" Soutenance de thèse de Myriam MILLOGO. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de thèse de Myriam MILLOGO.

01/03/2019 - 09:30 - 01/03/2019 - 13:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Etudes Doctorales

Courriel du contact: etudes.doctorales@univ-orleans.fr

Titre : Allumage, combustion et explosion des poudres d’aluminium, de titane et de leurs alliages.

Discipline : Energétique

ECOLE DOCTORALE EMSTU

Résumé :

Au cours des dernières années, les procédés de fabrication par addition de matière ont commencé à faire leur apparition dans les entreprises occupant des secteurs à forte valeur ajoutée comme l’aéronautique, le spatial ou le secteur de l’armement. Ces procédés d’addition de matière mettent en oeuvre des poudres métalliques issues des alliages métallurgiques utilisés couramment dans l’industrie mécanique. Le projet EXPAALT financé par la région Centre-Val de Loire a été développé sur la problématique du risque d’explosion autour des poudres d’aluminium, de titane et de leurs alliages et c’est dans ce contexte que cette thèse s’inscrit. Son objectif est de contribuer d’une part à la détermination des paramètres d’explosion de ces poudres, et d’autre part à la compréhension de leurs mécanismes de combustion. Pour ce faire, onze poudres métalliques ont été sélectionnées dont quatre sont constituées de métaux purs et sept de leurs alliages. Leurs caractéristiques de combustion ont été étudiées dans un tube d’Hartmann et dans une bombe sphérique de 20 litres instrumentée de façon spécifique. Des diagnostics optiques ont été utilisés à l’aide d’un pyromètre IR à deux couleurs et d’un spectromètre UV-Visible, en plus du capteur de pression de la sphère. Les mécanismes de combustion ont été interprétés en combinant une approche thermodynamique à l’équilibre avec une caractérisation fine des produits de combustion. Les résultats obtenus ont montré que les poudres pures sont plus sensibles et plus sévères à l’explosion que leurs alliages. Dans les analyses des produits de combustion, il est noté la présence de phases cristallisées et de phases amorphes, permettant de mettre en évidence la complexité des mécanismes de formation des produits de combustion. Dans tous les cas de figure, il apparaît que l’oxygène et l’azote sont deux réactifs lors de la combustion comme en témoigne l’analyse des produits. La proportion entre oxyde et nitrure est directement contrôlée par la richesse. Ces résultats fournissent des informations nouvelles sur la combustion des poudres pures étudiées et de leurs alliages, montrant la nécessité de faire évoluer les modèles de combustion.