" Soutenance de thèse de Thibault SUTTER. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de thèse de Thibault SUTTER.

24/05/2018 - 14:00 - 24/05/2018 - 18:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Etudes Doctorales

Courriel du contact: etudes.doctorales@univ-orleans.fr

Lieu: Salle des thèses – Bâtiment S - UFR Collegium Sciences et Techniques - Rue de Chartres - campus UNIVERSITÉ

Titre : Etude des relations os/muscle et projet de courbes de référence de la densité minérale osseuse et de la composition corporelle chez le jeune homme : étude multicentrique Française.

Discipline : Sciences et techniques des activités physiques et sportives.

ECOLE DOCTORALE SSBCV

Résumé :

Un déclin progressif de la densité minérale osseuse (DMO), de la masse musculaire et de la force musculaire sont les caractéristiques clés du processus de vieillissement de l’appareil musculosquelettique. Bien que la relation entre la DMO et la composition corporelle (CC) ait été largement décrite chez les femmes jeunes, chez les femmes âgées et ménopausées moins de données sont disponibles chez les hommes jeunes. La mesure de la DMO et de la CC par absorptiomètre bi-photonique à rayons X (DXA) est actuellement reconnue comme la méthode de référence clinique pour évaluer ces paramètres. Dans le contexte actuel de population vieillissante, la compréhension des déterminants de la DMO ainsi que l’évaluation précise de la DMO et de la CC permettrait d’optimiser l’identification des hommes à risque de fractures. Notre travail avait donc pour objectif d’étudier les relations entre DMO, CC, force musculaire et activité physique chez le jeune homme ainsi que de réaliser une étude sur la cross calibration in vitro des paramètres de DMO et de CC mesurés par DXA afin d’établir les facteurs correctifs à appliquer in vivo dans le cadre de notre projet de courbe de référence. Notre étude a confirmé que la masse maigre était le facteur le plus important associé aux paramètres de la DMO sur tous les sites osseux étudiés et que la masse grasse avait un impact négatif sur la DMO. Aucune association n'a été trouvée entre activité physique et DMO. La force musculaire était significativement mais modérément corrélée avec la DMO. Concernant la cross-calibration, les résultats ont montré que l’oscillation des résultats  entre les différents DXA des centres est un sujet de préoccupation pour les études multicentriques et en particulier pour l’évaluation de la CC (8,78 % de variabilité inter-centre). La cross-calibration nous a permis de calculer les facteurs correctifs à appliquer sur les données issues des centres impliqués. Afin de limiter ces variations, il serait souhaitable de mettre au point un fantôme corps entier standard qui serait utilisé pour les études multicentriques.