Université d'Orléans

Voyages et voyageurs au Centre de la France : L'identité d'une région vue par ses visiteurs (XVIe-XXe siècles)

Colloqué organisé par Anne Delouis, Christophe Speroni et Irène Jourd'heuil.

15 et 16 octobre 2015.

 affiche colloque voyages orléans

Programme. Affiche.

Impressions du colloque.


Destination de voyage ou étape sur les routes qui lient le Nord au Sud du pays, le Centre de la France a accueilli au cours de son histoire les voyageurs les plus divers.

Voyageurs en quête religieuse d’abord, puisque la région est traversée par deux chemins de Compostelle, la via Lemovicensis (la voie de Vézelay) et la via Turonensis (le chemin de Tours), et abrite un nombre de sanctuaires qui attirent les pèlerins à eux seuls, tels Chartres ou Saint-Benoît-sur-Loire.

Voyageurs à la recherche de savoir ensuite : dès leur fondation, les universités d’Orléans, de Tours et de Bourges sont prisées par des étudiants et savants étrangers ou venant d’autres régions françaises. Les projets architecturaux des châteaux en Val de Loire amènent des artistes italiens à l’époque de la Renaissance, dont les oeuvres seront étudiées par des générations de visiteurs à la suite. Dès la fin du XIXe siècle, le folklore berrichon, les croyances et coutumes, l’architecture rurale en Sologne sont répertoriés et examinés par des ethnographes qui effectuent des études de terrain dans la région.

Les voyageurs ont apprécié cette région pour les loisirs offerts, en premier lieu la chasse à la tradition plusieurs fois séculaire, relancée par Napoléon III en Sologne, mais aussi, en fonction du développement du réseau routier et ferroviaire, un tourisme individuel ou organisé qui se concentre, dès la fin du XIXe siècle, sur la visite des villes et des monuments historiques. Depuis l’an 2000, le classement du Val de Loire parmi le patrimoine mondial de l’humanité en tant que « paysage culturel » consacre la région en tant que destination de touristes venus du monde entier.

Enfin, des voyages à finalité politique ont amené des dirigeants d’institutions diverses à tenir au coeur de la France des réunions fondatrices ou remarquées. On songera par exemple aux importants conciles depuis le Moyen Âge à Tours, Orléans et Bourges, jusqu’à la visite de Jean-Paul II en 1996, aux Etats Généraux du Royaume de France réunis par Cathérine de Médicis à Orléans en 1560, ou encore au congrès de Tours du Parti socialiste en 1920, sans oublier les visites régulières et toujours scrutées des présidents français aux fêtes johanniques.

Le colloque, organisé par le laboratoire orléanais POLEN, s’intéresse aux représentations de la région véhiculées par ces différents types de voyageurs au cours des siècles, afin de déceler d’éventuelles continuités et ruptures, des motifs récurrents et des perspectives divergentes. Il contribuera à une étude des lieux de pouvoir, de savoir et de mémoire en région Centre.

 

Amboise

 

Programme


Jeudi 15 octobre

A partir de 9h    Accueil des participants                                              

9h30   Pierre Allorant (Université d’Orléans, POLEN, porteur du projet LocMem) : Ouverture

9h45   Anne Delouis (Université d’Orléans, POLEN) : Introduction


I. Parcours ligériens : des récits de la Renaissance aux guides de voyages

Présidence du professeur Pierre Allorant (Université d’Orléans, POLEN)

10h00 Christophe Speroni (Université d'Orléans, POLEN) : « Le territoire des récits et des guides de voyage consacrés au Centre et au Val de Loire du XVIe au XVIIIe siècle »

10h25 Jean Nivet (Société archéologique et historique de l’Orléanais) : « La ville d'Orléans au XVIIe siècle vue par quelques ‘voyageurs’ de passage »

10h50 Sophie Lefay (Université d'Orléans, POLEN) : « La représentation de la région dans les grandes descriptions de la France (XVIIIe siècle) »

11h30 Hélène Morlier (CNRS, Paris) : « Des guides pour le Centre de la France : du voyage en chemin de fer au tourisme automobile (1845-1919) »

11h55 Philippe Antoine (Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand) : « Un fleuve mis en mots : la Loire dans la littérature de voyage (XIXe siècle) »

12h20-13h Discussion

 

II.  L’exploration scientifique : inventorier et comprendre

Présidence de Mme Irène Jourd’heuil (Ministère de la Culture/DRAC)


14h45 Anne Delouis (Université d’Orléans, POLEN) : « Regards savants sur le Centre de la France : agronomes, géographes et ethnographes »

15h10 Claire Giraud-Labalte (Université de Nantes) : « Deux Anglais voyagent au centre de la France à la veille de la Révolution : Anna Francesca Cradock et Arthur Young »

15h35 Alexandre Bonafos (University of South Carolina) : « De la reconnaissance à l'action : Prosper Mérimée et les monuments historiques du Centre de la France »

16h15 Anne de Mondenard (Ministère de la Culture) : « La mission héliographique dans le Val de Loire »

16h40 Daniel Schweitz (Société archéologique de Touraine) : « Des projets d’inventaire aux guides du patrimoine touristique : la reconnaissance d’une ‘Touraine archéologique’ (1830-1930) »

17h05-17h50 Discussion


Vendredi 16 octobre

III. Le Centre en politique : visites, discours et représentations

Présidence de M. Christophe Speroni (Université d’Orléans, POLEN)

9h30 Pierre Allorant (Université d’Orléans, POLEN) : « Le Berry et l'Orléanais au regard de l'administration préfectorale : ‘choses vues’ à travers les rapports, inspections, tournées et conférences (1800-1960) »

9h55 Noëlline Castagnez (Université d'Orléans, POLEN) : « Tours, un anti-lieu de mémoire socialiste ? »

10h20 Yann Rigolet (Université d'Orléans, POLEN) : « Les Présidents aux fêtes de Jeanne d'Arc : entre hommages locaux et discours nationaux, une histoire orléanaise des représentations de 1945 à nos jours »

10h45-11h10 Discussion


IV. Paysages de Loire : regards d’écrivains et d’artistes en mouvement

Présidence du professeur Geneviève Haroche-Bouzinac (Université d’Orléans, POLEN)

11h25 Catherine Letellier-Gorget (Musée historique et archéologique de l'Orléanais) : « Le patrimoine orléanais représenté par Charles Pensée »

11h50 Anne Rouhette (Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand) : « Wordsworth à Orléans, ou le temps suspendu »

12h15 Odile Parsis-Barubé (Université de Lille 3) : « ‘Une beauté qui caresse sans captiver’ : le Centre dans l’écriture du voyage en France à l’époque romantique »

13h30 Gleya Maâtallah (Université de Manouba, Tunisie) : « Balzac et le patrimoine intime tourangeau »

13h55 Marie-France Boireau (Bordeaux, POLEN) : « Une  "fantaisie vagabonde" en compagnie de Gustave Flaubert »


14h20-15h Discussion et conclusions