Université d'Orléans

Projets en cours du Pôle Capteurs

Projets en cours du Pôle Capteurs.

VINODRONE

 Logo du projet VINODRONE

Cliquez sur le logo pour accéder au site internet du projet.

 

Durée : 2017/2021

 

 

 

Logo région CVLLe projet VINODRONE est un projet retenu dans le cadre de l'APR région Centre Val de Loire 2017.

Le vignoble est l'un des éléments emblématiques du patrimoine de la Région Centre-Val de Loire. Aujourd'hui, il est confronté à des préoccupations sanitaires grandissantes sur l'échelle régionale et nationale. Les pathologies de la vigne génèrent de sérieux problèmes économiques et environnementaux, mettant l'activité viticole de plus en plus en difficulté. L'utilisation des produits de traitement, qui permet de sécuriser la productivité, a des répercussions néfastes et dommageables sur les écosystèmes. Le plan Ecophyto, qui a pour objectif d'accompagner les professionnels dans une utilisation raisonnée des intrants, témoigne de cette prise de conscience. Actuellement, nous sommes donc confrontés à une équation difficile, où il faut garantir la productivité tout en réduisant l'impact environnemental des produits de traitement.  L'utilisation des nouvelles technologies (capteurs, drones,…) est une démarche prometteuse pour répondre à ce problème. Bien que ces technologies aient connu un développement rapide dans l'agriculture pour les aspects de fertilisation, d'irrigation,... la détection et le suivi des maladies ainsi que la minimisation de l'impact des intrants (phytosanitaires,…) est très peu développée.

VINODRONE, qui prône une agriculture de précision, ambitionne de mettre en œuvre un outil pour détecter automatiquement des zones sensibles (maladies) et suivre l'état sanitaire du vignoble. Pour cela, sera développée une méthodologie originale basée sur l'imagerie par drone couplée à des analyses de terrain afin d'extraire des informations pertinentes sur l'état des vignobles, pour l'aide à la décision.

Leader du projet : PRISME (INSA Centre-Val de Loire)
Coordinateur du projet : Pôle Capteurs (Université d’Orléans)
Partenaires : CITERES (Université de Tours), BBV (Université de Tours), ISTO (Université d’Orléans), IFV, Chambre d’Agriculture du 41, SCANOPY, CYBELETECH

AxSur

Logo région CVLLe projet AxSur est un projet retenu dans le cadre de l'APR région Centre Val de Loire 2018.

Il vise à concevoir un système de protection du thorax humain face à des agressions comme les accidents des transports, du travail (projection d'éclats), activités sportives (chutes, coups), catastrophes naturelles ou industrielles (explosion, impact de débris,...). Le système sera constitué par un nouveau matériau hybride associant des fibres tissées et des couches d'élastomères. Les données fournies par la médecine traumatologique permettront de définir le cahier des charges du système de protection. Afin de simuler et prédire les seuils de lésions, nous nous appuierons sur le modèle humain numérique HUBYX® mis au point par l'entreprise CEDREM. Le modèle HUBYX® sera enrichi par le modèle morpho-mécanique du thorax développé par le LAMIH, celui-ci étant complété, durant ce projet, par les lois de comportement dynamiques du tissu osseux étudiées par le laboratoire Gabriel LaMé. In-fine le projet développera le modèle numérique de la protection qui sera implémenté dans HUBYX®, puis un démonstrateur physique, représentatif des cas identifiés en accidentologie ou dans le cadre des sports à risques, sera réalisé par le CEDREM et EFJM partenaires du projet.

La méthodologie développée couplera la dynamique rapide des structures, les comportements de biomatériaux et de matériaux hybrides innovants (association de matériaux tissés et d'élastomères). Cette méthodologie permettra une optimisation des équipements de protection individuels (EPI) basée sur des critères lésionnels.

Leader du projet : LaMé (Université d’Orléans)
Coordinateur du projet : Pôle Capteurs (Université d’Orléans)
Partenaires : CEDREM - EFJM - LAMIH (Université de Valenciennes)

Logo LaMé

Logo EFJM

Logo du CEDREM

Logo LAMIH

Logo Pôle Capteurs 

 Durée : 2018/2022

 

Coord@home

 Logo PRISMELogo Pôle Capteurs

Logo ADHAP Services

Durée : 2017/2019

 

 

 

Logo CARSAT CVLLogo AG2R La MondialeCoord@Home est un projet retenu dans le cadre de l’appel à projets 2017 « Nouvelles technologies et innovations techniques au service du Bien Vieillir en Région Centre-Val de Loire », lancé et financé par la CARSAT Centre-Val de Loire et AG2R La Mondiale.

