Université d'Orléans

Génie Civil

Objectifs scientifiques:

Maitriser et caractériser le comportement des géomatriaux constitutifs des ouvrages et de leur environnement, y compris leur évolution à long terme en réunissant des outils numériques et méthodes expérimentales.

Effectifs: 7 enseignants-chercheurs (2 Professeurs et 5 Maitres de Conférences), 7 doctorants, 3 ingénieurs de recherche contractuel

Liste des membres de l'axe Génie Civil :

Permanents : Muzahim AL-MUKHTAR, Kévin BECK, Naima BELAYACHI-BELAICHE, Marwen BOUASKER, Xavier BRUNETAUD, Duc-Phi DO, Dashnor HOXHA

Doctorants : Issam AALIL (cotuelle avec l'Ensam de Meknès, Maroc), Hong Lam DANG, Mohammed Ahmed HASSINE, Baba NDAO, Iuliia REDIKULTSEVA, Marouen SLAIMIA, Nam Hung TRAN

Contractuels : Sarah JANVIER, Romain JANVIER, Thi Thu Nga NGUYEN

Thèmes de recherche

1 – Géomécanique et ouvrages :
Il s’agit d’étudier plus particulièrement les couplages multi-physiques et leur impact sur la réponse à court et à long terme des sols et des roches ainsi que celle des ouvrages géotechniques et de génie civil. Les verrous scientifiques sur lesquels nous travaillons sont : compréhension et modélisation des mécanismes micro et mesoscopiques des couplages THM, potentiel de gonflement des matériaux de scellement, techniques de changement d’échelle des milieux à double (multi) porosité et perméabilité, liens entre la structure des sols et des roches et leur comportement THM. La nouvelle configuration de l’équipe créé les conditions matérielles et humaines pour une approche globale réunissant d’une part une caractérisation expérimentale de ces matériaux naturels, par excellence hétérogènes, et d’autre part une modélisation constitutive et numérique.

2 – Durabilité et patrimoine bâti :
Basé sur un appui fort au niveau régional et national via le cluster Intelligence des Patrimoines (IPat), cette thématique est orientée vers la prédiction de l’évolution dans le temps des propriétés des matériaux et des structures du patrimoine bâti en interaction avec leur environnement, et la transdisciplinarité pour le suivi des ouvrages, leur diagnostic et leur valorisation. Le concept de « carnet de santé » numérique d’un ouvrage, développé au sein de l’équipe sert de base à une étude holistique des mécanismes d’altération des ouvrages du patrimoine. La modélisation numérique et la simulation numérique des mécanismes d’altération des structures reste une partie importante de cette thématique de recherche

3 –Ecomatériaux de construction :
Cette thématique initiée via un projet régional et des thèses en cours, reste fortement orientée vers l’utilisation sobre des ressources naturelles et des matériaux primaires, la conception et la caractérisation des matériaux bio-sourcés, la valorisation des déchets et le recyclage des matériaux de construction. L’objectif est de concevoir des matériaux avec des propriétés mécaniques et/ou thermiques et/ou hydriques spécifiques en utilisant des matériaux renouvelables ou recyclés/recyclables, proposer des techniques de caractérisation de ces matériaux, développer des procédés de mise en place permettant leur industrialisation. Du point de vue expérimental, le challenge consiste à développer et mettre au point des outils expérimentaux adaptés à ces matériaux dont le volume représentatif sera souvent plusieurs fois supérieur aux volumes des échantillons habituellement caractérisés au laboratoire, tandis que du point de vue théorique et numérique, il s’agit d’élargir et d’adapter des outils existants pour prendre en compte le caractère souvent très anisotrope des constituants. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact: Dashnor Hoxha (Dashnor.Hoxha@univ-orleans.fr) responsable d'axe