Fils d'Ariane

University : Main content

Titre de page

Publications

Contenu de la page principale

Production et Parutions

 


Écrire et vivre les insularités

Inspirations littéraires

Sous la direction de Catherine Pélage, Françoise Morcillo et Mayumi Shimosakai

Aux éditions Paradigme, ISBN 9782353910762, 34 €

Ce volume intitulé Écrire et vivre les insularités, Inspirations littéraires invoque la mémorable déclaration d’Aimé Césaire : « L’île appelle d’autres îles. L’île appelle l’archipel. L’île appelle le continent ». Loin de l’île isolée, la réflexion collective menée ici se penche sur des créations insulaires dont les poétiques débordent les cartographies nationales pour atteindre les archipels interculturels. Des chercheurs d’Universités européennes, américaines, africaines et asiatiques y croisent leurs approches pour rendre compte des enjeux des créations depuis les îles et sur les îles. Ce faisant, ils célèbrent les artistes qui réécrivent, réinterprètent les espaces insulaires et ceux qui pérennisent, par la métaphore, les dialogues des cultures.
 

Ce premier ouvrage est prolongé par un second intitulé Pensées insulaires, Aspirations socio-culturelles. Ces deux volumes sont conçus comme les signes palpitants d’espaces en mouvement.

 

Plus d'informations sur le site de l'éditeur

Plus d'informations sur le projet Insularités et dialogues interculturels

 

Imagen
Couverture de l'ouvrage "Ecrire et vivre les insularités. inspirations littéraires", sous la direction de Catherine Pélage, Françoise Morcillo et Mayumi Shimosakai, aux éditions Paradigme, 2022

Imaginarios, naciones y escritura de mujeres del siglo XIX en América Latina

Dans América sin nombre, 25

MATAIX, Remedios et NATANSON, Brigitte (Coord.), Imaginarios, naciones y escritura de mujeres del siglo XIX en América Latina, Alicante, Universidad de Alicante, 2021, 299 p., (« América sin nombre », 25), Présentation de Brigitte Natanson.

En ligne : https://americasinnombre.ua.es/issue/viewIssue/2021-n25-imaginarios-naciones-y-escritura-de-mujeres-del-siglo-xix-en-america-latina/pdf_n25].

 


 

Écrire la mobilité

Représentations litéraires et artistiques

Sous la direction de Geneviève GUÉTEMME et Sylvie POMIÈS MARÉCHAL

Aux éditions Paradigme, ISBN 9782868785176, 256 pages, 32 €.

L’écriture, prise au sens large, accorde une large place au mouvement et à l’errance en figurant aussi bien les anciennes mobilités que les migrations les plus récentes. Cette écriture à la fois visuelle et verbale présente des expériences autobiographiques, maritimes, journalistiques, poétiques de la mobilité. Elle définit notamment les espaces traversés (la mer, le désert, l’Extrême-Orient), rappelle des guerres (l’exode de 1940, la guerre des Balkans ou celle du Vietnam) ou le quotidien urbain des exclus, mi-grants ou non. Mais cette écriture s’appuie sur un langage, lui aussi en mobilité, fondé sur une auctorialité portée par des décentrements (historiques, géographiques, culturels), des ouver-tures intimes, familiales, des apprentissages linguistiques et une reconnaissance des différences autant nationales que sociales. Cette écriture montre enfin que la langue participe profondément d’une recherche pour transposer le franchissement des frontières, la dé-territorialisation et le sentiment d’appartenance. Elle révèle une langue nomade qui survole les territoires et met en avant la diversité, l’exploration et l’hybridation.

Ce recueil d’articles s’inscrit dans le champ fortement inter-disciplinaire et interculturel des études des mobilités choisies ou forcées, géographiques, familiales, sociales, culturelles. Il permet de découvrir des formes d’écritures toujours en mouvement où la mobilité apparaît dans ce qu’elle a de plus vaste et de plus essentiel : comme une recherche sur le réel, le rêve et le vivre-ensemble dans un contexte de globalisation culturelle, ainsi que de renforcement des frontières.

Il est disponible à cette adresse :

http://www.editions-paradigme.com/product/Ecrire-la-mobilitE-representations-litteraires-et-artistiques

 


Women : A Cultural Review

Volume 31, 2020

Issue 2 - Jean Rhys: Writing Precariously

Juliana Lopoukhine , Frédéric Regard & Kerry-Jane Wallart

Publié en ligne le 18 août 2020

https://www.tandfonline.com/toc/rwcr20/31/2?nav=tocList

 

 


Cinco estudios sobre paratexto y biografía en el Siglo de Oro

Samuel Fasquel (dir.)

