Spécialité Innovations en conception et matériaux

Accès rapide aux renseignements  Accès rapide au formulaire de contact  Accès rapide à la page Facebook de l'école d'ingénieurs Polytech Orléans

La spécialité Innovations en Conception et Matériaux forme principalement aux trois métiers d'ingénieur suivants : ingénieur recherche et développement, ingénieur en bureaux d'étude mécanique et mécatronique, ingénieur d'essais. La moitié des diplômés accèdent à leur premier emploi le jour de la diplomation ; la moyenne des salaires annuels d'embauches est de 34k€ (enquête 2012).

Objectifs de la formation

L'objectif est de former des ingénieurs généralistes de terrain dans les différents secteurs de la mécanique et des transports, ayant des compétences multidisciplinaires en tant qu'utilisateurs de nombreuses technologies, et ayant un ou plusieurs niveaux d'expertise en tant que concepteur porteur de l'innovation.

Les compétences communes (mécanique des solides, automatique, thermique, matériaux et électrotechnique) sont enseignées pendant les 3 premiers semestres. Ensuite, pendant 2 semestres, une spécialisation est proposée parmi 3 parcours :

  • Mécatronique et éco-conception : forme des ingénieurs bureaux d'études et d'essais pour la conception de systèmes complexes sous contrainte d'éco-conception grâce à des compétences pluri-technologiques,
  • Modélisation et simulation numérique : forme des ingénieurs spécialisés dans le domaine du calcul en mécanique des structures,
  • Matériaux de structure : forme des ingénieurs spécialisés dans le domaine des matériaux structuraux innovants sous sollicitations extrêmes.

Secteurs d'activités et débouchés

Image panneau solaireIls concernent tous les secteurs des transports (automobile, aéronautique, naval, ferroviaire, agricole), de la production d'énergie, de l'industrie lourde, de l'armement, de la construction mécanique, de la métallurgie, des composites et des plastiques, des manufacturiers de la pharmacie, de la cosmétologie, et des industries agroalimentaires. Les débouchés professionnels sont notamment ceux des fonctions de développement, de recherche appliquée, du développement des procédés de production, de bureaux d'études, de calculs, d'essais et d'homologations. Un autre est celui de la recherche plus amont en entreprise ou dans des centres de recherche publics ou privés.

Points forts de la formation

Image microstructure matériauxL'innovation pédagogique est au cœur de la spécialité au service de l'intégration opérationnelle rapide des ingénieurs dans les bureaux d’étude des entreprises modernes. Pour ce faire, un projet long est réalisé sur les 3 derniers semestres du cycle ingénieur. Il fonctionne comme en entreprise, sous forme d'équipes-projet pluridisciplinaires de 6 élèves issus des 3 parcours de la spécialité, avec un chef de projet, sur des sujets industriels. La méthodologie de la conception s'appuie sur le langage de modélisation des systèmes SysML nouvellement introduit au sein des grands groupes industriels (Airbus, EDF, Thalès, Dassault Systèmes,...) et en classes préparatoires aux grandes écoles, plaçant ainsi la formation dans le mouvement de la rénovation des processus de conception des systèmes complexes. Un outil informatique PLM (Product Life Management) permet de coordonner les différentes tâches exécutées individuellement, au bénéfice du collectif. Les objets supports étudiés sont extraits des systèmes de production d'énergie durable, par exemple les éoliennes, et des systèmes de déplacements collectifs ou individuels comme un gyropode destiné aux personnes à mobilité réduite.
Un stage long (4 à 5 mois) se déroule entre la 3ème et la 4ème année (de mi-mai à septembre). Il permet de découvrir l'entreprise et les métiers de l'ingénieur, de mener à bien une mission industrielle en intégrant les plans communication et responsabilité, et de mûrir son projet personnel et professionnel.
Une collaboration étroite avec le pôle humanité (management, langues) permet une application directe des connaissances apportées par ce pôle à la formation scientifique (au niveau des projets et des stages).

Formations complémentaires

Il est possible d'obtenir, en parallèle de la formation, un diplôme de Master supplémentaire :

Il est également possible de remplacer un ou deux semestres par un cursus à l'étranger : Ecole de Technologie supérieure de Montréal (Canada), Universités de Prague (République Tchèque), Bucarest (Roumanie), Lulea (Suède), Bochum (Allemagne), Konstanz (Allemagne), Padoue (Italie), Madrid (Espagne), ...

Image mécanique de l'école d'ingénieurs Polytech OrléansMots-clés

Mécanique des solides, modélisation et simulation en mécanique des structures, dimensionnement, thermique, mécatronique, conception mécanique, automatique, électrotechnique, informatique industrielle, hydraulique industrielle, élaboration - propriétés -caractérisation - choix des matériaux, durabilité, matériaux innovants.

 

Partenaires industriels

Image mécanique de l'école d'ingénieurs Polytech OrléansAu cours des dernières années, les partenaires suivants ont accueilli des stagiaires ou embauché des ingénieurs issus de la spécialité :

  • Transports : Airbus, DCNS, EADS, Hutchinson, John Deere, PSA Citroën, Renault, Snecma, Valéo
  • Energie électrique et mécanismes : Air liquide, Alstef, Areva, D2T, Emerson, Inteva, Leroy Somer, Rolex, Saint-Gobain, Shaefler, SKF, Tata Steel, Thalès
  • Secteur pharmaceutique cosmétologique et agro-alimentaire : Famar, Mac Cain, Merck, Nestlé, Sephora, Sisheido

 

Partenariats de recherche

Image robot de l'école d'ingénieurs Polytech OrléansLaboratoire PRISME (thèmes : mécanique des matériaux hétérogènes, robotique, automatique), laboratoire CEMHTI (thème : propriétés des matériaux sous conditions extrêmes)

 

 

 

Image de coupelleRenseignements

}