Fils d'Ariane

University : Main content

Titre de page

Changement climatique : quel rôle pour la science? Conférence par Hervé Le Treut

Contenu de la page principale

Le rôle de la communauté scientifique face au changement climatique a été depuis plusieurs décennies un rôle d’alerte...

OSUC-affiche-27 Nov

Date -
Heure 14h30 - 16h00
Adresse

1 A rue de la Férollerie
45100 Orléans
France


Le rôle de la communauté scientifique face au changement climatique a été depuis plusieurs décennies un rôle d’alerte. Et jamais, depuis le rapport à l’Académie des Sciences Américaine coordonné par Jule Charney en 1979, jusqu’aux derniers rapports du GIEC, ce diagnostic n’a  cessé de se renforcer. Les manifestations du réchauffement global résultant des émissions de gaz à effet de serre sont désormais mesurables, sont en phase avec les anticipations des modèles et leur réalité fait l’objet d’un large consensus auprès de la communauté scientifique, et de l’ensemble des citoyens. Le choix des solutions à apporter fait par contre l’objet de divisions encore très vives, alors même que ces solutions demandent constamment à être réactualisées, face à une évolution rapide des problèmes.  Quel peut être le rôle de nos laboratoires dans ce cadre, face à des enjeux qui sont souvent multidisciplinaires ?

En savoir plus sur Hervé Le Treut  :

Hervé le Treut est un physicien,spécialiste du Climat, ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm, qui s’est intéressé à l’évolution du climat dès la fin des années 70. Après une carrière essentiellement menée au CNRS, il est professeur à Sorbonne Université et à l’Ecole Polytechnique, membre de l’Académie des Sciences.

Hervé Le Treut a surtout travaillé sur la modélisation numérique du climat, explorant la réponse du système climatique à l’augmentation des gaz à effet de serre dès la fin des années 80. Auteur ou co-auteur de plus d’une centaine de publications, il a dirigé  pendant plus de 10 ans l’Institut Pierre Simon Laplace, a participé à de nombreux rapports du GIEC, a été membre du Joint Scientific Committee du Programme Mondial de Recherche sur le climat, et membre du comité de suivi de la COP21. Il a joué un rôle important dans la médiation des enjeux climatiques et a conduit en (Nouvelle) Aquitaine un travail consacré au rôle des territoires face au réchauffement à venir, le projet Acclimaterra.