El volumen reúne cinco trabajos dedicados al análisis de casos concretos de mediaciones paratextuales en la España del Siglo de Oro. El objetivo radica en estudiar la articulación entre  paratexto y biografía en la época. Se examinan dos figuras de la Antigüedad, el poeta Anacreón y el Padre de la Iglesia Tertuliano, y dos de la época moderna, Lope de Vega y Quevedo. ¿Cómo la biografía orienta, desde el paratexto, la recepción de la obra ? ¿Qué imagen de esos autores construyen los paratextos áureos ?

Ce volume réunit cinq études consacrées à l’analyse de cas spécifiques de médiations paratextuelles dans l’Espagne du Siècle d’Or. L’objectif consiste à étudier comment s’articulent biographie et paratexte à cette époque. Deux figures de l’Antiquité, le poète Anacréon et le Père de l’Eglise Tertullien, sont étudiées, ainsi que deux autres de l’époque moderne, Lope de Vega et Quevedo. Comment, depuis le paratexte, la biographie oriente-t-elle la réception des œuvres ? Quelle image de ces auteurs dessinent les paratextes du Siècle d’Or?

Publication numérique, numéro spécial 15 de la revue Janus (ISSN 2254-7290).

SIELAE (Seminario Interdisciplinar para el Estudio de la Literatura Áurea Española) A Coruña - España, 2020.

L'ouvrage est disponible en téléchargement à cette adresse:

https://www.janusdigital.es/anexo.htm?id=20

 


Littératures dominicaines en mouvement

Les performances littéraires de Rita Indiana et Rey Andújar

De Catherine Pélage.

Cet ouvrage se penche sur une littérature méconnue en Europe et explore les productions de Rita Indiana et Rey Andújar. Ils sont nés en République dominicaine en 1977 et vivent à l’extérieur du pays, à Porto Rico et Chicago. Ils sont écrivains mais Rita Indiana est connue en tant que chanteuse et tous deux sont performers, ce qui influe sur leurs œuvres littéraires spectaculaires. Le concept de performance littéraire défini comme une écriture reposant sur une présence centrale du corps en mouvement, une volonté d’ouverture au monde et de décloisonnement, permet d’appréhender ces textes qui défient les canons en vigueur, déstabilisent les discours officiels et repensent les problématiques actuelles.

Avec une préface de Françoise Morcillo.

Avec le soutien de l’université d’Orléans.

Publié aux Presses universitaires de Rennes, 2020, collection : Mondes hispanophones

Format : 15,5 x 24 cm ; 202 p. ISBN : 978-2-7535-7896-8

Disponibilité : en librairie. Prix : 22,00 €

 

 


Recherche et transmission des cultures étrangères : quelle utilité dans l'université d'aujourd'hui ?

Sous la direction de Thomas Pughe, Karin Fischer, Claire Decobert et Mathieu Bonzom.

Presses Universitaires de Rennes, 2020.

Cet ouvrage collectif propose des expériences personnelles et des réflexions critiques sur « l’utilité dans l’université d’aujourd’hui » des recherches et des enseignements interculturels. Il réunit des universitaires d’Amérique du Sud et du Nord, d’Afrique, d’Asie et d’Europe qui s’intéressent aux langues-cultures étrangères, en particulier au français, à l’anglais ou à l’espagnol. Le débat sur la crise des humanités est relancé face aux nouvelles contraintes structurelles, humaines et financières imposées aux universités mais également face à la redéfinition des activités pédagogiques et scientifiques.

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4990


Taking Place

L'avoir lieu

Numéro 27 de Sillages critiques, Taking Place, sous la direction de Guillaume Fourcade et Kerry-Jane Wallart.

En ligne depuis décembre 2019.

The essays collected in this volume have been selected among the papers given at the conference on “Taking Place” held at Sorbonne Université under the aegis of the VALE research centre on October 4-6, 2018 to conclude its two-year seminar on that very same topic. We wish to thank warmly Juliana Lopoukhine and Benjamine Toussaint, with whom we co-convened the conference and who have proven to be invaluable collaborators.
Our sincere thanks also go to Elisabeth Angel-Perez and Françoise Sammarcelli, who were then at the head of VALE and who have encouraged this project and many others with remarkable kindness and insight. More generally, we are truly thankful to all VALE members for their support, trust, and commitment. Lastly, we would like to extend our grateful acknowledgments to Antonia Rigaud for sourcing the illustration for this volume (Courtesy Noah Purifoy Foundation © 2019).

 


Schools and the Politics of Religion and Diversity in the Republic of Ireland

Separate but Equal ?

Karin Fischer

Manchester, Manchester University Press, septembre 2016, 280p.

