Fils d'Ariane

University : Main content

Titre de page

Les historiens romantiques du sensible

Contenu de la page principale

vielle illustration représentant une femme assise avec sa servante

Date
Adresse

France

Lien https://archat.hypotheses.org

Vendredi 20 septembre 2019 - 14h-18h
Salle POLEN
Université d’Orléans / UFR LLSH

 

  • Jacob Lachat (Lausanne) : « L’esthétique de l’histoire et l’impartialité de l’historien »
  • Aurélien Aramini (Besançon) : » L’idée d’une philosophie de la mode chez Michelet »
  • Paule Petitier (Paris 7) : « Michelet et l’histoire des stimulants »
  • Aude Déruelle (Orléans) : « Le détail chez Thierry »

L’histoire du sensible, ou des sensibilités, apparaît comme une branche relativement récente de la discipline historique, promue par Alain Corbin à partir des années 1980 à travers des travaux consacrés à l’évolution de la sensibilité – aux odeurs, aux modifications de la perception de l’espace maritime, aux variations des émotions liées à la pluie, au
végétal, aux cloches. On le salue désormais pour avoir « restitu[é] à l’imaginaire et au sensible l’importance, pour comprendre les sociétés passées, que leur avait refusée l’histoire politique, sociale ou économique traditionnelle » (présentation de son autobiographie Historien du sensible).

Notre atelier se donne pour but d’explorer les linéaments d’une telle approche dans l’histoire romantique. Dès le premier XIXe en effet se dessine une méfiance par rapport à
une « histoire-bataille » (Monteil) qui se limiterait aux dates, aux grands hommes, aux événements tandis que s’impose le souhait de prendre en compte aussi bien la perception sensible que la dimension imaginaire, de rendre leur rôle aux réalités matérielles, en faisant toute leur place aux classes bourgeoises et populaires ainsi qu’à la vie collective. Dès lors que l’histoire se veut « pittoresque » ou « totale », n’est-elle pas conduite à s’attacher à des détails concrets, à établir leurs liens avec des mentalités, des visions du monde, des valeurs ?

Programme ArchAT / séminaire Michelet