii peuvent être considérés : soit l‘endommagement du réservoir d’hydrogène suite à un choc violent provoquant une fuite soit un incendie et dans ce cas il faut maîtriser l’accès du réservoir pour le vider sans engendrer d’autres effets. Suite à une fuite, il en résulte la formation d’un nuage hydrogène/air inflammable. En raison des obstacles nombreux présents in-situ, la flamme consécutive à l’inflammation du nuage peut s’accélérer et le régime de transition déflagration-détonation peut être observé. Des dégâts humains et matériels importants sont alors engendrés.
L’objet de cette étude est d’identifier l’effet cumulé du nuage hydrogène/air non uniforme  avec la densité et la nature des obstacles sur le régime de propagation de l’explosion. En France, les principaux partenaires sont Air Liquide, le CEA qui avec le Pôle Capteurs et l'équipe RES (Risque, Explosion, Structures) du laboratoire PRISME de l'université d'Orléans participent à ce projet.

Capthom
- CAPTeur universel de présence HUMaine -

(2006/2010)

L'objectif premier des partenaires du projet Capthom est de produire un capteur de détection de présence humaine universel, hautement intelligent, de faible encombrement, de faible consommation, autonome, à faible coût, avec une forte intégration pour une utilisation en intérieur (résidentiel – tertiaire).