L'objectif de Coord@Home est de développer et de tester en situation réelle une solution connectée qui permette d'organiser le travail des intervenants d'une structure spécialisée dans l’aide à la personne (ADHAP Services) située à Bourges. Cette application doit permettre d'optimiser les temps de déplacement des professionnels au profit d'un meilleur service auprès du bénéficiaire. Elle doit aussi améliorer la communication avec les familles et la coordination avec les autres services qui sont amenés à intervenir à domicile, comme la HAD (Hospitalisation à Domicile) et les SSIAD (Services de soins infirmiers à domicile). Coord@Home vise un meilleur service pour une meilleure qualité de vie et une prévention de la perte d’autonomie. Les personnes cibles sont des bénéficiaires dont le niveau de dépendance est encore faible (GIR 5,6), n'ayant pas perdu leur autonomie pour les actes essentiels de la vie courante, mais nécessitant tout de même une solution ponctuelle ou régulière pour l’aide à la nutrition, les activités physiques ou culturelles, et les travaux divers tels que ménage, jardinage, etc.

SENSOPLACE

Logo CARSAT CVLSENSOPLACE est un projet retenu dans le cadre de l’appel à projets 2016 « Dispositif de soutien aux innovations techniques/numériques à destination des retraités fragilisés », lancé et financé par la CARSAT Centre-Val de Loire.

Dans le contexte actuel du vieillissement croissant de la population, le placement en établissement concerne surtout les personnes âgées en perte d’autonomie. Pour les personnes moins dépendantes, le maintien à domicile reste la solution choisie dans huit cas sur dix. En effet, depuis quelques années, plusieurs technologies innovantes et non invasives ont été développées afin de prévenir la perte de l’autonomie et de favoriser le « bien-vieillir » pour des personnes âgées ou en situation de handicap. On peut citer par exemple, le chemin lumineux, les dispositifs de la domotique à domicile mais aussi les habitats intelligents (bâtiments équipés de capteurs) qui permettent de superviser l’activité des personnes.
Le but du projet SENSOPLACE est double :

  • Concevoir un algorithme qui optimise le nombre de capteurs nécessaire ainsi que leur placement, à partir du plan d’une pièce et des caractéristiques des différents capteurs à intégrer dans l’environnement observé. Ce dispositif pourra s’appuyer sur un logiciel de modélisation des données du bâtiment (MIB), (le MIB est un modèle unique du bâtiment qui comprend toute l’information nécessaire à sa construction dans une représentation 3D).
  • Caractériser les habitudes de vie des personnes et leurs évolutions à court ou à moyen terme afin de prévenir la perte d’autonomie.

Logo PRISMELogo Pôle Capteurs Logo LEGRAND

Logo Résidences de Bellevue

Durée : 2017/2019

COCAPS

Logo LEGRANDLogo Pôle CapteursLogo PRISMELogo EMKALogo ID3 technologiesLogo IRLYNXLogo CEDETELogo VALLOREMLogo UTC Logo de TSP

CoCAPS est un projet retenu au 20ème appel à projets FUI, labelllisé par le Pôle S2E2 et co-labellisé par le Pôle Minalogic.

Le projet ambitionne de développer des capteurs faible coût permettant de fournir des informations enrichies sur le comportement de(s) personne(s) à l’intérieur d’un bâtiment. Les capteurs actuellement disponibles sont limités, en général, ils ne fournissent qu’une réponse bimodale type présence/absence. C’est très bien pour commander l’éclairage d’une pièce mais c’est insuffisant pour automatiser une prise de décision de plus grande portée. Par exemple détecter une chute qui se prolonge. Beaucoup d’autres fonctionnalités pourraient être adressées dans la sécurité, l’assistance à l’autonomie et la maîtrise de l’énergie.
Notre ambition est de proposer sur le marché plusieurs produits de gammes et performances différentes issus d’une plateforme de capture et de caractérisation de l’activité humaine, fusionnant des données de détection du rayonnement  Infrarouge émis par l’Homme de différentes qualités et technologies (notamment une nouvelle technologie de la start-up grenobloise IRLYNX), des données sonores ou encore des données d’objets communicants extérieurs.
Le consortium proposé pour réaliser ce projet s’appuie sur LEGRAND (infrastructure électrique et numérique du bâtiment…) leader dans son domaine et trois PME qui permettront une diffusion large et cohérente des produits issus de ce projet.
Ce projet est dans la convergence et dans la continuité des projets FUI01 CAPTHOM, FUI14 E-monitor’âge et du projet CATHARSYS, lauréat en 2014 de la première phase du concours mondial de l’innovation 2030.