Version anglaise entièrement revue, adaptée et mise en jour de l’ouvrage École et religion (2011).

This book focuses on the place of religion in the Irish education system from the perspective of children’s rights and citizenship. It offers a critical analysis of the political, cultural and social forces that have perpetuated the system, looks at how the denominational model has been adapted to religious and cultural diversity in the wake of increased immigration and secularisation in Irish society and shows that recent changes have failed to address persistent discrimination and the absence of respect for freedom of conscience.

The book relates current debates on the denominational system and the role of the State in education to Irish political thought and conceptions of national identity in Ireland, showing that these debates reflect a tension between nationalist-communitarian and republican outlooks. The patronage model, historically an institutional device that allowed for Church control of state-funded schools, has now been turned into a form of public-private partnership in education, while still largely fulfilling the purpose for which it was set up originally. As a result, and despite efforts against instances of discrimination within the system, Irish educational structures still privilege communal and private interests and hierarchies over equal rights.

Schools and the politics of religion and diversity in the Republic of Ireland is essential reading for students and researchers in the fields of education policy and Church/State relations in Ireland or in comparative perspective and will also engage non-academic audiences with an interest or involvement in Irish education. (4e de couverture)

 


Special Issue : Pastoral : Past, Present, Future

in Green Letters: Studies in Ecocriticism, 20, 2016.

Guest Editors : Thomas Pughe, Bénédicte Chorier-Fryd, Charles Holdefer.

Avec une introduction de Thomas Pughe, « Introduction : pastoral and/as the ‘ecological work’ of language » (1-7).

In his Tales from Ovid Ted Hughes writes that in the Age of Gold people ‘listened deeply to the source’. This essay asks what this might mean, what modes of listening might achieve this and how we would recognise it. Beginning this discussion with a georgic folk song, which appears to be about harvest workers pastoralising their work, this essay opens up the first of five modes of listening by suggesting that there is a playful, harvest home, self-ironic listening mode at work here. Discussion moved from Andrew Marvel’s ‘The Garden’ to Bob Dylan’s song ‘Highlands’ to Keats’ ‘The Nightgale’. The final line of Coleridge’s poem ‘This Lime-Tree Bower my Prison’ is tested with reference to a passage from Cormac McCarthy’s All the Pretty Horses. Recent research offers examples of listening from the Hawai’an people and from Blackfeet country in Montana.

 

 


La traduction

Médiation et médiatisation des cultures

Dirigé par Françoise Morcillo & Catherine Pélage

Éditions Paradigme-Cultures Littéraires, 2015, 334 pages ; ISBN9782868783103

Les chercheurs, traducteurs, écrivains, poètes, dramaturges et éditeurs, réunis dans ce volume consacré à la traduction comme médiation et médiatisation des cultures invite le public à découvrir les passages entre cultures littéraires contemporaines européennes, américaines (Nord/Sud) dominicaines et asiatiques. Au Cœur d’une opération de lecture de l’étranger, la traduction sous-tend des expériences d’appropriation de la culture de l’Autre, d’auto-traduction, d’acculturation et de plaisir. Bref, autant de lectures privilégiées qui réécrivent et transmettent les textes littéraires. À supposer que ces passages entre œuvres et traducteurs édifient la babel du passage d’une littérature à l’autre, il n’est pas laissé dans l’ombre que l’expérience traduisante entendue comme médiatisation entre les cultures engage des choix qui ne relèvent pas exclusivement de critères littéraires mais historiques ou politiques.

Traduire se convertit souvent en acte politique, où introduire l’étranger signifie s’opposer aux divers totalitarismes nationaux. Médiation et médiatisation donc que la traduction au service d’une philosophie de la liberté de conscience de Soi-même comme un Autre !

http://www.editions-paradigme.com/product/LA-TRADUCTION-MEDIATION-ET-MEDIATISATION-DES-CULTURES-Francoise-MORCILLO-Catherine-PELAGE

 


Double(s) sens / Doble(s) sentido(s) : Espagne-Amérique Latine / América Latina-España

