" Soutenance de l’Habilitation à Diriger des Recherches de Naima BELAYACHI. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de l’Habilitation à Diriger des Recherches de Naima BELAYACHI.

08/12/2017 - 14:00 - 08/12/2017 - 17:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Etudes Doctorales

Courriel du contact: etudes.doctorales@univ-orleans.fr

Lieu: Amphithéâtre Cabannes - Polytech’Orléans - rue Léonard de Vinci - campus UNIVERSITÉ

Discipline : Génie Civil

Résumé :

Mes travaux de recherche se sont principalement focalisés sur le comportement des matériaux hétérogènes avec la dualité de deux démarches complémentaires, expérimentale et numérique, autour de trois thèmes inhérents à nos activités dans l’axe génie civil du laboratoire PRISME. Le premier thème concerne l’étude, l’analyse et la prédiction du comportement macroscopique des matériaux hétérogènes (naturels ou industriels) en considérant des informations liées à la microstructure (les différents composants du matériau, leurs formes, leurs distributions et leurs comportements microscopiques…) en utilisant une méthode d’homogénéisation numérique. L’effort a porté dans un premier temps sur l’utilisation d’un volume élémentaire représentatif dans le cas des milieux périodiques et des modèles décrivant un comportement non linéaire élasto-visco-plastique, et hyperélastique ainsi que la prise en compte de l’endommagement par cavitation des particules. Afin de décrire de manière plus réaliste la microstructure des géo-matériaux, une seconde partie a été consacrée à l’utilisation de la méthode des éléments finis étendus (XFEM) pour éviter la dépendance au maillage de la méthode des éléments finis et donc décrire des formes d’hétérogénéités plus complexes. La comparaison des résultats avec les méthodes analytiques et la méthode des éléments finis nous a permis de valider l’approche utilisée et de montrer l’efficacité d’utilisation de la méthode XFEM dans l’approche d’homogénéisation numérique. Le deuxième thème concerne principalement l’utilisation d’une approche poromécanique pour étudier d’une part le comportement et la dégradation des pierres calcaires utilisées dans la construction du bâti ancien et, d’autre part, la compréhension du comportement d’un sol salin. Une modélisation thermo-hydro-mécanique des maçonneries a été réalisée en prenant en compte les variations journalières de température et d’humidité, ainsi que la variabilité spatiale des propriétés de la pierre (cas d’étude du château de Chambord). Les résultats ont montré un endommagement de la pierre par fatigue à cause des fluctuations environnementales couplées à l’hétérogénéité du matériau. Le troisième thème de mon activité de recherche est consacré à la formulation, la caractérisation et la modélisation du comportement des nouveaux matériaux de construction et plus particulièrement les matériaux bio-sources. Ces matériaux sont fortement hétérogènes avec un comportement assez complexe, et font appel aux méthodes multi-échelles et/ou macroscopiques (numériques et expérimentales) pour caractériser les comportements thermiques, hydriques et mécaniques ainsi que leur réaction au feu et au développement des moisissures (biodégradation).