Université d'Orléans

Rites et rituels entre public et privé

étude des pratiques et des représentations

La recherche portera sur : l’exploration des rituels du corps (parure- toilette) ; les rituels de la vie sociale (visites, voyages, promenades) ; les rituels de l’écriture de soi (lettres, journaux personnels, autobiographies) ; les rituels de la vie professionnelle (académies, corporations, vie politique) ; les représentations romanesques et théâtrales des rituels ; les images du rite dans l’art ; les rituels religieux (mariages, processions, pèlerinages, culte des saints). 

Les prolongements anthropologiques, historiques, littéraires de ce sujet seront pris en compte. On pourra d’une part étudier les effets positifs voire libérateurs de rituels sur lesquels on s’appuie et qui protègent et d’autre part découvrir des cas extrêmes où le rite devient une contrainte  et/ou  se retourne contre le sujet. Montesquieu en effet, évoquait le rite comme « un guide », il doit être distingué de l’habitude, du processus, de la méthode, en cela qu’il fait intervenir la notion de sacré.

            Après des réunions de travail internes à l’équipe consacrées à des définitions, car le terme rite renvoie à des référents et nécessite d’être contextualisé,  une première journée organisée par Claress  (S. Lefay, Octobre 2016) sera consacrée aux « Rituels de la Promenade ».

Un colloque international sur les « Procès de canonisation et hagiographie (XVIe-XXe siècle) », (dir. C. Renoux, Orléans, 8-9 décembre 2016) interrogera les recompositions d’une  construction rituelle.

Les chercheurs de Claress trouveront leur  place également dans le colloque d’équipe en juin 2017 consacré aux rituels de la vie privée et publique du Moyen à nos jours.