Sous la direction de Catherine Pélage, Samuel Fasquel et Brigitte Natanson

Éditions Paradigme-Cultures Littéraires, 2015, 310 pages ; ISBN9782868783110

S’interroger sur le double sens, comme le lecteur y est invité dans le présent volume, Double(s) sens / Doble(s) sentido(s) : Espagne-Amérique Latine / América Latina-España revient à considérer d’emblée que le sens unique n’est pas nécessairement le plus signifiant, et que la clarté d’un discours, d’une œuvre, d’une représentation du monde ne fonde ni sa richesse ni son intérêt. Pari risqué mais stimulant pour l’esprit comme pour la création, et qui revient somme toute à risquer de s’égarer hors des sentiers battus.
Trente et un chercheurs d’Amérique Latine et d’Europe se sont penchés sur la question : ils examinent sa dimension linguistique, créative ainsi que son ancrage dans le temps. Le double sens implique par ailleurs des phénomènes qui se produisent dans les deux sens et rendent complexes les notions de point de départ et de point d’arrivée. Ils se caractérisent par des déplacements et des échanges, sont liés à la circulation des hommes, des idées et des œuvres. Les auteurs étudient comment les déplacements de part et d’autre de l’Atlantique donnent lieu à de complexes interactions linguistiques, artistiques, littéraires, et culturelles entre l’Espagne et l’Amérique Latine. Évoquant des
dépassements multiples, les doubles sens permettent donc d’explorer de nouvelles routes de cultures hispaniques et hispano-américaines plurielles ; chemin faisant, leur texture se réinvente.
L’association ALMOREAL (Angers-Le Mans-Orléans/Relations Espagne-Amérique Latine), née en 1988 de la rencontre d’enseignants chercheurs hispanistes, accueille dans ses échanges et débats des universitaires français et étrangers et propose avec ce volume sa treizième publication.

http://www.editions-paradigme.com/product/DOUBLES-SENS---DOBLES-SENTIDOS

 


Teresada’

Inspirada en la vida y la obra de Teresa de Jesús

Louise Doutreligne (Roubaix, 1948), traduction d’Evelio Miñano

Publicacions de la Universitat de València, 2015

Première séduction espagnole de la dramaturge Louise Doutreligne, auteurs de six autres séductions espagnoles.

Réception de l’interculturalité entre cultures littéraires par la traduction et médiatisation littéraire de la culture littéraire espagnole dans l’écriture dramaturgique française

(commentaire du traducteur)

 

 


Movimientos insomnes. Antología poética 1964-2014

Clara Janés. Sélection, introduction et édition de Jaime Siles.

Barcelone, Galaxie Gutemberg, 2015, 375p.

Movimientos insomnes recueille une ample sélection de l’œuvre poétique de Clara Janés (Barcelona, 1940), une des figures centrales de la poésie contemporaine. Prenant pour point de départ le livre inaugural Las estrellas vencidas (1964), ce volume préparé par le poète et critique Jaime Siles – qui a écrit une réception éclairante dans une étude préliminaire-, rend compte de la riche trajectoire de la poète reconnue comme traductrice

 (en 1997 elle reçut le Prix National pour ses nombreuses traductions de poètes tchèques, turcs et perses).

 


 

Poetics and Politics of Place in Pastoral

International Perspectives

Bern et Londres, Peter Lang AG, Internationaler Verlag der Wissenschaften, 2015, 285 pages.
 
In a time of global environmental crisis, pastoralism may seem beside the point. Yet pastoral ideals are still alive even though they often manifest themselves by ironic indirection. What can the pastoral tradition teach us about our ties to particular places? The contributors to this volume attempt to lay the groundwork for the ongoing concern with pastoral and with its critical revision. This volume brings together new essays that focus on painting, photography, poetry, essay, fiction and film, from the Renaissance to the present. They also take into account an astonishing variety of pastoral places, in Europe, Africa, and North America; country and city; suburbia and industrial zones. 'Poetics and Politics of Pastoral' is not only about reassessing the past, but also provides a sense of future developments as the pastoral reinvents itself for the 21st century.

https://www.amazon.fr/Poetics-Politics-Place-Pastoral-International/dp/3034314183

 


Sueños isleños/Rêves insulaires

Basilio Belliard

Collection « Passerelles en poésie », Orléans, Paradigme, 2015, 95p.

Sueños isleños/Rêves insulaires est la première anthologie poétique bilingue espagnol/français de Basilio Belliard ; elle aspire à ouvrir une nouvelle fenêtre sur la République Dominicaine grâce à cet artiste qui a remporté en 2002 le Prix national de Poésie.

« Nul n’est plus solitaire qu’un insulaire » écrit ce poète avant d’ajouter : « L’insulaire se nourrit d’espace : il a soif de voyages et d’envols. Il naît avec des ailes et porte en son cœur une barque. » (« Isla al aire » / « Île en l’air »). Ces réflexions peuvent sans nul doute s’appliquer à leur auteur. Ses poèmes sont de petits tableaux dans lesquels s’invite souvent la mer des Caraïbes, silencieuse, déchaînée, lieu de naufrages ou métaphore de la femme désirée.

