Site branding

Université : Recherche

Réseaux sociaux

Fils d'Ariane

University : Main content

Titre de page

Publications

Contenu de la page principale

Production et Parutions


Traduction

Les chercheurs, traducteurs, écrivains, poètes, dramaturges et éditeurs, réunis dans ce volume consacré à la traduction comme médiation et médiatisation des cultures invite le public à découvrir les passages entre cultures littéraires contemporaines européennes, américaines (Nord/Sud) dominicaines et asiatiques. Au Cœur d’une opération de lecture de l’étranger, la traduction sous-tend des expériences d’appropriation de la culture de l’Autre, d’auto-traduction, d’acculturation et de plaisir. Bref, autant de lectures privilégiées qui réécrivent et transmettent les textes littéraires. À supposer que ces passages entre œuvres et traducteurs édifient la babel du passage d’une littérature à l’autre, il n’est pas laissé dans l’ombre que l’expérience traduisante entendue comme médiatisation entre les cultures engage des choix qui ne relèvent pas exclusivement de critères littéraires mais historiques ou politiques.

Traduire, se convertit souvent en acte politique, où introduire l’étranger signifie s’opposer aux divers totalitarismes nationaux. Médiation et médiatisation donc que la traduction au service d’une philosophie de la liberté de conscience de Soi-même comme un Autre !

334 pages     ISBN9782868783103

http://www.editions-paradigme.com/product/LA-TRADUCTION-MEDIATION-ET-MEDIATISATION-DES-CULTURES-Francoise-MORCILLO-Catherine-PELAGE

ALMOREAL

Sous la direction de Catherine Pélage, Samuel Fasquel et Brigitte Natanson
S’interroger sur le double sens, comme le lecteur y est invité dans le présent volume, Double(s) sens / Doble(s) sentido(s) : Espagne-Amérique Latine / América Latina-España revient à considérer d’emblée que le sens unique n’est pas nécessairement le plus signifiant, et que la clarté d’un discours, d’une œuvre, d’une représentation du monde ne fonde ni sa richesse ni son intérêt. Pari risqué mais stimulant pour l’esprit comme pour la création, et qui revient somme toute à risquer de s’égarer hors des sentiers battus.
Trente et un chercheurs d’Amérique Latine et d’Europe se sont penchés sur la question : ils examinent sa dimension linguistique, créative ainsi que son ancrage dans le temps. Le double sens implique par ailleurs des phénomènes qui se produisent dans les deux sens et rendent complexes les notions de point de départ et de point d’arrivée. Ils se caractérisent par des déplacements et des échanges, sont liés à la circulation des hommes, des idées et des oeuvres. Les auteurs étudient comment les déplacements de part et d’autre de l’Atlantique donnent lieu à de complexes interactions linguistiques, artistiques, littéraires, et culturelles entre l’Espagne et l’Amérique Latine. Évoquant des
dépassements multiples, les doubles sens permettent donc d’explorer de nouvelles routes de cultures hispaniques et hispano-américaines plurielles ; chemin faisant, leur texture se réinvente.
L’association ALMOREAL (Angers-Le Mans-Orléans/Relations Espagne-Amérique Latine), née en 1988 de la rencontre d’enseignants chercheurs hispanistes, accueille dans ses échanges et débats des universitaires français et étrangers et propose avec ce volume sa treizième publication.

310 pages   ISBN9782868783110

http://www.editions-paradigme.com/product/DOUBLES-SENS---DOBLES-SENTIDOS

Pastoral

In a time of global environmental crisis, pastoralism may seem beside the point. Yet pastoral ideals are still alive even though they often manifest themselves by ironic indirection. What can the pastoral tradition teach us about our ties to particular places?. The contributors to this volume attempt to lay the groundwork for the ongoing concern with pastoral and with its critical revision. This volume brings together new essays that focus on painting, photography, poetry, essay, fiction and film, from the Renaissance to the present. They also take into account an astonishing variety of pastoral places, in Europe, Africa, and North America; country and city; suburbia and industrial zones. 'Poetics and Politics of Pastoral' is not only about reassessing the past, but also provides a sense of future developments as the pastoral reinvents itself for the 21st century.

