Université d'Orléans

Pétition sur « Ibni Oumar Mahamat Saleh »

Pétition de la communauté mathématique internationale à l'initiative des sociétés savantes françaises de mathématiques, SFdS, SMAI et SMF.

 

"

Monsieur le Président de la République du Tchad,
Monsieur le Président de la République Française,

Nous voulons connaître la vérité concernant le sort de notre collègue Ibni Oumar Mahamat Saleh, mathématicien, ancien ministre, homme politique tchadien enlevé à son domicile le 3 février 2008 et dont on est toujours sans nouvelles.

Ibni Oumar Mahamat Saleh est un membre actif de la communauté mathématique.

Titulaire d'une thèse de troisième cycle de l'Université d'Orléans, où il a fait toutes ses études supérieures, il est professeur à l'université de N'Djamena depuis 1985. Il y a exercé les responsabilités universitaires suivantes :

  • Chef du département de mathématiques (1985),
  • Directeur du centre de recherche scientifique (1986),
  • Recteur de l'université de NDjamena ( 1990-1991).

Malgré de très lourdes et nombreuses charges administratives et ministérielles, Ibni Oumar Mahamat Saleh a toujours fait preuve d'un dynamisme remarquable dans ses activités d'enseignement. Pour améliorer le niveau scientifique de l'université de N'Djamena, il a demandé en 1991 à l'université d'Orléans de participer à un accord inter-universitaire de soutien à l'université de N'Djamena, financé par le gouvernement français. Dans ce cadre, en association avec l'INSA de Lyon et l'université d'Avignon, la mission confiée aux universités françaises était de former des enseignants tchadiens au niveau du DEA puis de la thèse dans un certain nombre de disciplines. Cet accord est toujours en vigueur et a donné des résultats très positifs. Outre son objectif de formation initiale, il a également permis à de nombreux enseignants tchadiens de nouer des contacts durables avec d'autres universités, européennes et africaines. Même appelé à d'autres responsabilités, Ibni Oumar Mahamat Saleh a suivi de près les actions entreprises dans ces accords et son aide a souvent été précieuse. Il s'est rendu plusieurs fois au département de mathématiques d'Orléans dans ce cadre.

Depuis le 3 février, des informations contradictoires ont circulé sur le sort d'Ibni Oumar Mahamat Saleh.

Depuis le 3 septembre, avec les conclusions du rapport de la commission d'enquête sur les évènements survenus en République du Tchad du 28 janvier au 8 février 2008 et leurs conséquences, on peut affirmer qu'il a été enlevé par des forces de l'armée nationale tchadienne alors que celles-ci aient repris le contrôle de N'Djamena après le départ des forces rebelles, et dire de façon quasi-certaine qu?il est mort en détention dans les jours qui ont suivi, qu'il ait été froidement assassiné ou qu'il ait succombé aux mauvais traitements.

Nous voulons connaître la vérité tout entière, et que justice soit faite.

"

Le texte de la pétition a ete modifié le 15 septembre 2008 pour tenir compte des nouvelles informations dont nous disposons. La première version contenait le texte ci-dessous à la place des paragraphes débutant par "Depuis le 3 septembre..." et "Nous voulons connaître..."

Depuis le 3 février, des informations contradictoires circulent sur le sort d'Ibni Oumar Mahamat Saleh. Les deux autres opposants enlevés le même jour que lui ont depuis été libérés. L'un d'entre eux pense que malheureusement notre collègue est mort, alors que sa famille pense qu'il est toujours en vie.

Nous voulons connaître la vérité

 

 

Contact :

  • Jean Renault (email : jean.renault [at] univ-orleans.fr)
  • Marie-Francoise Roy (email : marie-francoise.roy [at] univ-rennes1.fr)

Personnes chargées de suivre le dossier jusqu'à la fin 2011 :

  • Aline Bonami (email: aline.bonami [at] univ-orleans.fr)
  • Alain Godinot (email: adgodinot [at] orange.fr)
  • Marie-Francoise Roy (email: marie-francoise.roy [at] univ-rennes1.fr)