" Soutenance de thèse en cotutelle internationale de Achille Barnabé ASSOUTO. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de thèse en cotutelle internationale de Achille Barnabé ASSOUTO.

20/11/2018 - 10:30 - 20/11/2018 - 14:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Ecole Doctorale Sciences de l'Homme et de la Société

Courriel du contact: edshs@univ-orleans.fr

Lieu: Salle des thèses - UFR Collegium Droit, Economie, Gestion - rue de Blois - campus UNIVERSITÉ

Titre : Dynamique des prix agricoles et comportements des producteurs au Bénin.

Discipline : Economie

ECOLE DOCTORAE SCIENCES DE L'HOMME ET DE LA SOCIETE

Résumé :

Les prix des produits agricoles connaissent une volatilité importante. La volatilité des prix est toujours d’actualité avec les crises alimentaires dont les dernières en date sont celles de 2007-2008 puis
2010-2011. Les trajectoires peuvent être complètement différentes selon que l’on s’intéresse au marché international ou aux marchés nationaux. La volatilité des prix se traduit par le risque de prix qui affecte la prise de décision des agriculteurs. Cette thèse se propose de déterminer comment les producteurs réagissent au risque de prix des produits agricoles. Spécifiquement, elle (i) fait le point de la littérature disponible se rapportant à la prise de décision dans un environnement déterministe ou incertain, (ii) analyse le fonctionnement du secteur agricole béninois en identifiant les contraintes qui pèsent sur le secteur et qui constituent des facteurs favorables à l’instabilité des prix sur les principaux marchés du pays (iii) teste l’existence de la volatilité des prix sur les marchés vivriers au Bénin et évalue l’ampleur dans laquelle les prix agricoles ont été volatils depuis 1995 et, (iv) analyse les réponses des agriculteurs à la volatilité des prix. Les résultats des travaux montrent qu’il existe une importante volatilité des prix sur les principaux marchés du pays. Cependant, il est établi que la volatilité des prix n’a pas significativement varié en moyenne entre les périodes 1995-2005 et 2006-2015. Les résultats montrent également que les agriculteurs béninois réagissent au risque de prix en augmentant aussi bien la production que la superficie emblavée du maïs. Les résultats de cette thèse suggèrent d’une part l’utilisation d’instruments transitoires de régulation des prix des produits vivriers et d’autre part, la mise en place d’une politique de régulation contracyclique des stocks.