Génie industriel, appliqué à la cosmétique, la pharmacie et l'agro-alimentaire

En savoir plus

Quel ingénieur « Génie industriel », appliqué à la cosmétique, la pharmacie et l'agroalimentaire ?

Cette formation originale, associée à une expérience industrielle forte (alternance sous la forme d'un contrat de professionnalisation en dernière année), vise à former un ingénieur attractif et immédiatement opérationnel pour relever les défis de l'innovation dans les entreprises.

Les métiers du « Génie industriel », appliqué à la cosmétique, la pharmacie et l'agroalimentaire

Sans être exhaustif, les principales dénominations des métiers accessibles sont les suivants : ingénieur-responsable production, responsable de projet industriel, ingénieur méthodes industrialisation, ingénieur qualité, chef de projet ingénierie, responsable systèmes d'informations, responsable maintenance, ingénieur validation-qualification, ingénieur amélioration continue, ingénieur-responsable hygiène sécurité environnement, manager de secteur ou d'équipe, responsable achats, responsable logistique, suply chain manager....

La « Cosmétique » dans la spécialité « Génie industriel », appliqué à la cosmétique, la pharmacie et l'agroalimentaire

L'industrie cosmétique constitue l'un des fleurons de l'économie française. Les marques Françaises de parfum et de cosmétique sont internationalement connues et reconnues pour la qualité de leurs produits. Elles affichent des taux d'exportation élevés. Souvent présentés comme le meilleur ambassadeur de la France, l'industrie du luxe dans laquelle les produits cosmétiques et les parfums prennent une place importante continue de faire rêver et d'attirer les investisseurs et les clients.

Le vieillissement des populations occidentales, la croissance de la consommation dans les pays émergents sont autant d'atouts pour l'avenir de cette filière. Pour rester compétitif et fidéliser les consommateurs dans un marché très concurrentiel, cette industrie ne cesse d'innover dans la recherche de nouveaux principes actifs, la composition de formules originales, mais également dans la galénique et des emballages audacieux qui sont les porteurs de l'image des marques. Toutes ces évolutions trouvent leur aboutissement des processus de production qui doivent rivaliser d'innovation pour permettre de leur donner vie. Outre l'innovation les entreprises doivent également répondre aux enjeux et contraintes d'impact environnemental (matériaux recyclés et recyclables, produits naturels,...) et de santé publique (exigence sanitaire, impact sur la santé,...), tout en fournissant des produits dont l'esthétique et la qualité sont irréprochables caractéristique essentielle dans l'industrie du luxe.

Au cœur du pôle de compétitivité Cosmetic Valley, qui met en réseau les acteurs de la filière et participe au développement de la recherche et de l'innovation, partenaire de la formation, le cursus d'Ingénieur en Génie industriel appliqué à la cosmétique, la pharmacie et l'agro-alimentaire prépare au mieux aux exigences et aux spécificités des métiers de la cosmétique.

Grâce aux compétences acquises dans la formation en galénique, production, logistique, sciences et outils de l'ingénieur, packaging,... des produits cosmétiques, les ingénieurs Génie industriel sont un des rouages majeurs du développement des nouveaux produits. Ils représentent des acteurs majeurs dans l'intégration des nouvelles technologies qui demandent les compétences scientifiques et techniques spécifiques à ces applications.

L' « Agro-alimentaire » dans la spécialité « Génie industriel », appliqué à la cosmétique, la pharmacie et l'agroalimentaire

L'accroissement de la population, les changements dans les modes de vie et le changement de la place de l'alimentation dans la société entraine des défis à la fois passionnants et complexes pour la production de denrées alimentaires. Au-delà de la source d'énergie indispensable qu'elle représente, la nourriture représente aujourd'hui une dimension socioculturelle essentielle. Elle est aussi au premier plan dans la recherche de la santé et du bien-être. Elle doit de plus satisfaire aux exigences en matière de sécurité alimentaire tout au long de la chaîne de production, de la récolte des matières premières au stockage à domicile des produits alimentaires transformés. Enfin, elle doit également relever les défis du développement durable en limitant au maximum l'impact sur l'environnement. Seuls de moyens de production optimisés et innovants permettront de relever tous ces challenges et de satisfaire les besoins de demain.

L'ingénieur en Génie industriel dans l'agro-alimentaire est au cœur de la mutation de ces outils de production, vecteur principal de l'optimisation de l'innovation et du changement dans les entreprises. La formation permet d'appréhender au mieux les contraintes, les spécificités et les défis des métiers de ce secteur. Elle rend capable de manager les équipes, améliorer les process et les méthodes de production, accroitre la qualité.

La « Pharmacie » dans la spécialité « Génie industriel », appliqué à la cosmétique, la pharmacie et l'agroalimentaire

Le marché mondial du médicament augmente ainsi quatre fois plus vite que la production nationale Française. Les prévisions suggèrent que ces tendances vont se maintenir dans les décennies à venir. L'industrie pharmaceutique est un secteur stratégique pour la France aussi bien en matière d'emploi, d'économie que d'indépendance sanitaire. La France possède un véritable savoir-faire dans la fabrication des médicaments, une main d'œuvre qualifiée, et une assurance qualité qui n'est plus à démontrer. Elle se place même comme leader mondial dans certains domaines. Pour que la production pharmaceutique française puisse conserver son intérêt stratégique, il est important d'investir : bio production, usines de haute technologie.

Ralentissement de la croissance dans les pays Européens, médicaments génériques, pression sur les prix, responsabilité sociétale de l'entreprise au regard de la santé des patients du développement durable, bioproduction : les défis auxquels sont confrontés les entreprises pharmaceutiques sont majeurs en vue de maintenir son rang. L'industrie pharmaceutique doit répondre de plus aux triple enjeux de l'équilibre des comptes sociaux, un objectif de haut niveau de soins et d'innovation dans le domaine du médicament, enfin de maintien et de développement de l'emploi industriel. Des investissements importants et un effort de recherche et développement seront nécessaires dans les prochaines années. Ainsi les modèles de production doivent changer, les progrès techniques doivent être intensifiés et mis en oeuvre dans les processus de production.

Au cœur du cluster Polepharma 1er exportateur de médicaments et qui couvre 53% de la production pharmaceutique française, la spécialité Génie industriel appliqué à la cosmétique, la pharmacie et l'agro-alimentaire offre un cadre idéal pour acquérir les compétences requises pour accompagner le développement de l'Industrie Pharmaceutique. Formés aux Bonnes Pratiques de Fabrications et à leur mise en œuvre dans le cadre d'un stage de production à l'IMT (Institut des Métiers et des Techniques Industriels pharmaceutiques et Cosmétiques), avec une insertion professionnelle d'un an sous forme de stage et d'alternance, les ingénieurs en Génie industriel appliqué à la cosmétique, la pharmacie et l'agro-alimentaire seront des maillons essentiels de cette mutation et doivent permettre aux nouvelles technologies (biotechnologie,...) de se concrétiser au travers d'outils de production efficaces et rentables.

Renseignements

}