" Soutenance de thèse de Maxime YON. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de thèse de Maxime YON.

24/10/2017 - 14:00 - 24/10/2017 - 17:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Etudes Doctorales

Courriel du contact: etudes.doctorales@univ-orleans.fr

Lieu: Auditorium Charles Sadron - 3E avenue de la Recherche Scientifique - campus CNRS Orléans

Titre : Micro-imagerie par résonance magnétique de matériaux solides en rotation à l’angle magique.

Discipline : Chimie

ECOLE DOCTORALE EMSTU

Résumé :

L’imagerie par résonance magnétique est une technique non invasive et non ionisante permettant de caractériser la structure anatomique des tissus biologiques mous via la localisation des signaux de résonance magnétique nucléaire (RMN) des molécules mobiles. Cependant aujourd’hui encore, l’application de l’IRM pour l’étude des matériaux rigides reste difficile dû aux forts élargissements des raies de résonances qui diminuent la résolution et le rapport signal sur bruit des images obtenues par encodage fréquentiel.

Dans cette thèse, la possibilité de combiner la rotation à l’angle magique et l’IRM pour effectuer de la micro-imagerie multidimensionnelle et multi-nucléaire (1H, 31P…) à très haut champ magnétique (17,6 T) de matériaux solides avec une résolution et un rapport signal sur bruit largement supérieur à ceux obtenus en condition statique sera démontrée. Une large gamme de matériaux (polymères, céramiques et tissus calcifiés biologiques) a été étudiée et des images avec une résolution comprise entre 30 et 300 μm ont pu être obtenues en utilisant des séquences IRM d’écho de spin ou à temps d’écho nul.

La possibilité d’utiliser un schéma de sous-échantillonnage (Non-Uniforme Sampling) associé à des algorithmes de reconstruction sera aussi abordée.

L’utilisation de gradients de champ magnétique pulsés combinés à la rotation à l’angle magique rend possible la spectroscopie RMN de haute résolution localisée spatialement. Cette méthode a été utilisée pour étudier in vivo et de manière localisée le métabolome de drosophiles modèles de pathologies neurodégénératives. Les résultats de cette étude seront aussi présentés.