" Soutenance de thèse de Ayoub MISSAOUI. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de thèse de Ayoub MISSAOUI.

29/11/2018 - 10:00 - 29/11/2018 - 14:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Etudes Doctorales

Courriel du contact: etudes.doctorales@univ-orleans.fr

Lieu: Auditorium Charles Sadron - 3E avenue de la Recherche Scientifique - campus CNRS Orléans

Titre : Étude de la conversion de la biomasse en énergie par un procédé hydrothermal de carbonisation. Caractérisation des produits issus des grignons d’olive.

Discipline : Génie des Procédés

ECOLE DOCTORALE EMSTU

Résumé :

La carbonisation hydrothermale (HTC) est un procédé de conversion en énergie de la biomasse dans l’eau sous critique (180-250°C) pour des pressions comprises entre 10 et 40 Bars. Ce procédé conduit à la production d’un matériau solide carboné appelé "hydro-char". L’objectif de ce travail est d’optimiser le procédé HTC par l’étude des performances de l’hydro-char comme source d’énergie. La biomasse étudiée est un résidu d’extraction d’huile d’olive dénommé grignons d’olive constitués de peau, de pulpe et de noyau dont le taux d’humidité est de 70%. Ces grignons d’origine marocaine ont été préalablement séchés (GOS). Au cours de l’HTC, la biomasse est décomposée via des réactions de déshydratation et de décarboxylation. Les hydro-chars ont des taux d’humidité inférieurs, un taux en carbone supérieurs et un taux de cendres inférieurs aux GOS. Les hydro-chars ont un PCS plus élevé que celui de la tourbe et de lignite de l’ordre de 18,2 et 25,0 MJ.kg-1 respectivement. Les résultats montrent que le rendement et les propriétés de l’hydro-char dépendent surtout de la température du procédé. Pour mieux analyser l’effet des conditions opératoires, l’approche des plans d’expériences a été appliquée pour optimiser et modéliser le procédé HTC. Grâce au plan de Doehlert, on peut relier les propriétés de l’hydro-char avec son rendement massique et son comportement thermique de combustion. La représentation des surfaces de réponses a permis de définir les zones de production d’hydro-char avec ses propriétés permettant d’orienter l’élaboration de l’hydro-char pour répondre aux critères d’une application prédéfinie. La composition du liquide issu de l’HTC des GOS dépend des conditions opératoires montre. Le carbone soluble dans ce liquide lui donne un pouvoir polluant (DCO = 1,45 g.L-1). Pour pallier ce problème, deux procédés de traitement ont été testés : l’évaporation et l’oxydation en voie humide. Enfin, un bilan énergétique global sur le procédé a été appliqué. Les résultats de ce bilan ont montré que la quantité d’eau utilisée pour le traitement HTC est le facteur le plus influent. Le contrôle de ce paramètre permet d’obtenir une balance énergétique positive entre l’énergie disponible et l’énergie consommée.