Son œuvre explore l’espace clos de l’île, sa beauté, ses sens, son rythme tout en dépassant constamment ses limites et en construisant des ponts vers d’autres territoires rêvés. Les textes sont simples, humbles, sensuels. Les poèmes en prose placés, sous l’égide de Baudelaire : « Sois toujours poète, même en prose » troublent les frontières des genres. Certains ont de clairs échos autobiographiques. Basilio Belliard y revient sur sa vocation de poète qu’il relie à l’enfance, au rêve, au doute, à l’angoisse, à un labeur peut-être vain mais sans cesse renouvelé, à un métier de sable, selon sa propre expression.

Ce recueil bilingue de poèmes est précédé de deux introductions :
La première est de Rafael Courtoisie, écrivain uruguayen. Né en 1958 à Montevideo, il est poète, essayiste, romancier et auteur de livres de contes et de nouvelles. Il a enseigné la littérature latinoaméricaine en Uruguay, aux États-Unis et en Angleterre. Il a reçu un grand nombre de prix et distinctions dans de nombreux pays et son oeuvre est publiée dans plusieurs langues.
La seconde est de Catherine Pélage, membre associé au CRIMIC (Centre de Recherches Interdisciplinaires sur les Mondes Ibériques Contemporains), maître de conférences à l’Université d’Orléans et traductrice des poèmes publiés dans cette anthologie.

http://www.editions-paradigme.com/product/Basilio-BELLIARD

 

 


El libro del duque de los verdaderos amantes

Christine de Pisan ; étude et traduction d’Evelio Miñano

Service de Publications de l’Université de Murcia, 2014.

216 pages, ISBN: 978-84-16038-21-3

A principios del siglo XV, una mujer recibe el encargo de escribir la historia de amor que le cuenta un alto personaje que prefiere guardar el anonimato. Con el Livre du duc des vrais amans, Christine se confirma así como una de las escasas autoras de una literatura cortés casi exclusivamente escritas por hombres, aunque la mujer fuera en ese universo de ficción, al menos en teoría, un sujeto fundamental. (compte-rendu du traducteur)

 


Ariel et autres textes

José Enrique RODÓ

Traduction, préface et notes de Brigitte Natanson et Emmanuelle Rimbot

Presses Universitaires de Saint-Etienne, 2014, 218p.

En 1900, l'humaniste uruguayen José Enrique Roldo s'adresse à la jeunesse latino-américaine. Alors âgé de 29 ans, il se met dans la peau d'un vieux professeur, Prospero, s'adressant à ses disciples. Il en appel à Ariel, le génie de l'esprit, contre Caliban, symbole de la matière. Il invite la jeunesse à prendre en main le destin de son pays, en choisissant les valeurs gréco-latines et celles des penseurs français du XIXe siècle, contre l'utilitarisme et le mercantilisme des Etats-Unis. Son appel connaît immédiatement un succès retentissant et déclenche "l'Arielisme", mouvement qui s'étendra dans toute l'Amérique latine. C'est cet appel, non traduit en français jusqu'à présent, que nous présentons aujourd'hui, suivi d'autres textes de cet auteur sur l'américanisme et les rapports de l'Amérique latine avec la France. Il s’agit en particulier de signifier la double empathie envers l’Espagne (la « mère-patrie », mais affaiblie par la guerre de 1898) et la France, c’est-à-dire un sentiment de latinité au-delà de l’hispanité chez nombre d’intellectuels latino- américains. (4ème de couverture : Brigitte Natanson)

 

 


Educating Ireland

Schooling and Social Change, 1700-2000

Karin Fischer & Deirdre Raftery (dirs)

Dublin, Irish Academic Press, 2014, 250p.

- An engaging and comprehensive look at the Irish education system and its indelible impact on Irish society.
- Diverse range of topics discussed such as the education system’s ties to a tense relationship between Church and State.
- From the 17th to the 20th century, this book gives an illuminating account of the evolution of the national system, as well as the relevance of unique Irish institutions, such as the hedge schools.
This significant and timely study traces the relationship between education and social change in Ireland from the seventeenth to the twentieth century, marking the effects of the successes and failures of educational policy on the conditions of Irish society. Incisively written by a leading group of contributors, this text is both sweeping and thorough in accounting for the various manifestations of education in Ireland from the 17th century onwards. The book’s material measures how the education system altered the times as well as how it changed with them. Combining scholarly rigour and lively analysis, this material is presented in a manner that is varied yet thematically unified – it is a narrative concerning Irish education history that highlights a number of specifically Irish developments, while other trends find their place within the wider perspective of historical developments across Europe.

Textes de Jane Martin, Deirdre Raftery, Antonia McManus, Christine Lennon, Christopher McCormack, Eilis O’Sullivan, Tony Lyons, Clara Cullen, Catherine Nowlan-Roebuck, Martina Relihan, Brian McCarthy, Marie Clarke, Karin Fischer.