http://www.amazon.fr/Poetics-Politics-Place-Pastoral-International/dp/3034314183

- An engaging and comprehensive look at the Irish education system and its indelible impact on Irish society.
- Diverse range of topics discussed such as the education system’s ties to a tense relationship between Church and State.
- From the 17th to the 20th century, this book gives an illuminating account of the evolution of the national system, as well as the relevance of unique Irish institutions, such as the hedge schools.
This significant and timely study traces the relationship between education and social change in Ireland from the seventeenth to the twentieth century, marking the effects of the successes and failures of educational policy on the conditions of Irish society. Incisively written by a leading group of contributors, this text is both sweeping and thorough in accounting for the various manifestations of education in Ireland from the 17th century onwards. The book’s material measures how the education system altered the times as well as how it changed with them. Combining scholarly rigour and lively analysis, this material is presented in a manner that is varied yet thematically unified – it is a narrative concerning Irish education history that highlights a number of specifically Irish developments, while other trends find their place within the wider perspective of historical developments across Europe.

Basilio Belliard

Sueños isleños/Rêves insulaires est la première anthologie poétique bilingue espagnol/français de Basilio Belliard ; elle aspire à ouvrir une nouvelle fenêtre sur la République Dominicaine grâce à cet artiste qui a remporté en 2002 le Prix national de Poésie.

« Nul n’est plus solitaire qu’un insulaire » écrit ce poète avant d’ajouter : « L’insulaire se nourrit d’espace : il a soif de voyages et d’envols. Il naît avec des ailes et porte en son cœur une barque. » (« Isla al aire » / « Île en l’air »). Ces réflexions peuvent sans nul doute s’appliquer à leur auteur. Ses poèmes sont de petits tableaux dans lesquels s’invite souvent la mer des Caraïbes, silencieuse, déchaînée, lieu de naufrages ou métaphore de la femme désirée.

Son œuvre explore l’espace clos de l’île, sa beauté, ses sens, son rythme tout en dépassant constamment ses limites et en construisant des ponts vers d’autres territoires rêvés. Les textes sont simples, humbles, sensuels. Les poèmes en prose placés, sous l’égide de Baudelaire : « Sois toujours poète, même en prose » troublent les frontières des genres. Certains ont de clairs échos autobiographiques. Basilio Belliard y revient sur sa vocation de poète qu’il relie à l’enfance, au rêve, au doute, à l’angoisse, à un labeur peut-être vain mais sans cesse renouvelé, à un métier de sable, selon sa propre expression.

Ce recueil bilingue de poèmes est précédé de deux introductions :
La première est de Rafael Courtoisie, écrivain uruguayen. Né en 1958 à Montevideo, il est poète, essayiste, romancier et auteur de livres de contes et de nouvelles. Il a enseigné la littérature latinoaméricaine en Uruguay, aux États-Unis et en Angleterre. Il a reçu un grand nombre de prix et distinctions dans de nombreux pays et son oeuvre est publiée dans plusieurs langues.
La seconde est de Catherine Pélage, membre associé au CRIMIC (Centre de Recherches Interdisciplinaires sur les Mondes Ibériques Contemporains), maître de conférences à l’Université d’Orléans et traductrice des poèmes publiés dans cette anthologie.

http://www.editions-paradigme.com/product/Basilio-BELLIARD

Couverture

    ACHETEZ L'OUVRAGE AUX EDITIONS PARADIGME

Passeurs culturels d’hier et d’aujourd’hui, les écrivains, poètes, traducteurs n’ont eu de cesse de renouveler l’aventure de la recréation des œuvres littéraires. L’ouvrage Littératures en mutation-Écrire dans une autre langue présente l’éventail de quelques auteurs explorateurs du Siècle d’Or, XXe et XXIe siècles qui ont choisi de passer le cap d’une frontière linguistique dans leur propre œuvre. Il ne s’agit guère d’une simple manœuvre mais d’un choix de passage à l’étrangeté de la langue littéraire afin de renouveler les horizons d’attente du lecteur.