Chef de file : LEGRAND
Coordinateur du projet : Pôle Capteurs (Université d’Orléans)
Partenaires : EMKA Electronique, ID3 TECHNOLOGIES - IRLYNX - PRISME, CEDETE, VALLOREM (Université d’Orléans) - UNIVERSITE TECHNOLOGIQUE DE COMPIEGNE - TELECOM SUD PARIS

CLEBER

Cleber est un projet retenu dans le cadre de l'APR région Centre Val de Loire 2015.
Ce projet est soutenu par le Pôle Elastopôle.

Logo région CVLCe projet fait suite au projet PARCHOCS qui a fait apparaître des développements potentiels à partir de l'étude du comportement des polymères résistifs. Ces derniers seraient capables de restituer un signal électrique suite à des efforts mécaniques qu'ils subissent ou à leur vieillissement au cours du temps. Le projet actuel, CLEBER, a pour objectif de concevoir un matériau polymérique chargé avec des particules en carbone qui lui confèrent des propriétés électriques.  L'idée est d'exploiter la réponse électrique du matériau induite par des sollicitations mécaniques, en statique ou en dynamique (sollicitations monotones, vibrations, chocs). Il s'agit d'un matériau « intelligent », dont la réponse, peut en principe être reliée aux variations de sa microstructure et donc aux sollicitations mécaniques qu'il subit et à l'évolution de son vieillissement au cours du temps. La finalité industrielle est de développer une partie d'un système à partir de ce matériau, laquelle jouera le rôle d'indicateur de toute défaillance dans le système.

Leader du projet : PRISME (Université d’Orléans)
Coordinateur du projet : Pôle Capteurs (Université d’Orléans)
Partenaires : LaMé (INSA CVL) - ATCOM

Logo PRISMELogo Pôle Capteurs

Logo LaMé

 Logo ATCOM

 

EXPAALT

 Logo PRISMELogo Pôle Capteurs

Logo CETIM-CERTEC

Logo CEMHTI

Logo de THYSSENKRUPP

Logo MBDA

Logo du projet EXPAALTExpaalt est un projet retenu dans le cadre de l'APR région Centre Val de Loire 2015.

Logo région CVLDepuis plus d'une quarantaine d'années l'industrie de la métallurgie des poudres suit une expansion continue et concerne aujourd'hui tous secteurs industriels comme l'automobile, l'électronique et l'électrotechnique, l'aérospatiale, l'armement, la conversion d'énergie,… Les procédés de mises en forme haute densité, comme la fabrication additive, permettent depuis maintenant une dizaine d'années l'ouverture du marché aux pièces fortement sollicitées. De ce fait ce secteur industriel à forte valeur ajoutée a des perspectives de croissance à moyen et à long terme évidentes. La fabrication, le transport et la mise en œuvre des poudres métalliques peut poser un problème de sécurité vis-à-vis du risque incendie et/ou du risque d'explosion. Ce projet concerne la sécurité lors de l'usage de ces poudres qui relève d'un risque de type explosion de poussières. Dans cette étude les paramètres d'inflammabilité et d'explosibilité des différentes poudres seront analysés expérimentalement afin d'établir une base de données sur ces différents alliages de l'industrie mécanique qui seront utilisées dans ce contexte.

Leader du projet : PRISME (Université d’Orléans)
Coordinateur du projet : Pôle Capteurs (Université d’Orléans)
Partenaires : CEMTHI (Université d’Orléans) - CETIM-CERTEC - MBDA France - ThyssenKrupp

LUMINEUX

Logo du projet LUMINEUXLumineux est un projet retenu dans le cadre de l'APR région Centre Val de Loire 2015.
Ce projet a été labellisé par le Pôle S2E2.