Livre présenté au public par le Président de University College, Dublin, Professeur Andrew J. Deeks, à l’occasion du Congrès annuel de la History of Education Society (UK) le 22 novembre 2014.

https://irishacademicpress.ie/product/educating-ireland-schooling-and-social-change-1700-2000/

 


Luis Antonio de Villena dans ses essais et sa poésie (1971-2007)

Une culture de vie contre une culture de mort

Françoise Morcillo

Collection Palinure dirigée par Daniel-Henri Pageaux, Paris, L’Harmattan, 2014, 384p., ISBN 978-2-343-00706-9, 36 €.

Dans ce volume, Françoise Morcillo analyse avec précision les matériaux culturels et littéraires qui ont nourri et étayé la création poétique chez Luis Antonio de Villena. Elle montre comment l’écrivain, qui a eu vingt ans en 1971, c’est-à-dire encore sous le franquisme, a vécu plusieurs types de dissidences, des rêves d’exils en France, le violent rejet de la bourgeoisie espagnole et d’un certain type de catholicisme, pour choisir librement de voyager entre les cultures étrangères, sans oublier la littérature espagnole,  en particulier celle du Siècle d’Or, en écrivant de la poésie, en traduisant des poètes (Callimaque, Joachim Du Bellay…), en composant des biographies d’artistes (Oscar Wilde, Constantin Cavafis, …), toujours liés d’une façon ou d’une autre à la poésie. L’auteur met en valeur ce que Villena avait cherché et trouvé chez ces artistes et la manière dont il en avait extrait des formes pour écrire des poèmes où il fait exister la voix des créateurs à travers sa propre voix, donc dans une langue résolument contemporaine. On identifie un vaste tissage intertextuel, aussi riche que contrasté, parfois même vertigineux. L’on voit comment se forge un « humanisme contemporain », comment un vers de Fray Luis de León amène à devenir un « aristocrate du verbe », comment la lecture de Cavafis conduit à l’éloge du paganisme, à la présence de la rue en poésie et à la célébration amoureuse des corps masculins, comment Oscar Wilde, le libertin élégant, joue ici un rôle éthique plus que formel. Une analyse particulière est accordée au détournement des règles dans les sonnets « dissidents » de Villena, traducteur des sonnets de Du Bellay et de Michel-Ange. Une réception de l’œuvre de Villena transmise dans une relation privilégiée au lecteur, célébrant le grain de voix barthien.  (4e de couverture Marie-Claire ZIMMERMANN)

Acheter sur le site de L'Harmattan.

 


La palabra progreso en boca de mi madre sonaba tremendamente falsa

Matei Visniec, réception et traduction d’Evelio Miñano

Universitat de València, Teatro siglo XXI, 2013

Monographie et traduction portant sur Visniec Matei, auteur dramatique et écrivain roumain exilé en France, écrivant en français.

Le chercheur et traducteur Evelio Miñano le traduit en espagnol; il s’agit d’une pratique de la traduction pour réceptionner son écriture de la culture littéraire française à la culture littéraire espagnole.

 

 


España

Théophile Gautier, édition, étude et traduction d’Evelio Miñano

Palma, La Lucerna, 2013.

Réception de la culture espagnole dans la culture littéraire française et retour à la culture littéraire espagnole par la traduction.

 