Description

Ce volume remémore l’âge baroque de Luis de Góngora écrivant un sonnet en espagnol, latin, italien, portugais et bascule dans le monde contemporain en réunissant l’argentin José Luis Borges, l’espagnol Jaime Gil de Biedma, le français Jacques Darras qui ont choisi pour navigation littéraire d’écrire des poèmes en anglais. La romancière dominicaine Julia Alvarez réinvente ses origines également dans la langue anglaise. Tandis que les romanciers Agustín Gómez-Arcos, Jorge Semprun, l’écrivain et dramaturge argentin Copi, le péruvien César Moro, l’espagnol Juan Larrea ou encore le chilien Huidobro passent de l’espagnol au français et vivent un destin d’auteur français le temps d’un passage ou d’une vie. L’écriture de Linda Lê, écrivaine francophone d’origine vietnamienne, la langue inventée en création chez l’Antillais Daniel Maximin et le plaisir du verbe chez Salman Rushdie atteignent les rivages des Vocables sans ombres. Écrire dans une autre langue cultive donc le bilinguisme littéraire : l’entre-deux catalan et espagnol chez les poètes Pere Gimferrer et Jenaro Talens. Un défi créateur qu’incarne l’écriture du roman Como fiel amante o la invención del Lazarillo de l’hispaniste et comparatiste Daniel-Henri Pageaux lequel invente une poétique d’auteur au Lazarillo de Tormes. Le lecteur retiendra également l’incroyable sortie de piste linguistique de l’écrivain péruvien d’origine serbe, Goran Tocilovac pour qui il n’y a pas d’ambiguïté : la langue de passage est une langue d’amour, du chant de soi-même dialoguant avec l’imaginaire littéraire.

Françoise Morcillo est professeur des universités à l'Université d'Orléans et dirige le laboratoire de recherches Rémélice (Réceptions et Médiations des cultures littéraires et comparées)

Textes de Gabriel BERGOUNIOUX, Daniel-Henri PAGEAUX, Marcos EYMAR, Marie-Claire ZIMMERMANN, Françoise MORCILLO, Evelio Miñano MARTÍNEZ, Lionel SOUQUET, Thomas BARÈGE, Jacques DARRAS, Jaime SILES, Benoît SANTINI, María Rodríguez CEREZALES, Françoise AUBÈS, Christiane CHAULET ACHOUR, Julie ASSIER, Cécile GIRARDIN, Catherine PÉLAGE

ISBN 9782868783035

 

Luis Antonio de Villena dans ses essais et sa poésie (1971-2007)

Une culture de vie contre une culture de mort

Françoise Morcillo

Collection Palinure

ISBN 978-2-343-00706-9, 36 €,  348

Dans ce volume, Françoise Morcillo analyse avec précision les matériaux culturels et littéraires qui ont nourri et étayé la création poétique chez Luis Antonio de Villena. Elle montre comment l’écrivain, qui a eu vingt ans en 1971, c’est-à-dire encore sous le franquisme, a vécu plusieurs types de dissidences, des rêves d’exils en France, le violent rejet de la bourgeoisie espagnole et d’un certain type de catholicisme, pour choisir librement de voyager entre les cultures étrangères, sans oublier la littérature espagnole,  en particulier celle du Siècle d’Or, en écrivant de la poésie, en traduisant des poètes (Callimaque, Joachim Du Bellay…), en composant des biographies d’artistes (Oscar Wilde, Constantin Cavafis, …), toujours liés d’une façon ou d’une autre à la poésie. L’auteur met en valeur ce que Villena avait cherché et trouvé chez ces artistes et la manière dont il en avait extrait des formes pour écrire des poèmes où il fait exister la voix des créateurs à travers sa propre voix, donc dans une langue résolument contemporaine. On identifie un vaste tissage intertextuel, aussi riche que contrasté, parfois même vertigineux. L’on voit comment se forge un « humanisme contemporain », comment un vers de Fray Luis de León amène à devenir un « aristocrate du verbe », comment la lecture de Cavafis conduit à l’éloge du paganisme, à la présence de la rue en poésie et à la célébration amoureuse des corps masculins, comment Oscar Wilde, le libertin élégant, joue ici un rôle éthique plus que formel. Une analyse particulière est accordée au détournement des règles dans les sonnets « dissidents » de Villena, traducteur des sonnets de Du Bellay et de Michel-Ange. Une réception de l’œuvre de Villena transmise dans une relation privilégiée au lecteur, célébrant le grain de voix barthien.

