Université d'Orléans

Les investissements 2015 en faveur du handicap

Dans le cadre de sa politique d'accessibilité en faveur des personnes en situation de handicap, l'université d'Orléans a engagé 131 400 euros au cours de l'année 2015.

Cela s'est traduit par l'aménagement de nombreux points noirs tels que :

  • l'accès au patio de la composante Lettres, Langues et Sciences Humaines,
  • des accès depuis les parkings vers les composantes IUT et Polytech Galilée,
  • la mise en place d'enrobés devant le Bouillon, centre culturel de l'université d'Orléans,
  • l'installation d'une Boucle à Induction Magnétique afin de favoriser l'accès des nombreux spectacles du Bouillon aux déficients auditifs.

Comme prévu dans l'Agenda D'Accessibilité Programmée (ADAP) déposé en préfecture, l'université ne compte pas en rester là et envisage d'autres travaux pour l'année 2016, notamment :

  • Automatisation des portes face à la place de parking handicapé sur le campus de LLSH et DEG à Châteauroux
  • Installation d'une main courante sur l'accès cour d'honneur à l'Espé Bourgogne

Dans ce même cadre, un audit relatif à l'accessibilité numérique a été lancé et est désormais en voie de concrétisation au sein de la Direction des Services Informatiques de l'université.

L'accessibilité numérique vise à garantir aux personnes souffrant de troubles visuels et/ou dyslexiques un accès à l'information équivalent.

Le 17 novembre 2015, l'université d'Orléans s'est engagée auprès d'Ohé Prométhée avec la signature d'une convention de partenariat. (voir le communiqué de presse).

Cette convention a pour objectifs :

  • l'insertion professionnelle des étudiants en situation de handicap,
  • le développement, au sein de l'université, d'actions durables permettant aux étudiants en situation de handicap de mieux s'orienter, de mieux appréhender les données du marché de l'emploi et d'accéder plus facilement au premier emploi,
  • faciliter les interactions pour l'intégration et le recrutement de personnels en situation de handicap,
  • créer une relation privilégiée avec un service d'aide à l'emploi dédié aux personnes en situation de handicap, sachant que l'université est soucieuse de l'insertion des étudiants et est employeur de personnels en situation de handicap.