Littératures en mutation

Écrire dans une autre langue

Dirigé par Françoise Morcillo & Catherine Pélage

Paradigme-Cultures littéraires, 2013, 330 p. ISBN 9782868783035

Passeurs culturels d’hier et d’aujourd’hui, les écrivains, poètes, traducteurs n’ont eu de cesse de renouveler l’aventure de la recréation des œuvres littéraires. L’ouvrage Littératures en mutation-Écrire dans une autre langue présente l’éventail de quelques auteurs explorateurs du Siècle d’Or, XXe et XXIe siècles qui ont choisi de passer le cap d’une frontière linguistique dans leur propre œuvre. Il ne s’agit guère d’une simple manœuvre mais d’un choix de passage à l’étrangeté de la langue littéraire afin de renouveler les horizons d’attente du lecteur.Ce volume remémore l’âge baroque de Luis de Góngora écrivant un sonnet en espagnol, latin, italien, portugais et bascule dans le monde contemporain en réunissant l’argentin José Luis Borges, l’espagnol Jaime Gil de Biedma, le français Jacques Darras qui ont choisi pour navigation littéraire d’écrire des poèmes en anglais. La romancière dominicaine Julia Alvarez réinvente ses origines également dans la langue anglaise. Tandis que les romanciers Agustín Gómez-Arcos, Jorge Semprun, l’écrivain et dramaturge argentin Copi, le péruvien César Moro, l’espagnol Juan Larrea ou encore le chilien Huidobro passent de l’espagnol au français et vivent un destin d’auteur français le temps d’un passage ou d’une vie. L’écriture de Linda Lê, écrivaine francophone d’origine vietnamienne, la langue inventée en création chez l’Antillais Daniel Maximin et le plaisir du verbe chez Salman Rushdie atteignent les rivages des Vocables sans ombres. Écrire dans une autre langue cultive donc le bilinguisme littéraire : l’entre-deux catalan et espagnol chez les poètes Pere Gimferrer et Jenaro Talens. Un défi créateur qu’incarne l’écriture du roman Como fiel amante o la invención del Lazarillo de l’hispaniste et comparatiste Daniel-Henri Pageaux lequel invente une poétique d’auteur au Lazarillo de Tormes. Le lecteur retiendra également l’incroyable sortie de piste linguistique de l’écrivain péruvien d’origine serbe, Goran Tocilovac pour qui il n’y a pas d’ambiguïté : la langue de passage est une langue d’amour, du chant de soi-même dialoguant avec l’imaginaire littéraire.

Textes de Gabriel BERGOUNIOUX, Daniel-Henri PAGEAUX, Marcos EYMAR, Marie-Claire ZIMMERMANN, Françoise MORCILLO, Evelio Miñano MARTÍNEZ, Lionel SOUQUET, Thomas BARÈGE, Jacques DARRAS, Jaime SILES, Benoît SANTINI, María Rodríguez CEREZALES, Françoise AUBÈS, Christiane CHAULET ACHOUR, Julie ASSIER, Cécile GIRARDIN, Catherine PÉLAGE

ACHETEZ L'OUVRAGE AUX EDITIONS PARADIGME

 


Kenzan, potier ermite – regard sur un artiste japonais de jadis

Yasuko Ôno-Descombes

Paris, L’Harmattan, 2011. [L’ouvrage fait partie d’un travail d’interprétation en langue française de l’art et de l’artiste traditionnels japonais.]

Qui était le céramiste japonais Ogata Kenzan ? Peu connu en dehors du Japon, son seul nom suffit à évoquer auprès du public japonais toute une oeuvre et tout un univers esthétique qui représentent, selon les connaisseurs, la quintessence de la conception proprement japonaise de la beauté dans l'art. Kenzan signait volontiers ses oeuvres de son nom, suivi de la mention : "potier-ermite". C'est ce qui fait de lui une figure d'artiste, car il était aussi bien un lettré, calligraphe, avec un coeur de poète qu'un potier. Issu lui-même d'une famille de commerçants en kimonos, d'abord fortunés, puis déclinants, il a cherché sa voie à la fois dans le bouddhisme zen et dans la fabrication de poteries. Aujourd'hui encore, ses oeuvres - aussi bien céramiques que picturales - continuent à toucher les coeurs des amateurs du pays. Le présent essai est une des premières tentatives qui aient été faites pour présenter en langue française cet artiste et son esthétique. (4e de couverture)

 

 


Quevedo et la poétique du burlesque au XVIIe siècle

Samuel Fasquel

Madrid, Casa de Velázquez, 2011, 404 p.

La valeur esthétique et éthique reconnue au trait d'esprit dans l'Espagne du Siècle d'or modifia en profondeur les formes de la facétie littéraire ainsi que son statut artistique. Poésie savante et souvent érudite, poésie où l'on rencontre les personnages les plus ridicules mais aussi les héros de la mythologie, poésie où la facétie paraît parfois le disputer à la réflexion contenue, le burlesque doit surprendre un lecteur invité à relever le défi interprétatif lancé par le poète. Les mille détours empruntés pour formuler le bon mot sont autant d'énigmes offertes à la sagacité du lecteur et à sa complicité. Laisser entendre sans tout à fait dire, laisser entrevoir sans montrer directement, surprendre par l'obscénité du trait ou sa profondeur constituent autant d'objectifs assignés aux poètes burlesques du XVIIe siècle. Il existe dans leurs oeuvres un ensemble cohérent de procédés qui constituent une véritable poétique, que cet ouvrage entreprend d'établir et d'interpréter.

Ce livre a fait l’objet de deux comptes-rendus : Rodrigo Cacho Casal, Criticón, 119, 2013, p. 262-265. ; Juan Matas Caballero, Lectura y Signo, 7, 2012, p. 366-368.

http://www.casadevelazquez.org/es/publicaciones/libreria-en-linea/libro/quevedo-et-la-poetique-du-burlesque-au-xviisupesup-siecle

 

 


La langue plurielle

Le bilinguisme franco-espagnol dans la littérature hispano-américaine (1890-1950)

Marcos Eymar

Préface de Daniel-Henri Pageaux

Paris, L’Harmattan, Coll. Recherches Amériques Latines, 2011.

