" Soutenance de thèse de Babacar DIALLO. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de thèse de Babacar DIALLO.

17/12/2018 - 14:00 - 17/12/2018 - 18:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Etudes Doctorales

Courriel du contact: etudes.doctorales@univ-orleans.fr

Lieu: Auditorium Charles Sadron - 3E avenue de la Recherche Scientifique - campus CNRS Orléans

Titre : Etude Structurale des phénomènes de séparation de phases dans des verres d’oxydes aluminosilicatés et borosilicatés : application à la synthèse de vitrocéramiques.

Discipline : Science des Matériaux

ECOLE DOCTORALE EMSTU

Résumé :

Les phénomènes de démixtion correspondent à la formation d’une séparation de phases dans le verre lors de la fusion, de la trempe, ou de toute autre opération de traitement thermique secondaire. Cette décomposition, présente pour certains systèmes chimiques, modifie l’homogénéité et les propriétés physico-chimiques du verre à l’état liquide et peut rendre délicates les opérations de mise en forme du verre. Ces phénomènes de séparation de phases dans les verres ont particulièrement retenu l'attention compte tenu de leur intérêt en ce qui concerne les études sur la formulation du verre et la synthèse de matériaux composites telles que les vitrocéramiques. En effet, les microstructures induites par la séparation de phases mènent souvent à des domaines régulièrement répartis dans la matrice vitreuse qui peuvent ensuite être cristallisés sous l’effet d’un traitement thermique approprié. Le but de cette thèse est d’étudier les modifications structurales engendrées par la séparation de phases à l’échelle locale dans des systèmes ternaires aluminosilicatés de lanthane et borosilicatés de lanthane et de baryum, grâce à la résonance magnétique nucléaires du solide à haute résolution afin de mieux comprendre les changements structuraux provoqués par la démixtion pour les mettre à profit dans la synthèse de vitrocéramiques. Dans ce cadre, des expériences RMN de corrélation homonucléaire entre noyaux quadripolaires ont été mises en oeuvres, ainsi qu’une méthode de simulation des spectres RMN MAS 29Si permettant d’effectuer une attribution des différentes unités Qn(mAl) présentes dans le réseau aluminosilicate.