Université d'Orléans

Automatique

Objectifs scientifiques :

L’Axe Automatique se fixe pour objectif principal de développer des méthodes et des concepts qui permettent une fine analyse et une caractérisation complète ou partielle du comportement d’un système, en vue du  contrôle et/ou de la maintenance.  

Deux types de systèmes sont distingués par leurs modèles :

  • des systèmes dynamiques qui sont régis par des équations différentielles,
  • des systèmes statiques où le modèle ne fait pas appel à l’évolution des états du système.

Liste des membres de l'Axe Automatique :

  • Permanents :

Selma Arbaoui (MCF), Didier Aubry (MCF), Yasmina Becis-Aubry (MCF), Manuel Avila (MCF), Stéphane Bégot (MCF), Karim Belharet (MCF), Rym Ben Bachouch (MCF), Ouafae Bennis (MCF), Driss Boutat (Professeur), Nathalie Cislo (MCF), Estelle Courtial (MCF), David Delouche (MCF), Florent Duculty (MCF), Jacques Fantini (MCF), Matthieu Fruchard (MCF), Vincent Idasiak (MCF), Frédéric Kratz (Professeur), Dayan Liu (MCF), Nacim Ramdani (Professeur), Youssoufi Touré (Professeur), Pascal Vrignat (MCF).

  • Doctorants :

Toufik AGGAB, Mohamed-Hédi  AMRI, Andong LI, Moussa  MAIGA, Adina Marléna PANCHEA, Arnaud  PARIS, Lounis SADELLI, Ramdane TAMI.

Thématiques de recherche :

  1. Méthodes d’estimations et d’observations de systèmes non linéaires continus ou discrets : systèmes réguliers, systèmes hybrides, systèmes singuliers, systèmes incertains, systèmes stochastiques.  Ces méthodes peuvent être les méthodes  intervalles et approches ellipsoïdales pour le calcul ensembliste, observateurs à horizon glissant et  les méthodes de conception d’observateurs exacts à l’aide des formes normales d’observabilité, des filtres linéaires, non linéaires, particulaires, pour les systèmes stochastiques.
  2. Diagnostic des systèmes : détection des modes défaillants et leur estimation à l’aide des méthodes citées ci-dessus.
  3. Conception de commandes à l’aide du contrôle optimal  inverse contrôle robuste (approche fréquentielle), du contrôle prédictif ou des formes normales de platitude.
  4. lgorithmes et implémentations distribués : systèmes en réseaux, calcul embarqué, systèmes autonomes.
  5. Les stratégies de maintenance d’un système et leurs évaluations en utilisant soitdes lois de dégradation non paramétrique et semi-paramétrique soit une approche  stochastique markovienne.
  6.  Aide à la décision pour l’habitat intelligent et les systèmes de santé.
  7.  Ingénierie des systèmes sûrs de fonctionnement.

La thématique développée ne s’arrête pas aux aspects théoriques propres, mais entend s’intéresser aux applications de ces concepts, tirées des thématiques proches du laboratoire. On pense en particulier sans être limitatif à tout système dynamique régi par un modèle mathématique.

On peut penser aux interactions avec la robotique, les technologies de la santé, moteur à combustion, filtres à particules, ainsi qu’à beaucoup d’autres domaines d’applications du laboratoire.

Contact : Driss Boutat (Driss.Boutat@insa-cvl.fr)

date de dernière mise à jour : 23 juin 2014