" Soutenance de thèse de Joris LEGLISE. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de thèse de Joris LEGLISE.

26/02/2019 - 13:30 - 26/02/2019 - 17:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Etudes Doctorales

Courriel du contact: etudes.doctorales@univ-orleans.fr

Lieu: ICARE - 1C avenue de la recherche scientifique - campus CNRS Orléans

Titre : Etude de la formation d'aérosols organiques secondaires par spectrométrie de masse lors de l'ozonolyse de  composés organiques volatils insatures.

Discipline : Physique et chimie de l'environnement

ECOLE DOCTORALE EMSTU

Résumé :

La compréhension de la formation des aérosols organiques secondaires (AOS) reste lacunaire. Un des objectifs de ce travail de thèse était l’installation et l’emploi d’un système d’échantillonnage et de mesure de la composition chimique de l’aérosol par spectrométrie de masse à ionisation chimique (FIGAERO-CI-ToF-MS). Cet instrument a été utilisé dans le cadre de l’ozonolyse de COV insaturés dans la chambre de simulation atmosphérique HELIOS et a permis d’évaluer les conditions de formation d’acides carboxyliques et de composés organosoufrés. Les voies de formation spécifiques des organosulfates (OS) ont par ailleurs été étudiées. Cette étude a confirmé la faible efficacité de l’estérification des groupements hydroxyles. A l’inverse, la formation d’OS par ouverture de cycle époxyde est plus efficace à pH plus acide. Par ailleurs, l’augmentation de l’humidité relative a un impact positif sur la génération d’acides carboxyliques en phase particulaire. Un deuxième objectif était la caractérisation d’un système de collecte de l’aérosol et de mesure de sa composition chimique, couplé à un spectromètre de masse à transfert de protons (CHARON-PTR-ToF-MS). La mesure de la fragmentation de 26 composés purs en phase particulaire a permis le développement d’une procédure corrective tenant compte du phénomène de fragmentation. Cette procédure a été appliquée à la mesure d’AOS générés par l’ozonolyse de COV biogéniques en réacteur a écoulement. La volatilité de l’aérosol produit a été estimée par l’installation d’un tube thermodénudeur. La prise en compte de la fragmentation a grandement amélioré l’accord entre la mesure de la volatilité et son calcul par plusieurs équations paramétriques.