" Soutenance de l’Habilitation à Diriger des Recherches de Franck MERCIER. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de l’Habilitation à Diriger des Recherches de Franck MERCIER.

17/11/2018 - 14:00 - 17/11/2018 - 18:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Etudes Doctorales

Courriel du contact: etudes.doctorales@univ-orleans.fr

Lieu: Salle des thèses – 2 rue Pothier - ORLEANS

Discipline : Histoire

Résumé :

Fruit d’une activité d’enseignement et de recherche menée principalement à l’Université Rennes 2 depuis 2004, cet ensemble de travaux intitulé Le Quattrocento par les extrêmes. Du sabbat des sorcières à Piero della Francesca s’organise autour de deux grands axes thématiques. Le premier se rapporte à la genèse médiévale de la chasse aux sorcières et à l’émergence de l’imaginaire du sabbat au XVe siècle. Etendue par le biais du crime de lèse-majesté à d’autres affaires judiciaires gravitant autour de la monarchie des Valois (comme le procès de Jean d’Alençon, 1456-1458), cette recherche s’appuie sur l’analyse croisée des logiques procédurales et des représentations de l’hérésie et/ou de la rébellion. Le second axe concerne la question de l’image au Moyen Age tardif : déjà abordée à plusieurs reprises à propos de la sorcellerie ou des procès politiques, l’étude des images culmine ici dans un essai inédit (Piero della Francesca. Une conversion du regard) qui se propose de revenir sur l’une des grandes énigmes picturales du Quattrocento italien, la Flagellation du Christ (Urbino, v. 1460). Dans une perspective pluridisciplinaire qui emprunte aussi bien ses concepts et ses méthodes à l’histoire qu’à l’histoire de l’art, cet essai entend démontrer la forte implication du sujet dans la peinture à travers notamment la dévotion personnelle (sous l’influence augustinienne) et l’autoportrait. Un élargissement de l’étude à d’autres peintures religieuses de Piero della Francesca (comme par exemple la Vierge de Senigallia d’Urbino) permet d’approfondir la problématique qui, selon nous, s’inscrit au cœur de son projet de peinture et de spiritualité : comment concilier le mystère du Dieu caché et les exigences du voir selon les nouvelles normes scientifiques de la perspective mathématique ? Autrement dit encore, comment articuler l’inspiration mystique à une passion pour la mesure ?