" Soutenance de thèse de Sophie BALERIOLA. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de thèse de Sophie BALERIOLA.

07/12/2018 - 09:30 - 07/12/2018 - 13:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Etudes Doctorales

Courriel du contact: etudes.doctorales@univ-orleans.fr

Lieu: Amphithéâtre Blaise - Polytech’Orléans - rue Léonard de Vinci - campus UNIVERSITÉ

Titre : Étude expérimentale de la modification des charges aérodynamiques sur pale d’éolienne par du contrôle d’écoulement actif.

Discipline : Mécanique des fluides et aérodynamique

ECOLE DOCTORALE EMSTU

Résumé :

L'énergie éolienne est une source d'énergie propre et renouvelable qui fait partie des moyens pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et contrer le réchauffement climatique dans le domaine de la production électrique. L'objectif de la thèse est d'optimiser la production d'énergie éolienne par la réduction des fluctuations de charge induites par la turbulence de la couche limite atmosphérique. Ces fluctuations augmentent la fatigue des pales et réduisent la durée de vie des rotors. Cette réduction des fluctuations de charge est réalisée par le biais d'une approche expérimentale et à l'échelle du laboratoire. Deux actionneurs non conventionnels sont étudiés et testés au sein d'un écoulement contrôlé en soufflerie: il s'agit d'actionneurs plasma et de jets fluidiques. L'objectif est d'effectuer un contrôle de circulation par une action proche du bord de fuite arrondi de la pale afin de modifier la portance du profil. Dans le cadre du projet SMARTEOLE, les deux stratégies sont d'abord testées en parallèle sur un profil bidimensionnel. Pour cette thèse, les actionneurs plasma sont implémentés autour du bord de fuite arrondi afin d'augmenter ou de réduire la portance. Les performances aérodynamiques ont été modifiées dans la partie linéaire de la courbe de portance. Pour des raisons d'efficacité et de fiabilité, le projet est poursuivi avec des jets fluidiques pour aller vers l'étude des pales et du contrôle d'écoulement en rotation. Ces pales sont préalablement testées dans une configuration translationnelle pour évaluer l'effet du contrôle sans les effets de la rotation. Finalement, les pales sont montées sur le banc éolien du laboratoire. Les effets du contrôle sont mis en évidence par les mesures de pression pariétale et de moment de flexion en pied de pale. Le contrôle induit des réductions importantes de fatigue qui motivent la poursuite des travaux dans le domaine du contrôle d'écoulement appliqué aux pales d'éolienne.