" Soutenance de thèse de Ob NILAPHAI. | Université d'Orléans

Université d'Orléans

Soutenance de thèse de Ob NILAPHAI.

18/10/2018 - 14:30 - 18/10/2018 - 18:00

URL: http://www.univ-orleans.fr/actus/soutenances

Nom du contact: Etudes Doctorales

Courriel du contact: etudes.doctorales@univ-orleans.fr

Lieu: Amphithéâtre Blaise - Polytech’Orléans - rue Léonard de Vinci - campus UNIVERSITÉ

Titre : Vaporization and Combustion Processes of Alcohols and Acetone-Butanol-Ethanol (ABE) blended in n-Dodecane for High Pressure-High Temperature Conditions : Application to Compression Ignition Engine.

Discipline : Mécanique et Energétique

ECOLE DOCTORALE EMSTU

Résumé :

La préoccupation de plus en plus importante ces dernières décennies, liée à l’épuisement des ressources pétrolières et au réchauffement climatique par les gaz à effet de serre a accentué l’intérêt du butanol comme carburant alternatif dans le secteur des transports grâce à ses propriétés adaptées pour le moteur à allumage par compression. Cependant, le faible rendement des procédés de production et de séparation empêche encore sa commercialisation en tant que carburant. C’est pourquoi le mélange de fermentation intermédiaire de la production de butanol, Acétone-Butanol-Ethanol (ABE), est de plus en plus considéré comme un carburant alternatif potentiel en r aison de ses propriétés similaires au butanol et de ses avantages quant à son cout énergétique pour sa fabrication. Dans ce cadre, ce travail a pour objectif d’étudier l’impact des propriétés de différents mélanges d’ABE et n-dodécane en comparaison avec des mélanges d’alcools (éthanol et butanol) sur le processus de pulvérisation et de combustion et ce, pour différentes proportions en volume allant de 20% à 50%. Pour cela, une nouvelle chambre de combustion appelée "New One Stop Engine ", a été réalisée et utilisée car les conditions haute pression et haute température de "Spray-A" (60 bars, 800-900 K et 22,8 kg/m3) définies par le réseau Engine Combustion network (ECN) peuvent être atteintes. Autant les phases liquides et vapeur que de combustion ont été caractérisées grâce à l’utilisation des plusieurs techniques optiques (extinction, Schlieren, chimiluminescence d’OH*) dans des conditions non réactives (Azote pur) et réactives (avec 15% d'oxygène). Ces résultats expérimentaux ont non seulement permis d’étudier l’impact en oxygène moléculaire et de fournir une nouvelle base de données fiables, mais aussi d’affirmer la possibilité d’utiliser jusque 20% d’ABE en volume dans des moteurs à allumage par compression, grâce à ses caractéristiques de pulvérisation et de combustion similaires au carburant Diesel conventionnel.