De la fin du XIXe siècle jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, plus d'une dizaine d'auteurs hispano-américains de nationalités très diverses ont adopté le français comme langue littéraire sans pour autant renoncer à l'espagnol. A partir de la domination symbolique de la France exerçait sur les jeunes républicains hispano-américains, l'auteur trace les principaux éléments historiques et littéraires qui permettent d'établir l'existence d'une véritable tradition bilingue, insistant sur la double réception des auteurs.

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=34256

 

 


École et religion

Hiérarchies identitaires et égalité citoyenne en République d'Irlande

Karin Fischer

Caen, Presses Universitaires de Caen, 2011, 347p.

La République d’Irlande a connu au cours des vingt dernières années une véritable révolution sociale et culturelle, en s’ouvrant aux influences internationales, en entamant un processus de sécularisation et en devenant pour un temps le « Tigre celtique », pays d’immigration (ce jusqu’à la crise économique qui l’a frappée partir de 2008). Alors que le poids traditionnel de l’Église catholique explique que celle-ci soit encore aujourd’hui la principale institution structurante d’un système éducatif irlandais fondé sur la ségrégation religieuse, la réalité d’une population de plus en plus évidemment multiculturelle et pluri-religieuse explique l’intensité du débat politique et public sur la question du contrôle et de la gestion des écoles irlandaises au cours des années deux mille.

Le présent ouvrage explore les liens entre école, culture et religion en République d’Irlande et leurs implications idéologiques, politiques et sociales contemporaines (Irlande chrétienne, Irlande républicaine ?), qui font écho à nombre de débats européens et internationaux. La question de la place de la religion à l’école est posée sous l’angle des droits humains, particulièrement les droits des enfants, et sont notamment analysés les modes de légitimation des pratiques discriminatoires ou inégalitaires du système éducatif existant en matière de religion.

http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100164210

 

 


Si loin si près : l’exotisme aujourd’hui

Françoise Aubès & Françoise Morcillo (dirs)

Paris, éditions Klincksieck, 2011, 190p.

L’exotisme, tant littéraire qu’artistique, est parfois soupçonné d’être le simple refuge de l’idéalisation des civilisations différentes, colorant les mondes étrangers pour mieux en nier la spécificité. Pourtant, en une période d’extraordinaire intensification des échanges entre les diverses régions du monde, à un moment où s’instaurent de nouveaux rapports au passé colonial et où l’on peut parler de « world fiction », voire de « république mondiale des lettres », la littérature et les représentations exotiques sont devenues très importantes et connaissent un regain d’intérêt critique. Désormais, il est rare en effet qu’une œuvre romanesque un peu ambitieuse ne se confronte à la question du voyage et de la rencontre des autres cultures et qu’elle ne s’intéresse chemin faisant, fût-ce pour les combattre ou en jouer, aux images de l’exotisme. Par la vitalité de ses formes, passées et contemporaines, l’exotisme s’est toujours affirmé comme un lieu de transformation des lettres et des arts. Ce volume s’intéresse à quelques-uns de ces apanages, situés tant à l’âge colonial qu’à l’ère post-coloniale. Si la littérature hispanique et latino-américaine est privilégiée, on n’en oublie nullement d’autres aires culturelles, notamment les Caraïbes et l’Extrême-Orient. L’exotisme est ici étudié dans ses formes passées ou contemporaines, selon certains espaces, certaines figures rêvées qui ont naguère dominé les représentations des autres cultures. Chemin faisant s’affirment ainsi des continuités littéraires et esthétiques, mais aussi l’importance d’un Victor Segalen, qui fixait, dès le tournant du XIXe siècle, un programme, malheureusement inachevé, de réhabilitation de l’exotisme ouvrant à une « esthétique du Divers ». C’est cette complexité exotique, dépouillée des clichés et des préjugés touristiques ordinaires, que les contributions de ce volume invitent à considérer dans quelques textes littéraires remarquables. (4e de couverture : Jean-Marc Moura)

Textes de : Émilia Ndiaye, Clotilde Jacquelard, Yasuko-Ôno-Descombes, Françoise Aubès, Paloma Moreno Diaz, Marie-Thérèse Richard Hernandez, Valentina González, Daniel-Henri Pageaux, Yohan Haquin, Thomas Barège, Françoise Morcillo, Marie-Claire Zimmermann.

https://www.klincksieck.com/livre/2622-si-loin-si-pres-l-exotisme-aujourd-hui