" Soutenance de thèse de Fangfang HUANG. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de thèse de Fangfang HUANG.

29/10/2018 - 09:00 - 29/10/2018 - 12:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Etudes Doctorales

Courriel du contact: etudes.doctorales@univ-orleans.fr

Lieu: Zhu Gongshan bâtiment A125 - Université de Nanjing - CHINE

Titre : Contribution de la pétrologie expérimentale sur les processus de formation de roches et de minéralisation de granites du Jurassique en Chine du Sud.

Discipline : Sciences de la Terre et de l'Univers

ECOLE DOCTORALE EMSTU

Résumé :

En tant que laboratoire naturel, les énormes quantités de granites mésozoïques du sud de la Chine fournissent une occasion unique de comprendre la formation et l'évolution de la croûte mésozoïque et de guider les efforts d'exploration minière dans cette région. Quelles sont les conditions de mise en place de ces granites mésozoïques en Chine du Sud ? Quelle est la relation entre les conditions de mise en place et la minéralisation associée à ces granites mésozoïques ?   Nous avons établi expérimentalement les relations de phase du granite Jurassique de Qitianling en Chine du Sud. Trois échantillons représentatifs de granites métalumineux contenant des amphiboles ont été choisis pour définir les conditions de cristallisation de ce pluton. Des expériences de cristallisation ont été réalisées à 100-700 MPa, mais principalement à 200 MPa ou 300 MPa, à une fO2 de ~ NNO-1.3 (1.3 log sous le tampon Ni-NiO) ou ~ NNO+2.4, à 660 °C à 900 °C, et à des teneurs variables en eau (~ 3-8% en poids). Le champ de stabilité des amphiboles et les données de barométrie montrent tous deux que la pression de mise en place du magma se situait autour de 300-350 MPa. Les rapports Fe/Mg amphiboles et biotites suggèrent en outreque la fO2 magmatique se situait autour de NNO-1±0.5 près du solidus, alors que les oxydes de Fe-Ti enregistrent une augmentation de fO2 jusqu’à NNO+1 en conditions sub-solidus. La cristallisation de l'amphibole est limitée aux conditions proches de la saturation en H2O, nécessitant au moins 5.5% en poids de H2O dissout à 200 MPa, ou 6 à 8% en poids à> 300 MPa. La présence d'amphibole dans des magmas siliceux métalumineux riches en K2O indique donc des teneurs en eau significativement supérieures à la valeur canonique de 4% en poids. Les compositions de liquides expérimentaux obtenus à 200-300 MPa reproduisent la tendance géochimique définie par le pluton, ce qui suggère qu'une différenciation dans le réservoir de la croûte supérieure a pu se produire. L'ensemble de ces résultats indique que la fugacité relativement faible en oxygène, la température élevée du magma lors de sa mise en place et sa richesse en eau constituent un environnement favorable à la concentration d'éléments minéralisés au stade magmatique précoce.