Logo région CVLLe projet LUMINEUX s’intéresse au problème sociétal de l’efficacité énergétique et de la surconsommation provoquée par l’éclairage urbain. En effet, selon l’ADEME, l’éclairage public représente 41 % des consommations d’électricité des collectivités territoriales. Il est à noter que l’impact d’une maîtrise de l’éclairage public ne concerne pas seulement la diminution de la consommation d’énergie, mais également la  sécurité des personnes et des biens, et la diminution des nuisances lumineuses. L’objectif principal du projet LUMINEUX est de rendre les  éclairages urbains et péri-urbains intelligents en y associant un système de vision embarqué et communiquant. Il participera ainsi à la diminution des coûts pour les exploitants et à la préservation de l’environnement grâce à une baisse des consommations énergétiques. Le  principe du projet est d’utiliser un système de vision afin d’adapter l’éclairage en fonction de l’analyse de la scène (présence de deux roues  de piétons, d’un trafic dense, chaussée glissante ...). Le système devra pouvoir également analyser les événements anormaux comme un accident, un piéton sur la chaussée, une voiture à contre sens. Il participera, dans ce sens, à l’amélioration de la sécurité routière et du citoyen. Les différents systèmes devront être communiquant afin d’anticiper l’éclairage par rapport à la scène reconnue sous les luminaires dans un secteur proche.

Leader du projet : PRISME (Université d’Orléans)
Coordinateur du projet : Pôle Capteurs (Université d’Orléans)
Partenaires : LIFAT (Université de Tours) - LENZI

 Logo PRISME

 Logo Pôle Capteurs

Logo LENZI

 Logo LIFAT

 

DANIEAL 2

Danieal 2
- Détection et Analyse des Nerfs dans les Images Echographiques pour l'Anesthésie Locorégionale -

(2016/2019)

Logo projet DANIEAL2Cliquez sur le logo pour accéder au site internet

Logo région CVLLe projet DANIEAL 2 se situe dans la continuité du projet APR-IR DANIEAL, accepté en 2013 par la Région Centre-Val de Loire. Le contexte général du projet est celui du développement de dispositifs médicaux robotisés pour l’amélioration de l’accès aux soins et de l’assistance au geste médical. Le domaine applicatif visé est celui de l’anesthésie locorégionale réalisée sous échographie.

L'anesthésie locorégionale (ALR), qui consiste à délivrer autour d’un bloc de nerfs un liquide anesthésique, est considérée comme cruciale pour une récupération post-opératoire rapide du patient. L'utilisation de l’imagerie ultrasonore (US) dans ce domaine est devenue incontournable pour ce type d’acte médical. Cependant, de nombreux anesthésistes manquent souvent d'expérience pour réaliser, en routine hospitalière, une ALR guidée par échographie. Il a été montré que la réalisation occasionnelle de blocs nerveux conduit jusqu'à un taux de 45% de défaillance [Marhofer2007]. Les deux erreurs les plus courantes commises par les anesthésistes sont : la difficulté de visualiser la pointe de l'aiguille dans le plan ultra sonore et de conserver la région d'intérêt (le nerf) dans le plan ultrasonore [Sites2006]. Ces erreurs augmentent le risque de lésion nerveuse pouvant conduire à des traumatismes graves.

L'opportunité de développer un dispositif médical d'assistance robotisée dédié à l’ALR sous échographie est donc une solution d’amélioration du geste médical de l’expert et du confort pour le patient [Hemmerling2013, Morse2014].

DANIEAL2 vise donc à fournir aux anesthésistes une plateforme collaborative expert-robot-environnement pour améliorer de façon significative la pratique de l’ALR guidée sous US. DANIEAL2 aborde l’étude et le développement d’un dispositif médical robotisé à sécurité intrinsèque, où l'expert est toujours dans la boucle de contrôle. La plate-forme d’assistance sera conçue pour :

  • faciliter la prestation de soins médicaux de haute qualité et personnalisé,
  • améliorer le processus de formation et la réduction des risques de traumatismes liés à l’ALR.

Leader du projet : PRISME (Université d’Orléans)
Coordinateur du projet : Pôle Capteurs (Université d’Orléans)
Partenaires : LIFAT (Université de Tours) - ADECHOTECH - Clinique Médipôle Garonne