Fils d'Ariane

University : Main content

Titre de page

27/01/2021 - Création "Émergence" de Laurine Rousselet

Contenu de la page principale

Laurine Rousselet, Sara Orselli – Jean-Jacques Palix

Laurine Rousselet et Sara Orselli. Copyright Jorge Amat.

Date -
Heure 20h30 - 22h00
Adresse

Rue de Tours - BP 6749
45067 ORLEANS LA SOURCE
France

Contact

Dans le cadre de la résidence d’écrivain de Laurine Rousselet à l’Université d’Orléans


Création par Laurine Rousselet
Texte : Laurine Rousselet / Danse : Sara Orselli
Musique : Jean-Jacques Palix / Éléments scéniques : Serge Kantorowicz, Denis Tricot

Rencontre entre la poète Laurine Rousselet et Blue Lady, solo mythique de Carolyn Carlson dont la première représentation avait été donnée au Théâtre de la Fenice le 10 octobre 1983. Blue Lady, c’est Carolyn qui, à quarante ans, venait de vivre la maternité, l’amour, les saisons de la vie et de la mort, les saisons de la vie d’une femme. Le succès de cette création, centrée sur l'expression de sentiments intimes, atteignit une dimension universelle.

Pour crire, comme le dit Laurine Rousselet, une cause du cœur doit devenir une cause formelle autrement dit le cœur devient une émotion première pour la compréhension du sens de la vie (le cri de la vie). Les images que lui ont procuré Blue Lady ont habité sa perception du réel. Sa voix a donc tracé Émergence qui est une langue en soi indissociable à son tour de la transmission, un hommage à Carolyn Carlson dont le leitmotiv « Saisir l’instant d’éternité » n’est pas sans résonance avec l’appellation que l’on porte à l’auteure « L’effractionnaire ». Par le geste, le mouvement ou le mot, il s’agit bel et bien de saisir l’éphémère dans l’intensité. Demeure dévouée à l’éternel la présence du poète au monde. Sur scène, Laurine Rousselet est aux côtés de la danseuse Sara Orselli qui figure magnifiquement l’âme en mouvement.

This is the encounter between the poet Laurine Rousselet and Blue Lady, the mythical solo by Carolyn Carlson, whose first performance was given at the Theatre la Fenice on October 10, 1983. The Blue Lady was Carolyn who, at forty, had experienced maternity, love, the seasons of life and death, the seasons of a woman's life. The success of this creation, focused on expressing intimate feelings, reached universal dimension.

To crire, as Laurine Rousselet says, the heart becomes a primal emotion for a life's journey. And the images from Blue Lady perceive the weight of love's reality. Her voice did therefore trace Émergence, which is a language in itself, inseparable in turn from transmission, a tribute to Carolyn Carlson whose leitmotif "Seizing the moment of eternity" is not without resonance with the name given to the author "The effractionnaire". Out of gesture, movement or word, she is grasping the ephemeral in the intensity. Still devoted to the eternal presence of the poet in the world. On stage, Laurine Rousselet is supported by the dancer Sara Orselli who magnificently represents the soul in movement.