Université d'Orléans

Histoire de l'université

L’université d’Orléans a été officiellement fondée par le Pape Clément V, le 27 janvier 1306, par quatre bulles pontificales (une bulle est un document dans lequel le Pape consignait les différentes obligations de l’université, des maîtres, des étudiants et les privilèges qui y étaient attachés).

Les habitants d'Orléans se montrent réticents à ces privilèges et tentent de s'opposer à la fondation de l'université. Suite à une émeute particulièrement violente en 1309, le roi Philippe le Bel confirme sa fondation en 1312. Droit civil et canonique sont les enseignements qui y sont dispensés. La réputation d’Orléans pour l'enseignement du droit dépassa très vite nos frontières, au moins jusqu'au XVème siècle. En 1793, l’université d’Orléans, comme toutes celles de France, fut supprimée par décret de la Convention nationale.

 

La renaissance de l’université fut à l’initiative de Roger Secrétain, maire d'Orléans, élu en 1959, et Gérald Antoine, premier Recteur de la nouvelle Académie créée en 1961. Tous deux souhaitaient alors établir, au sud de Paris, "le premier grand campus universitaire européen" selon l'expression de Pierre Sudreau, Ministre de l'Education Nationale de l'époque.
Le premier acte fut l'acquisition de 400 hectares du Domaine de la Source, coup d'envoi d'une grande opération lancée au début des années 60 avec le campus universitaire, mais aussi la création de la ville nouvelle de la Source et l’installation des campus du CNRS (1967) et du BRGM (1969).