" Soutenance de thèse de César AL KHOURY. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de thèse de César AL KHOURY.

04/12/2017 - 14:00 - 04/12/2017 - 18:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Etudes Doctorales

Courriel du contact: etudes.doctorales@univ-orleans.fr

Lieu: Amphithéâtre Blaise - Polytech’Orléans - rue Léonard de Vinci - campus UNIVERSITÉ

Titre : Déterminants de la résistance osseuse chez des jeunes hommes en surpoids et obèses : Identification et effets de deux programmes longitudinaux d’entrainement physique (force vs. endurance).

Discipline : STAPS

ECOLE DOCTORALE SSBCV

Résumé :

Les buts de cette thèse étaient de définir les déterminants de la densité minérale osseuse, des indices géométriques de résistance osseuse de la hanche et du score de l’os trabéculaire chez des jeunes hommes en surpoids et obèses et d’explorer les influences de deux programmes longitudinaux d’entraînement physique (force vs. endurance) sur les paramètres osseux chez des jeunes hommes en surpoids et obèses. Trois principales études ont été menées. Une première étude (préliminaire) a montré que l’obésité et le surpoids sont associés à de faibles valeurs de CSI, BSI et ISI chez les jeunes hommes. Une deuxième étude menée chez 52 jeunes hommes en surpoids et obèses a montré que la masse maigre et la VO2 max (L/min) étaient positivement corrélés au CMO, à la DMO et aux indices géométriques de résistance osseuse de la hanche. La VO2 max (ml/mn/kg) était positivement corrélée au TBS alors que la force maximale en demi-squat était corrélée à la DMO du rachis lombaire. Une troisième étude (longitudinale) a montré que l’entraînement de force est un moyen intéressant pour diminuer la masse grasse et augmenter la force musculaire, le contenu minéral osseux du corps entier et la DMO du rachis lombaire chez les jeunes hommes obèses et en surpoids et que l’entraînement en endurance est un moyen efficace pour diminuer la masse grasse, augmenter la performance aérobie et la DMO du rachis lombaire dans cette population. Ces différents résultats suggèrent une adaptation ostéogénique significative des jeunes hommes en surpoids et obèses en réponse à l’entraînement de la force.