 Marie-Claire ZIMMERMANN

Quevedo et la poétique du burlesque au XVIIe siècle
Samuel Fasquel

La valeur esthétique et éthique reconnue au trait d'esprit dans l'Espagne du Siècle d'or modifia en profondeur les formes de la facétie littéraire ainsi que son statut artistique. Poésie savante et souvent érudite, poésie où l'on rencontre les personnages les plus ridicules mais aussi les héros de la mythologie, poésie où la facétie paraît parfois le disputer à la réflexion contenue, le burlesque doit surprendre un lecteur invité à relever le défi interprétatif lancé par le poète. Les mille détours empruntés pour formuler le bon mot sont autant d'énigmes offertes à la sagacité du lecteur et à sa complicité. Laisser entendre sans tout à fait dire, laisser entrevoir sans montrer directement, surprendre par l'obscénité du trait ou sa profondeur constituent autant d'objectifs assignés aux poètes burlesques du XVIIe siècle. Il existe dans leurs oeuvres un ensemble cohérent de procédés qui constituent une véritable poétique, que cet ouvrage entreprend d'établir et d'interpréter.

http://www.casadevelazquez.org/es/publicaciones/libreria-en-linea/libro/quevedo-et-la-poetique-du-burlesque-au-xviisupesup-siecle/

 

LA LANGUE PLURIELLE

Le bilinguisme franco-espagnol dans la littérature hispano-américaine
1890-1950

Marcos Eymar
Préface de Daniel-Henri Pageaux
Recherches Amériques latines
ETUDES LITTÉRAIRES, CRITIQUES AMÉRIQUE LATINE AMÉRIQUES

De la fin du XIX siècle jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, plus d'une dizaine d'auteurs hispano-américains de nationalités très diverses ont adopté le français comme langue littéraire sans pour autant renoncer à l'espagnol. A partir de la domination symbolique de la France exerçait sur les jeunes républicains hispano-américains, l'auteur trace les principaux éléments historiques et littéraires qui permettent d'établir l'existence d'une véritable tradition bilingue, insistant sur la double réception des auteurs.

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=34256

 

École et religion

Hiérarchies identitaires et égalité citoyenne en République d'Irlande
Karine Fischer

La République d’Irlande a connu au cours des vingt dernières années une véritable révolution sociale et culturelle, en s’ouvrant aux influences internationales, en entamant un processus de sécularisation et en devenant pour un temps le « Tigre celtique », pays d’immigration (ce jusqu’à la crise économique qui l’a frappée partir de 2008). Alors que le poids traditionnel de l’Église catholique explique que celle-ci soit encore aujourd’hui la principale institution
structurante d’un système éducatif irlandais fondé sur la ségrégation religieuse, la réalité d’une population de plus en plus évidemment multiculturelle et pluri-religieuse explique l’intensité du débat politique et public sur la question du contrôle et de la gestion des écoles irlandaises au cours des années deux mille. Le présent ouvrage
explore les liens entre école, culture et religion en République d’Irlande et leurs implications idéologiques, politiques et sociales contemporaines (Irlande chrétienne, Irlande républicaine ?), qui font écho à nombre de débats européens et internationaux. La question de la place de la religion à l’école est posée sous l’angle des droits
humains, particulièrement les droits des enfants, et sont notamment analysés les modes de légitimation des pratiques discriminatoires ou inégalitaires du système éducatif existant en matière de religion.

http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100164210