Fils d'Ariane

University : Main content

Titre de page

Licence 3e année Histoire semestre 6 parcours Patrimoine et culture

Contenu de la page principale

Nom de l'enseignement Responsable(s) de l'UE Volume Horaire Code de l'UE ECTS COEFF
CM TD
Savoirs, pouvoirs et société dans le monde médiéval d'Orient et d'Occident Anna CAIOZZO 24 24 LLA6E10 5 5
Pouvoirs et sociétés en Occident à l'époque contemporaine Noëlline CASTAGNEZ 24 24 LLA6E21 5 5
Les métiers de l'histoire Juliette DUMSY et responsables de formations   24 LLA6E40 4 4
Atelier d'histoire moderne : Villes, sociétés et cultures urbaines en France au XVIIIe siècle Christophe SPERONI 12 12 LLA6E8B 3 3
Les outils de l'historien (2 UE au choix sur 3
Numismatique romaine Arnaud SUSPÈNE   24 LLA6E3A 2 2
La presse, des Lumières à l'âge contemporain Marion BRÉTÉCHÉ   24 LLA6E3B 2 2
Latin médiéval Pierre-Alain CALTOT   24 LLA6E3B 2 2
LANSAD (1 choix)
Allemand     18 LLA6ALL 2 2
Anglais     LLA6ANG
Espagnol     LLA6ESP
Initiation à la recherche en histoire Arnaud SUSPÈNE   24 LLA6E6A 3 3
Bibliothèques : histoire et pratiques Anna CAIOZZO 18 12 LLA6E6B 4 4

 

Savoirs, pouvoirs et société dans le monde médiéval d'Orient et d'Occident

Cette UE permettra d’étudier la culture politique des mondes musulmans médiévaux à travers les différentes dynasties, des Abbassides aux Timourides en passant par les Turco-Mongols et notamment par le prisme des idéologies politico-religieuses du XIe au XVe siècle, mais aussi d’évoquer le type d’éducation reçue par les élites, la culture militaire, la culture de chancellerie, le monde des lettrés et la culture bourgeoise.

Bibliographie
Garcin, Jean-Claude, États, sociétés et cultures du monde musulman médiéval : Xe-XVe siècles, 3 volumes, Presses universitaires de France, 1995
Loiseau, Julien, Les Mamelouks, XIIIe-XVIe siècle : une expérience du pouvoir dans l'islam médiéval, Editions du Seuil, 2014    
Alexandre Papas, Marc Toutant L'Asie centrale de Tamerlan, Paris, Belles Lettres, 2022

 


 Pouvoirs et sociétés en Occident à l'époque contemporaine - Contester, manifester, se révolter en Occident (Europe occidentale et Amérique du Nord) de 1945 à 1990

Aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale, la démocratie occidentale a triomphé des fascismes et instaure presque partout l’Etat providence. La reconstruction de l’Europe, grâce aux Etats-Unis, et l’essor de la société de consommation favorisent l’américanisation avec l’american way of life. Cependant, dès la Libération, différentes formes de contestation émergent au travail, dans la rue, et la culture..., parfois avec violence comme en Mai 68. Certaines refusent la défaite du nazisme ; d’autres dénoncent des inégalités et discriminations dues, selon elles, au capitalisme, à l’impérialisme, au racisme, au conservatisme, au sexisme ... De la fin de la Seconde Guerre mondiale à la chute du mur et l’implosion de l’URSS, on étudiera ainsi pourquoi, comment et avec quelles conséquences des pans de la société rejettent l’ordre établi.

Repères bibliographiques :
S. Berstein et P. Milza, Histoire du XXe siècle, Hatier, rééd. 2017, vol.2 et 3
C. Chastagner, Révoltes et utopies. Militantisme et contre-culture dans l’Amérique des années soixante, PUF, 2011.
G. Dreyfus-Armand (dir.), Les années 1968, le temps de la contestation, Complexe-IHTP CNRS, 2000.
M. Pigenet et D. Tartakowsky, Histoire des mouvements sociaux en France de 1814 à nos jours, La Découverte, 2014.
E. de Waresquiel (dir.), Le siècle rebelle. Dictionnaire de la contestation au XXe siècle, Larousse, nvelle éd. 2014
 


Les métiers de l'histoire

Cette UE vise à informer concrètement les étudiants sur les différents débouchés professionnels ouverts par une formation en histoire. Elle comprend, d’une part, un stage d’observation (ou une valorisation d’expérience professionnelle) de 24h qui donne lieu à la rédaction d’un rapport. Ce stage permet à l’étudiant de mesurer les apports de sa formation et de faire le lien entre elle et le monde professionnel. Le second volet de cette UE est constitué par la participation à la journée des Masters d’histoire, qui présente aux étudiants les différents masters proposés par le département. Elle est animée par des étudiants en Master, les différents responsables des formations ainsi que des intervenants extérieurs.

