" Soutenance de thèse de Eric Stéphane FOTSO GUEUTUE. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de thèse de Eric Stéphane FOTSO GUEUTUE.

06/06/2018 - 09:30 - 06/06/2018 - 13:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Etudes Doctorales

Courriel du contact: etudes.doctorales@univ-orleans.fr

Lieu: Auditorium Charles Sadron - 3E avenue de la Recherche Scientifique - campus CNRS Orléans

Titre : Spectroscopie Raman résolue en temps pour les hautes températures.

Discipline : Physique des Matériaux

ECOLE DOCTORALE EMSTU

Résumé :

Ce travail présente l’optimisation d’un système de spectroscopie Raman résolue en temps dédiée aux très hautes températures. Ce dispositif répond au besoin sans cesse croissant d’étudier en temps réels les trans-formations de phases et des cinétiques de réactions dans des environnements extrêmes. Ce dispositif a été validé dans des conditions d’usages sur des oxydes (Gd2O3, Y2O3, ZrO2 , ZrSiO4 et CeO2) et des nitrures (h-BN). Le potentiel du système a permis de lever les principaux verrous technologiques et instrumentaux qui limi-tent l’utilisation de la spectroscopie Raman à haute température. Les trois principaux faits marquants qui illus-trent le caractère innovant de ce travail sont les suivants : Le premier correspond au nouveau record mondial d’analyse Raman à haute température à travers l’acquisition du mode E2g de h-BN jusqu’à 2700°C. La compa-raison des performances des deux voies Pockels et ICCD montrent que la voie Pockels est plus performante que l’ICCD, mais plus délicate de mise en oeuvre. Le second fait marquant concerne les autres applications du Raman résolu en temps, comme pour séparer la contribution de la diffusion Raman et de la luminescence. La dernière application quant à elle présente l’étude de la dépendance temporelle comparée des diffusions Raman résonnante et non résonante. Le Raman résonnant se déclenche systématiquement avant le non résonnant. Plus généralement, l’intérêt des méthodes Raman résolues en temps ouvre de nouveaux champs d’application dans la caractérisation de matériaux en condition extrêmes, éventuellement in situ : aéronautique, réfractaire, sidérurgie, nucléaire, etc…