 


Atelier Histoire moderne - Villes, sociétés et cultures urbaines en France au XVIIIe siècle

Dans ce cours, on abordera les grands thèmes de l’histoire urbaine, en montrant en particulier de quelles façons les villes sont au XVIIIe siècle le « creuset du changement » (D. Roche). La morphologie et la démographie, les fonctions urbaines ; les sociétés et les sociabilités urbaines, la question des pauvres et des exclus ; les transformations et les images de la ville… sont autant de sujets qui seront traités.

Bibliographie :
Duby G. (dir.), Histoire de la France urbaine, t. III, Paris, Seuil, 1981.
Durand S., Les villes en France, XVIe-XVIIIe siècle, Carré Histoire, Hachette Supérieur, 2006.
Roche D., Le peuple de Paris, Paris, Fayard 1998.
Carbonnier Y., Maisons parisiennes des Lumières, PUPS, 2006.
Abbad R., Le Grand marché. L’approvisionnement alimentaire de Paris sous l’Ancien Régime, Paris, Fayard, 2002.

 

 


Langue vivante

L’étudiant choisit l’anglais ou l’espagnol.


Ouvrage de référence (anglais) : S. PERSEC, Grammaire raisonnée anglais, niveau avancé B2 à C1, Ophrys

 


Numismatique romaine - La monnaie romaine sous la République et le Haut-Empire

Apprendre et comprendre l’évolution de la monnaie romaine entre la République et le Principat (naissance de la monnaie romaine, émergence d’un monneyage provincial, réforme augustéenne, monneyage impérial, choix et réception des images, questions politiques).

Bibliographie :
Amandry, M., La monnaie antique, Ellipses, 2017.
Burnett, A., La monnaie romaine, Errances, 1987.

 


Outils de l'historien - La presse des Lumières à l'âge contemporain

Ce cours, ouvert aux historiens et aux littéraires, sera consacré à la presse imprimée depuis ses origines jusqu’à la Révolution française afin de conduire les étudiantes et étudiants à découvrir, non seulement la diversité, les spécificités et la modernité du journalisme d’Ancien Régime, mais aussi ce qui perdure de cette époque dans les pratiques journalistiques actuelles. Grâce à la mobilisation d’outils numériques (dictionnaires, numérisations, bases de données), les étudiants seront en mesure de déterminer les grandes lignes du programme de cette UE et de construire en partie eux-mêmes le savoir partagé dans cet enseignement.  Cette année, cette UE sera candidate pour participer à l’édition 2023 des Nocturnes de l’Histoire (https://nocturnesdelhistoire.com/appel-2023/).

Bibliographie indicative
F. BARBIER et C. BERTHO LAVENIR, Histoire des médias de Diderot à Internet, Paris, A. Colin, 3e éd., 2003 [1996]
G. FEYEL, La presse en France des origines à 1944, Paris, Ellipses, 1999
J.-N. JEANNENEY, Une histoire des médias des origines à nos jours, Paris, Points, 2014 [1996]
A. LEVRIER (dir.), La Spectatrice. Édition critique, Reims, EPURE, 2013

 

 


Latin médiéval

Cet enseignement est réservé à de bons latinistes, maîtrisant l’ensemble de la morphologie latine et les bases de la syntaxe. Il présentera, à travers des exemples concrets les particularités linguistiques du latin du Moyen Âge. Il proposera la lecture et la critique historique de textes littéraires sources de l’Histoire médiévale ainsi que de chartes et documents d’archives divers. Les étudiants n’ayant suivi que le semestre d’initiation en L2 (3E50) ne pourront le suivre qu’au prix d’un travail personnel rigoureux et exigeant.
Bibliographie :
Un point sera fait par l’enseignant, en début de semestre, sur les outils de travail spécifiques au latin médiéval, disponibles le plus souvent en ligne.

 


Initiation à la recherche

Cet enseignement sensibilise les étudiants aux pratiques de la recherche en Histoire afin de leur permettre une meilleure orientation en Master. Ceci se fera notamment par la présence à une journée d’étude et par des séances destinées à présenter le travail de recherche dans les quatre périodes de l’histoire.

 


Bibliothèques : histoire et pratiques

Le cours magistral, centré sur les périodes médiévale et moderne, s'intéressera aux bibliothèques, qu'elles soient princières, publiques ou privées, d’Europe ou d’ailleurs, afin d'en souligner les voies de constitution, d'inventaire et les usages sociaux. Les supports ainsi que les types d’écriture, puis les pratiques de lecture et de bibliophilie seront évoquées. Les travaux dirigés donneront lieu à des interventions de professionnels des bibliothèques. Des visites de bibliothèques remarquables pourront être envisagées.

Bibliographie :
Barbier, Frédéric, Histoire des bibliothèques : d'Alexandrie aux bibliothèques virtuelles, Paris, Armand Colin, 2016
Suire, Éric, Le monde de l'imprimé en Europe occidentale, vers 1470-vers 1680, Armand Colin, 2020
Vocabulaire du livre et de l'écriture au Moyen Âge, Brepols, 1989